AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 1:31


Identité


Nom : Park

Prénom : Kwang Ho

Age : 24 ans

Nationalité : Nord-Coréenne, mais a renié ses origines, se disant plus, Américain

Taille : 22,5 cm en activité 1m81

Personne sur l'avatar : Choi Seung Hyeon, aka T.O.P

Orientation sexuelle :Hétéro babe, mais comme j'suis un artiste, j'préfère le terme "plutôt moules que frites"

Logement : appartement classe pour jeune gens friqué, ma poule huhuh

Hobbies : faire tourner les gens en bourrique, faire des blagues stupides au téléphone, tricher et mentir, faire peur aux gens, jouer du piano, faire des concours de celui qui a la plus longue (un jeu ne concernant que les mecs, juste en passant…), jeter des assiettes par-dessus son balcon et calculer combien de secondes elles mettrons pour atterrir au sol, dessiner...ses conquêtes, culbuter faire l'amour à de jolies femmes à fortes poitrines, tricoter, boire, danser en boite de nuit, faire des grimaces devant les vitrines des magasins, les courses de voitures sur la nationale, écrire des poèmes, le poker, pisser dans sa plante qui lui sert d'urinoir, se balader tout nu dans son appart' et celui des autre en passant

Activités sportives : sport sur drap de lit, ça compte ? Sinon, basket, arts martiaux, kendo, Taï-chi

Caractère : • superficiel • Aime l’humour et rire aux dépends d'autrui • Narcissique • sentimental • baratineur • attentionné -a sa manière- • profiteur • bon négociateur • fier et susceptible • fragile • borné • loyal envers ceux qui gagnent son respect • ferme et exigeant • arrogant • décalé • insolent • enfantin • pantouflard • persévérant • critiqueur et blessant • comique • froid, presque glacial • maniaque • immature • s'attache facilement • collant • blesse ceux qu'il ne peut pas posséder, autant que ceux qui le rendent, dépendant • joueur et aime les défis


Histoire (450 mots min)

"Désolé mais tu n'as pas le genre de qualification pour ce type d'emploi" En d'autres termes : t’as pas la gueule à l’emploi. Et ta mère babe, elle l’a, la gueule à l’emploi ? Tch. Bouffon, va ! Un énième soupire fendit la finesse de mes lèvres à l’ instant où, le narguant de mon air princier, il tentait de me faire passer le message de -t'es-pas-assez-bien-pour-le-poste. Vous savez, ce genre de regard vite capté d'un futur employeur qui vous garde dans son bureau tandis que vous gaspillez d'la salive, juste pour lui permettre de faire une pause dans son boulot. Pathétique. Les prunelles emplies de dédain, les mains enfournées dans les poches de mon jean’s troué de part et d’autre de mes cuisses parfaitement sculptées, un bâton de sucette, saveur mi-menthe, mi-coca effleurant ma langue, raclant mes dents à chacune des roulades brutales auxquelles je l’obligeais à se soumettre, les chevilles croisées devant moi, un sourcil arqué, retenant une lueur de déception tout autant que cette colère naissante d’un rejet, encore et toujours. Comme d’accoutumée, je reniflais avec un mépris non retenu, lui rappelant, de ce geste combien je lui étais bien supérieur et combien il était stupide de ne pas me baiser les godasses. Il n’en a pas conscience. Ce n'est pas de sa faute, ce n'est qu'un insecte, stupide, laid et gras.

Et dans tout ça, l’ironie pointe son joli nez. Cette belle ironie qui accompagne nos vies, le summum du reste, si je puis me permettre, c’est qu’à force de réponses négatives, j’étais presque persuadé avant de venir encore une fois qu’il me refuserait. Merde. Et le rêve Américain dans tout ça ? Que de la bouche. Du rouleau d’PQ soufflant dans l’vent façon pub L’oréal pour cheveux d’gonzesses. Nous sommes en Amérique baby et là-bas, c’est pas aussi rose que les séries. J’suis une sorte de desperate Houswife au masculin, hétéro j’vous prie (je n’ai pas de problèmes de constipation…et je ne tiens pas à régler celui des autres) et pas assez con pour refuser n’importe quel job se présentant à moi.
Crachant sur mes origine nord-coréenne de riche fils à papa soumis fermant sa gueule et devenu Fils des rues, vivant de trafic de drogues, y a tout intérêt à dégoter un boulot pour éviter les soupçons sur mon compte en banque toujours aussi remplie alors que mon CV restait toujours aussi, éternellement vide.
 

Comment décrire l’histoire de ma vie ? Jamais une chose simple, car il y aurait trop à dire, rien à laisser au hasard. Puis, je n’aime pas me mettre en avant, ni me vanter…..hahaha, mais qui pourrait croire que je n’aime pas m’vanter ?
« Park Kwang Ho n'a pas vraiment eu à se plaindre de sa vie, ou très peu. Il l'a choisi telle qu'il l'a voulu. Fin observateur, il a fait ses choix au détriment des autres, la plupart du temps, pour venir s’assoir au-dessus. Aucune destinée, pas d'un seul choix, tout aurait pu se passer autrement, mais ce n'est pas le cas. Le jeu de la roulette, de la chance. Et, il se pourrait bien qu’il soit né sous une bonne étoile »
Hum. C’est ainsi que j’espère le discourt de mes funérailles. Pas de pleurs, ni de regrets, juste, se remémorer à quel point j’étais synonyme de royauté. Rajoutant à ceci « il était le plus beau, le plus fort, le plus rusé et celui qui baisé le mieux ». Bah quoi ? J’ai une chance de Cocu. Toujours le beurre, l’argent du beurre, et même, la fille de la crémière.

Parlons Love à présent, voulez-vous. L’amour avec un grand « A » ? La joie naïve et resplendissante ? Don’t cry baby, mais ça n’existe pas, ou en tout cas, qu’uniquement dans les contes de fées. Pour ma part, je pense que le bonheur n’est qu’un perpétuel monologue intérieur, nous faisant avancer comme reculer, présent à chaque instant de notre existence, nous laissant baigner dans l’incertitude. Voltaire disait « Nous recherchons tous le bonheur, mais sans savoir où, comme des ivrognes qui cherchent leur maison, sachant confusément qu’ils en ont une.»  
Bien loin d'être si différent de ceci, tout au contraire, je pense juste que la notion même de bonheur n'est que méditation, qu'un simple monologue que nous tenons au plus profond de notre "Moi" intérieur et, ne peut être dû ou provoqué que par soi-même. Encore qu'il existe en ce monde des personnes pouvant influencer sur ce dit bonheur, cette relation avec notre propre sentiment du coeur. Personne n'est malheureux dès le départ de cette course à l'existence (que celui qui a des preuves concrètes du contraire, me lance une pierre), dès l'instant où nous savons trouver notre voie et gardant à l'esprit que nous sommes seuls maîtres de notre Happy End. Pfff. Oubliez la moitié de c'que je viens de dire, c'est des conneries à la candide drogué vivant parmi les papillons et les licornes multicolores. Ne retenez que le principal : Y a pas de hasard dans la vie, chacun son merdier alors qu'on me cause pas de Dieu, miracle ou destin.
Si je croyez en cela, je pourrais sans doute dire que je suis une sorte d'ange déchu mais encore faudrait-t-il que je parvienne en croire en quelque chose.

Mais, repassons au tout début et laissez-moi commencer par le commencement. Ça n’aura peut-être pas plus de sens, mais tout de même, on comprendra un peu mieux l’tableau.


Mon existence débuta au cœur de Pyongyang, en Corée du Nord lors d’une chaude nuit de printemps, le premier Mai plus précisément, sous l’humble nom de, Park Kwang Ho. Beau nourrisson de ce que j’ai pu entendre, mes pleurs se faisaient rares, excepté par faim ou encore, d’une odeur nauséabonde provenant de mes belles Pampers décorées de moutons et autres animaux en tout genre.

Enfant, j'inspirais bien des sentiments, autant variés les uns que les autres. Joueur, toujours en quête d'une nouvelle connerie à faire, mon cul a été maintes fois rougi par les fessées de mon père, bien qu'elles ne soient jamais très fortes, je versais des larmes, horriblement vexé par ce geste. Sacré comédien, je pleurais sur commande et savais rajouter du dramatisme à ma situation –sans trop pour rester crédible mais, bien assez pour être pris au sérieux –. C'est ainsi que le vase en porcelaine chinoise de ma mère fut brisé, le tapis provenant du Maroc taché, le corps du chien de la voisine tondu par endroit ou encore, le vélo caché de l'aîné de mes frères, ne m'attirèrent en fin de compte que peu d'ennuis. Quant à ma mère, parlons-en de ma mère. Elle me fut arrachée bien trop tôt sans que j'en comprenne la raison et mon père, aussi strict et renfermé tel un mollusque peu frais (oui, et tout visqueux à certains endroits !.....nan pas là, bande de pervers !) n'ayant jamais daignait m'apporter des explications, aussi simples soient-elles, préférant le silence et l'amertume de la solitude.

Indifférent envers les filles, plus par timidité que par réel dégoût, une seule attira mon attention. Elle était magnifique. Sa chevelure d'un noir satiné me rappelait les éclats de la lune sur l'océan de nuit et son visage, celui d'une poupée en porcelaine. Si belle et si fragile à la fois. Un lien semblait s'être créé entre nous, si bien que nous avons pu rester en contact par lettres, elle en Corée du Sud et moi dans le nord, apportant du piment dans ma triste vie sociale composée presqu'uniquement de mes nombreux livres de cours avant que je ne parte pour l’Amérique. Le rêve Américain et l’amour, avec elle, plus tard, je le voulais. Une relation stable, un amour si fort, elle vint s’installer aux USA alors que je cherchais du boulot pour nous offrir une vie confortable, trop fier pour accepter de revenir en rampant aux pieds de mon paternel.
Pervers dans les mots et les regards, je n’en restais pas moins un sale gosse pourtant pudique et loyal, attendant sagement nos fiançailles avant de passé à l’acte charnel. Surpris ? Pas moi. Pas à cette époque. J'étais au fond, bien au plus profond de moi-même un être, craintif, prude, à la larme facile et rougissais sans grand mal devant les compliments ou marques d'une certaine affection.

Comme les choses ont bien changé, depuis. Huhuhu
On m'appelle «le démon » et j'aime à croire que ce surnom est mérité. J'ai beau n'être qu’un gosse comme aime à le dire mon boss, je suis le plus agressif de ses hommes de mains et de son entreprise bien trempée dans des affaires peu claires, un organisme indépendant chargé de récupérer l'argent que certaines personnes ont oublié de rembourser. Lâché aux quatre coins du globe, je suis le meilleur. Celui qui rapportait le plus. Celui qui se fait les couilles en or, pardonnez l’expression, sans sourciller devant les larmes et les suppliques. Pourquoi le démon ? Parce que je suis le mal incarné, je ne connais pas la pitié et quand j'ai attrapé ma proie, elle est irrémédiablement condamnée et j’aime m’en mettre plein les poches. Chef de meute et mâle dominant, mes collègues me trouvent cool et charismatique, un tantinet colérique, je domine et contrôle mon territoire. Certains disent que je suis sans états d’âmes. Stupide. La vie m’a appris que l’être humain est un animal, un clébard comme les autres, il obéit aux lois de la nature : bouffé ou être bouffé. Chien de chasse tel un doberman aux oreilles dressées, près à sauter à la gorge de sa proie. Je suis un prédateur. Et, j'ai les dents longues et affûtées.


Papa, maman, et pourtant, bien malgré le fait que je puisse aimer cette vie, ce que je suis, une part de moi me rappel sans cesse la déception que je pourrais voir dans vos yeux. J’aurais pu être médecin. J’aurais pu être pompier. Je devrais être avocat. J’aurais dû reprendre les rênes de l’entreprise familiale au lieu de fuir cet héritage, le seul que mon paternel accepta de me donner, excepté les quelques coups de fouets qui ont su, garder cicatrices dans mon dos, trop souvent, malmené, avant que je ne parte pour le soi-disant « rêve Américain ». Etats de la richesse. Etats de la gloire. Etats qui m’a enseigné, escroquerie et dignité, mais aussi faiblesse et romance. Pourrait-t-on le croire ? Le démon tombant amoureux. Le démon, au cœur vibrant pour sa dulcinée. Celui-là même qui se mit à écrire de la poésie entre deux étreintes passionnellement douces et aimantes. Ce fameux démon au cœur devenu de glace, impénétrable, préférant l’amour « fait », la baise comme on l’dit si bien dans les bas quartiers, que celui ressentis, éclatant, vécu et, ma foi, douloureusement réel et fort.

On me dit : fourbe et menteur, manipulateur et escroc. Et, pourtant, la plus belle escroquerie reste et restera ce masque  que je porte, cette comédie à laquelle je m’abandonne comme une drogue devenue essentielle à ma survie. Ce Kwang Ho n’était au final qu’un masque pour, en fin de compte, devenir celui que je suis, aujourd’hui. Une cruauté accrue par une désinvolture sans fond. Je me fou éperdument de faire souffrir les autres, et encore moins, de gonfler mon entourage par mes attitudes de gosses pourri gâté. M’enfin, ce n’est qu’une apparence. Humpf. Mon psy pense que le décès précoce de mon fils m’a laissé un traumatisme bien plus important que je ne le laisse paraître. Pire, ce crétin m’a même sorti que mon côté enfantin et irresponsable avait un lien avec ce malheureux évènement, un truc dans l’genre que je laisserais libre court, inconsciemment, à mon âme d’enfant afin de me persuader que, quelque part, il était toujours vivant et que l’utilisation d’autrui ne serait qu’un système d’auto-défense pour éviter de souffrir depuis qu’elle est partie, m’ouvrir aux autres leur montrer mes faiblesses. Selon lui, la vie a repris son cycle trop rapidement pour me laisser cicatriser. Pff. Que pourrais-je y faire ? Après tout, qui puis-je blâmer sinon ma propre connerie ? Moi, trempé dans mes affaires illégales jusqu’au coup, et elle, menaçant de partir (une idée qu’elle avait déjà en tête depuis la fausse couche) si je n’arrêtais pas ce sale boulot. J’en suis arrivé à lui mentir, prétextant que j’avais trouvé un boulot stable dans un café, non loin du centre de Gangnam lorsque je l’ai suivi pour rejoindre ses racines. Mensonge qu’elle a rapidement découvert.  
…Ils sont cons ces psy….en particulier le mien. Je haie lorsqu’il a raison. Mais, replaçons les choses dans leurs contextes. Réponses en onomatopées et rires glacials, il faut dire que je ne suis pas le patient le plus facile à supporter, après tout, le voir n’était pas de mon initiative.

Me voici donc à seulement vingt-quatre ans, ancien dealer Américain reconverti en chasseur de dettes, assez connu pour jouir du fric que j’arrache aux autres, d’une certaine manière. Aussi, célibataire ou marié à Park Main Droite, je suis un séducteur et libertin, je ne prends pas la peine de m’attacher à une donzelle. Que pourrais-je bien faire d’une femme, nee ? Dire adieu à ma liberté, adieu mes soirées passées sur ma console, tricoter en paix, dire adieu ma tranquillité. Never, baby. J’préfère de loin me dégoter une femelle soumise et lèche-cul pour quelques nuits qui pourrait me cirer les pompes jusqu’à m’en lasser. J’aime les femmes, c’est mon point faible, un de mes nombreux points faibles, mais aucunes ne vaut la peine d’être traité de meilleure façon que les autres. C’est ainsi. Exigeant, je les aime hautaines, à fort caractères et imbuvables, pour qu’on fasse la paire. Dans l’mieux des cas, on pourrait se tolérer, dans le pire, on en viendrait à se haïr, se déchirer, se cogner. La seconde option me parait bien appétissante. Je dois être maso, dans l’fond. Puis, celles qui écartent les cuisses sans rechigner ne sont bonnes qu’à être prise pour copuler avant d’être jeté. Les deux seules femmes pouvant se réjouir de toute mon attention ne sont que mes compagnes de vie : Luxure et débauche…mes chats. Elles résument assez bien mon existence. Non, sans rire, j’ai réellement deux femelles portant ces noms, surnommées bien affectueusement « Lulu » et « Dédé ».
Quand à mon passe-temps favoris, je dirais, prendre les autres pour des chiens. C’est là un hobbies tellement amusant de leur aboyer fermement des ordres, me prenant pour le Roi.

En clair, libre, fier, capricieux et charmeur aussi, j’aime faire parler de moi autant en bien qu’en mal, puisqu’au final, ce concept ne relève que du point de vue de chacun et de pouvoir. Ça vous dérange ? En quoi ? Car ici, c’est moi l’alpha.


Tch. Ma mère se retournerait dans sa tombe si elle savait ce que j’étais devenu. Quant à mon paternel, j’imagine sans grand mal la déception trôner au centre de son regard.
Au finale, je n’suis peut-être qu’un raté.



Derrière l'ordinateur

Pseudo : MadHatter
Age : 21 ans
Groupe choisi : Été
Où as tu découvert le forum ? Grâce à Chaussette ! My friend in real life Huhuh ! Elle m'en a parlé et m'a demandé mon avis sur quelques trucs C:
Comment le trouves tu ? Des critiques ? What the fucking that ! Le bouton inscription m'a fait de l’œil et il m'a dit "inscrit-toiiiiiiiiiiiii" ! Je devais pas m'inscrire sur un autre fow mais..que voulez-vous, je suis si faible C:
Autre chose ? J'vous baisnounours sauvagement Huhu ♥

Code:
[b]Choi Seung Hyeon (T.O.P)[/b] <span class="stpre">+</span>  Park Kwang Ho


Dernière édition par Park Kwang Ho le Jeu 20 Nov - 21:23, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♦ Administratrice cutie ♦
Messages : 806
Points : 9



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 1:35

Citation :
22,5 cm en activité
Merci, j'ai tellement ri grâce à toi xD

En tout cas, bienvenue à toi et amuse toi bien sur le forum Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 1:46

hey!

Je te connais toi! je suis presque surprise de ton choix de vava XD ça fait tellement changement /sbaf/

Edit: la section hobbies me dit juste trop quelque chose... je suis pas folle, tu as repris quelque chose que tu avais déjà écrit?


Dernière édition par Ahn Jung Woon le Mar 11 Nov - 1:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 1:47

J'aime trop les hobbies : ça passe de culbuter avec des bigboobs à faire du tricot et écrire des poèmes xD

Bienvenue sur le forum Like a Star @ heaven
Amuses-toi bien surtout, et courage pour ta fiche o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 2:00

Bienvenue sur le forum =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❋ Administrateur sexy ❋
Messages : 2391
Points : 21



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 3:49

Bienvenue sur le forum & fighting pour ta fiche. ♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice en chocolat
Messages : 498
Points : 0



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 9:09

Avec tout ce que tu as répondu tu me dis hiver ? Tu fais exprès ?! XDDD C'est été tout ça !
Bienvenue patate et bonne chance pour la suite !
Tu n'as par contre pas le droit de demander de l'aide aux admins, tu te débrouilles et si tu fais une bêtise on te frappe. =p

_________________
"i think my heart is better"
Sometimes I start to wonder, was it just a lie?
If what we had was real, how could you be fine? ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 12:21

Omo TOP ** Je meurs !!
Bienvenue et bon courage pour ta fichette ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♪ Administrateur chantant ♪
Messages : 1173
Points : 321



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 12:29

Hey ! Bienvenue sur UFM en espérant que tu t'amuses bien ! Sinon fight pour ta fiche ! Very Happy
Moi je dis elle a un joker pour demander de l'aide aux admins. XDDD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 13:52

Bienvenue !
Amuses-toi bien ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 14:36


Min Hee : Hahaha tant mieux ! Nan mais en plus, c’est même pas ma faute, la question porte à confusion *sorstrèsloin*
Merci jolie Nana *-*


Jung Woon : C’est fou comme on me reconnait cash quand j’arrive o.O
T’as vu ? Trop de changement, tue le changement, c’pour ça ! Que veux-tu, je suis si faible, peux pas résister au BinguT.O.P xD

Nan, nan, t’es pas folle, j’ai repris une partie des hobbies sur VIP C :



Hae Mi : J’aime bien la diversité, ça donne du piment tout ça huhuh
Merciiii ~


Dong Min : Merciii C :


Jin Ho : Merciiii huhuh Im Guk trop de classe !!


Jin Jung : C’parce que j’aime quand tu m'fouette ! MOUAHAHHA ! J’viens de changer, été c’est cool aussi, c’est chaud dans tous les sens du terme C :
Merciiii patate !
Owiii j’aime quand on m’frappe ! Tu savais pas ? J’suis maso huhuh


Yoo Bae : *lui fait du bouche à bouche*
Merciiiii ma belle ♥


Young Shin : OUAI ! J’ai un Joker ! HOUHOUUUUUU ! OK je me calme ! Xd
Merci jeune petit padawan chantant ! Huhuh C ;

Han Byul : merciiii C :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❖ Administratrice jolie ❖
Messages : 1583
Points : 28



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 19:09

Bienvenue à toi et bonne chance pour ta fiche. ♥

_________________

✖️ j'aime m'abandonner dans la couleur de tes yeux qui me rendent si heureuse. ✖️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mar 11 Nov - 21:39

Bienvenue lol
C'est sur que vu tes hobbies t'étais mieux en été x)
Bonne chance pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Dim 16 Nov - 2:40

Hanna : Merciii ma belle ♥


Jae Rim : Ouai, j'avoue que ça l'fait mieux huhuh
Merciiii ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Lun 17 Nov - 15:15

Song Min Hee a écrit:
Citation :
22,5 cm en activité
Merci, j'ai tellement ri grâce à toi xD

Et moi dont ! XD
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuue ! topinou ♥️
Etant du groupe été tous les deux, obligés d'avoir un lien, hein Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Mer 19 Nov - 23:50

Hahaha content d'avoir fait rire C:

Owi un lien ! Puis, comment dire non à la belle Victoria. Impossible *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Jeu 20 Nov - 0:03

J'ai même déjà une idée de lien Wink j'attends que ta fiche pour voir s'il est possible XD
Bon courage pour sa rédaction !

Edit : Cet émoticon qui tire la langue est trop pervers.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Jeu 20 Nov - 1:13

Hâte de savoir ton idée ! Justement, tu vas pouvoir me dire, elle est finie C:


Ouai trop mais c'est ça qui est bon huhuh
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Jeu 20 Nov - 11:49

Ton histoire est parfaite, j'ai rien à lui reprocher, j'adore les gifs mises avec en plus.
Cependant avant de te valider, j'ai besoin que tu remplisses la partie pour le logement, et que pour la partie orientation sexuelle tu précises hétéro, bi ou homo à toi de voir.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Jeu 20 Nov - 21:33

Hahah tant mieux, merci C:
ça y est, c'est fait, j'ai rajouté ce qu'il fallait
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby ! Jeu 20 Nov - 22:08


Tu es validé !!

Te voilà maintenant un membre intégral du forum ! Félicitation !!! Mais c'est peut être un peu difficile de s'y retrouver quand on est nouveau, voici quelques liens utiles que tu pourras utiliser ! Premièrement, après ta validation, n'hésites pas à créer ta fiche de lien, ainsi tu pourras te faire pleins d'amis !! Et si tu as besoin d'un personnage spécial vient faire un scénario. Tu peux aussi faire une demande de lien ouverte aux invités ainsi, il se peut que ton âme sœur s'inscrive sous peu. Il arrive qu'on arrive pas à trouver de personnes pour rp, tu peux donc venir dans le sujet de demande de rp. N'oublie pas de remplir ton profil, il y a une partie où tu peux mettre le lien vers ta fiche de présentation et de relations. Quand tu te seras mis(e) à rp et que celui ci est terminé, vient nous prévenir dans ce sujet, on pourra l'archiver. Par contre, quelque chose totalement différent, si tu veux un profil personnaliser tu peux faire une demande de rang. Nous avons aussi une jolie partie flood, où tu peux jouer et blablater avec nous ! S'il te manque un avatar ou que tu veux au contraire faire un cadeau graphique à un membre, viens dans la partie Graph Box. Nous serons ravis d'avoir ton forum si tu en as un, dans nos partenaires, vient faire une demande de partenariat et voter pour nos top sites. J'espère que tu t'amuseras longtemps parmi nous !!!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby !

Revenir en haut Aller en bas
 

Do you believe in fate ? Love ? Hahaha. So crazy, baby !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» love and hate
» Habbo Love 2007 = Pourrave
» all you need is love
» Le clip love game :)
» Manifestation au resto love love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Found Me :: Rpgistes Party :: Forever Us :: We have forget it :: Anciennes fiches-