AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kang Jin Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❋ Administrateur sexy ❋
Messages : 2391
Points : 21



MessageSujet: Kang Jin Ho Dim 11 Oct - 21:23


Identité


Nom : Kang

Prénom : Jin Ho

Age : 26 ans

Nationalité : Sud-Coréenne

Taille : 1,80 m.

Personne sur l'avatar : Seo In Guk

Orientation sexuelle : Hétéro

Logement : Appartement à Insadong

Hobbies : Voyager, cultures étrangères, collectionner chaque objet Hello Kitty.

Activités sportives : Natation et tennis de temps en temps, voire quelques joggings le matin si motivation il y a.

Caractère : Ambitieux - assidu - débrouillard - digne de confiance - dynamique - inventif - logique - modeste - trop naturel - ouvert d'esprit - pacifique - protecteur - sérieux dans le travail - sincère - sociable - souriant - catastrophiste - compliqué - débordé - désordonné - grand gamin - perfectionniste - râleur - secret - têtu - indécis.


Histoire

Un couple amoureux comme modèle à donner ? Aucune idée, certainement pas mes parents... En effet, j'ai dû passer seulement quelques années avec mes deux parents ensemble, puis après c'était chacun son tour. Plus d'alliances, plus de lit conjugal, plus de brosses à dents rose et bleue à côté et dans la même tasse, plus d'amour, plus rien... Excepté des papiers de divorces. Pour moi, cela revenait à voir Omma en semaine paire, Appa en semaine impaire. J'essayais de ne pas en comprendre plus, cela me suffisait. Moins j'en savais, mieux je me portais. A cette époque, j'avais à peine sept ans. Difficile pour un petit de comprendre les codes amoureux, de comprendre comment deux personnes s'ayant aimer si fort pouvaient se séparer par la suite. Et c'était donc ça, le premier modèle de couple que j'avais eu. Puis j'ai grandi, c'est passé. Plus facilement que mes parents ne l'auraient cru. Comme je n'avais pas chercher à comprendre, je le vivais plutôt bien. En réalité, je voyais les bons côtés... Deux cadeaux au lieu d'un à Noël, entre autres. C'est dans cette même tranquillité que s'est passé la quasi-totalité de mon enfance. Ce n'était vraiment pas l'enfance la plus intéressante que l'on pouvait raconter. Puis vint l'adolescence... Ok, d'accord, c'est aussi considéré comme l'enfance, seulement tu te formes en tant que futur adulte à cette période de ta vie. Contrairement à la généralité des enfants, je n'avais pas été le petit rebelle de bac à sable, au contraire. J'avais été un des plus bons élèves de ma classe, et j'en étais très fier. Les professeurs m'aimaient bien, mes parents appréciaient recevoir de bonnes notes, et mes camarades de classe ne me dérangeait pas, ils étaient plutôt sympathiques. Oui, c'était des bonnes années. J'ai ensuite continué mes études, je n'avais vraiment pas l'envie de reprendre le restaurant de ramens d'Appa qui insistait pour... Bien que j'aimais les ramens, ce n'était pas le problème. Seulement ce n'était pas ce que je souhaitais faire dans la vie. Ce qui me plaisait, c'était le voyage, les langues étrangères, en connaître plus sur toutes les cultures dispersées sur cette merveilleuse planète bleue. Finalement, j'ai choisi de me dirigé vers des cours de langues étrangères, dans l'espoir de pouvoir partir en toute sérénité dans un autre pays, pouvoir échanger avec les autres populations, pas de barrière de langue... Que du bonheur. J'ai réussi à finir mes études en beauté, diplôme dans les mains, sourire sur les lèvres. C'était le moment, je pouvais partir à l'étranger sans frissonner. Direction l'Australie, histoire de parler anglais. Dès que l'on sait parler anglais, c'est tellement plus facile la vie, n'est-ce pas ? J'y ai passé une bonne année. Pas seulement pour visiter, non. J'aurais un peu travailler là-bas. Oh, de tous petits jobs mais ça me payait lentement le voyage. Puis finalement, je suis retourné à Séoul. Peut-être bien le manque du pays, le manque de la famille. Mais également parce que j'avais dans l'idée de devenir professeur. Professeur d'anglais, ça claque. Depuis toujours, j'avais aimé les cours, j'avais aimé l'anglais, et je souhaitais le faire partager, partager mon savoir. C'est avec étonnement que j'ai été accepté en tant que professeur d'anglais en université, quelle aubaine. L'année en Australie avait dû faire son effet. C'est alors qu'on vu débarqué le petit nouveau de vingt-trois ans à l'université de Séoul.

Et c'est là que tout bascula dans ma vie. Lors de ma première rentrée en tant que professeur, je suis tombé amoureux d'une de mes élèves. Je le savais bien que je n'avais pas le droit, et elle le savait très bien elle aussi. Mais ce n'était vraiment pas calculé le fait de se retrouver dans le même lit lors d'une certaine soirée qu'elle avait longuement demandée et aussi parce qu'elle m'avait menacé d'une façon dont j'ai honte, ça s'était fait d'une certaine manière... Et elle avait trois ans de moins que moi. Aish, il ne fallait pas que ça se sache, que ça reste entre nous deux. Que se serait-il passé si cela s'était su ? Adieu mes rêves, adieu ma carrière... L'horreur. Mais c'était tout autre. Au lieu d'en être rester là comme nous aurions dû le faire, nous avons continuer en secret, en cachette à nous voir. Oui, oui, c'est pas bien, vraiment pas. Mais le meilleur de résister à la tentation c'est d'y céder, n'est-ce pas ? Merci Oscar Wilde. Et croyez-le ou non, mais je me suis marié avec cette femme. Eh oui. Le 14 février 2011, jour de la Saint Valentin... Tellement kitch. C'était l'époque où l'on ne se prenait pas au sérieux, on délirait toujours ensemble, où tout allait bien. Cela aurait pu continuer indéfiniment comme cela, ça me convenait. Seulement un tragique événement se produisit. Après s'être mis en ménage ensemble, s'être marié, elle finit par tomber enceinte. Que de bonheur, que de joie me direz-vous, seulement tu perds vite le sourire quand tu apprends qu'elle a fait une fausse couche, et que cela pourrait être en partie de ta faute. Ne pensez pas que je l'avais pousser dans les escaliers et que suite à ça elle l'avait perdu ou d'autres trucs dans le genre, non. La seule chose que j'avais faite est que je n'avais justement rien fait. Au fils du temps, c'est comme si je l'avais délaissée. Je lui répétais que je devais bosser, que j'avais des copies à corriger, que j'avais le cours du lendemain à préparer ou je ne sais plus encore quelle autre excuses à propos du travail... C'était vraiment le cas, hein. Seulement je ne lui prêtais plus beaucoup d'attention, bien que mon amour pour elle était encore très fort, comme au premier jour, ou presque. Disons que je le montrais beaucoup moins, voire presque plus. A vrai dire, plus rien allait entre nous... Les silences prenaient de plus en plus de place, la distance se faisait ressentir à un point inimaginable. Je savais que c'était moi qui était en tord, et je n'arrivais pourtant pas à mieux agir envers elle. C'est alors qu'elle fini par partir. L'appartement me semblait tellement monotone et beaucoup trop calme une fois qu'elle était partie, mais il fallait faire avec. Je ne pouvais pas la retenir, et je trouvais que c'était d'ailleurs mieux pour elle. Notre histoire aura tout de même trois belles années. Cela me rappelait l'histoire d'amour de mes parents, comme quoi, ce devait être héréditaire les fins malheureuses en amour. Et voilà où j'en suis. Je suis toujours professeur d'anglais dans la même université, je suis toujours passionné par ce que je fais, mais je suis à présent le seul dans l'appartement à camper chaque soir devant les papiers du divorce posés sur la table.

Cela fait quelques mois maintenant que je me suis finalement résigné à signer ces fichus papiers. Faut dire, quelqu'un m'y avait grandement aidé : Na Hee. Na Hee, la femme que je fréquente désormais. Et puis bon, je savais qu'avec Min Hee c'était fini. Attendre ne servait strictement à rien à part reculer l'inévitable. Je ne dirais pas non plus que je l'ai fait avec le sourire.. Mais je l'ai fait. Désormais j'ai le statut d'homme divorcé mais pas célibataire, c'est pas la meilleure place qu'il soit. Mes objectifs ? Ne pas refaire les mêmes erreurs. Moins me préoccuper de mon travail. Accorder plus de temps à la femme que j'aime... Enfin, changer quoi. J'espère juste y arriver, ce n'est pas une mince affaire.



Derrière l'ordinateur

Pseudo : Lùdii.
Age : 21 ans.
Groupe choisi : Automne.
Où as tu découvert le forum ? Le Chat Noir, à la base.
Comment le trouves-tu ? Des critiques ? Forcément bien, sinon je l'administrerais pas, logique.
Autre chose ? U FOUND ME VERSION 2.0 OH YEAH ! Rolling Eyes

Code:
[b]Seo In Guk[/b] <span class="stpre">+</span>  Kang Jin Ho

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Kang Jin Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Sung Kang ] [Frais D'hopital]
» [Sung Kang] [Frais d'hopital]
» Kang So Min
» KANG Jae Sun.
» [Sung Kang] [8400$ et 59G De Cannabis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Found Me :: Douane :: Vos papiers s'il vous plait ! :: Les Séoulites-