AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Docteur, docteur - Feat Kim Ji Hyuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Docteur, docteur - Feat Kim Ji Hyuk Mar 13 Jan - 22:53

Je suis en train de mettre ma blouse, au beau milieu des vestiaires vides de l’hôpital, quand mon supérieur rentre dans la pièce. Il est 6h, ma première journée de travail vient à peine de commencer et j'ai déjà un patient. Coma éthylique apparemment. Encore un qui ne connaît pas ses limites avec l'alcool. Enfin, ça va devenir mon lot quotidien, bienvenue aux urgences. Je referme mon casier et prend tout de même un petite minute pour m'admirer dans le miroir. Cette image, j'en ai rêvé toute ma vie, de la blouse jusqu'au badge avec mon nom dessus. Et le rêve est aujourd'hui une réalité. Est-ce que je suis fier de moi ? Oui, pas la peine de le cacher, c'est une fierté. Mais je reprend vite mes esprits, je ne suis pas là pour pavaner, j'ai un patient à faire décuver.

Je sors dans le couloir et me présente à l’infirmière qui me donne immédiatement le dossier du patient. Je prend le temps de le feuilleter avant d'aller le voir. Kim Ji Hyuk, 25 ans d’après sa carte d’identité retrouvé sur lui. Amené ici par les pompiers qui ont été appelé par le barman d'une boite branchée d'un quartier huppe. Je consulte le taux d'alcool dans le sang et avale de travers. 3,1g ?! Et bien, c'est ce qui s'appelle être complètement torché à ce stade. Je referme le dossier et me rend dans la chambre du patient. Avantage ? Pas besoin de frapper avant d'entrer, il ne risque pas de me répondre avant quelques heures. Je rentre et dépose son dossier sur la table à roulette avant de m'approcher de lui. Une odeur d'alcool et de parfum me prend au nez ainsi que de cigarette froide, dû à lui ou à quelqu'un de la boite, je n'en sais rien. Mais le mélange des trois n'est pas agréable du tout. Je souffle et commence mon auscultation.

Alors que je m'assure que ses fonctions respiratoires n'ont aucun problème, je m’arrête sur le visage de mon patient. Avec tout ce qui traîne dans les urgences, on peut considérer que j'ai de la chance d'avoir pu tomber sur quelqu'un comme lui comme premier patient. Il est manifestement beau garçon et, qui plus est, sait se mettre en valeur au vu de sa tenue, une chemise noir et un jean slim. Il a dû avoir du succès dans cette boite, dommage d'avoir fini comme ça. Je fini mon examen complet et appelle les aides-soignantes pour qu'elles le déshabillent et le mettent en tenue d’hôpital. A les entendre glousser, je comprend qu'elles sont toutes motivées. Je leur demande de me prévenir au cas où le jeune homme se réveillerait. Elles acquiescent et se précipitent dans sa chambre. Seigneur.

Je continu de recevoir des patients pendant deux heures, allant d'un enfant qui fait une gastro à une grand-mère qui ne comprend pas pourquoi je ne peux rien faire pour son chat malade. Les aides-soignantes ne m'ont pas appeler, j'en conclue donc qu'il ne s'est pas réveillé. Et effectivement, en rentrant de nouveau dans sa chambre, je me rend compte qu'il n'a pas repris connaissance. Alors que je consulte des relevés de toutes sortes au pied de son lit, j’entends remuer. Levant la tête, je m’aperçois que M.Kim est en train de reprendre doucement connaissance. Posant tout le matériel que j'ai dans les mains, je viens me poster à côté de lui, pendant qu'il ouvre lentement les yeux. Rassemblant tout mon courage, je pose une main sur le lit et prend la parole d'une voix calme pour ne pas le brusquer.


- M.Kim, je suis le docteur Cho. C'est moi qui m'occupe de vous. Comment vous vous sentez ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Docteur, docteur - Feat Kim Ji Hyuk Sam 17 Jan - 22:31




Cho Min Hun & Kim Ji hyuk

« These people are really weird, and they're giving me the fear. Just because you know my name, doesn't mean you know my game. »
                         
Marina and the diamonds - The outsider


Ouvrir les yeux me demande un effort surhumain, à tel point qu'à peine un quart ouvert, je les referme aussitôt. La lumière m'agresse, et ce mal de tête ! J'ai l'impression qu'un concert de rock à pris place, c'est infernal comme ça lance. Bon, le principal pour le moment, c'est de savoir si tout est bon de mon coté. Mes dix doigts, mes dix orteils, tout répond et j'en suis rassuré. La prochaine étape, c'est d'essayer de deviner où je me trouve. L'odeur ne me dit rien, le lit sur lequel je suis allongé ne ressemble pas au mien, et les bips réguliers que j'entends non loin de moi me sont également inconnus. Pour résumer, je pense en fait me trouver dans..une chambre d’hôpital ?

Les souvenirs de la veille sont flous, et surtout, ça augmente ma douleur à la tête. Mais je dois me rappeler pourquoi je suis arrivé là. Vu que je ne ressent aucune autre douleur que ma migraine, ce n'est donc pas à cause d'un accident. L'alcool peut être ? Je me souviens avoir eu envie de sortir, comme je le fais d'habitude. Je suis parti dans un bar et à partir de là, ça commence déjà à devenir flou. Je ne sais plus combien de temps j'y suis resté, les visages des gens que j'ai croisés ne sont pas nets dans mon esprit. Je crois que je parlais avec deux femmes venues ensemble, et puis je suis parti quelques heures après sans doute.  Pour aller où déjà ? Je porte ma main à mon front afin de me masser un peu. Même si je ne me souviens pas, une chose est sur, c'est que j'ai définitivement abusé de l'alcool hier. Pourtant, je suis censé connaître mes limites, alors pourquoi suis-je dans un tel état ?

A nouveau, je tente d'ouvrir les yeux. Si je ne peux pas répondre à moi à cette question, alors le personnel de l’hôpital le fera, je l'espère en tout cas. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Une nouvelle fois, la lumière de la pièce me fait plus de mal qu'autre chose, mais je persévère. Un œil après l'autre, ouvert de moitié. Je sens le lit s'affaisser un petit peu alors qu'un bruissement de vêtement se fait entendre. Très lentement, je tourne mon visage vers ce qui ressemble pour le moment à une ombre. "M.Kim, je suis le docteur Cho. C'est moi qui m'occupe de vous. Comment vous vous sentez ?" Je grimace un peu, c'est qu'il parle fort ! Ou c'est peut être moi qui suis trop sensible. Enfin, mes iris arrivent à se régler d'eux même et j’aperçois enfin le visage du fameux docteur. Un instant je le regarde sans les yeux sans cligner les miens, puis je regarde son badge accroché à sa blouse blanche où son nom y est inscrit en plus de sa fonction. Un médecin, c'est justement la personne dont j'avais besoin.

'Comment vous savez mon nom ?' Mais bien que ma bouche s'ouvre, aucun sons n'en sors. Elle est pâteuse, ma langue est si gonflée que je n'arrive pas à parler. Ma main attrape alors le poignet de l'homme appuyé sur le matelas. Dans un léger mouvement de tête, je lui montre le verre d'eau posé sur la petite table à coté de moi. Péniblement, je parviens à me redresser un peu, mon dos est appuyé sur l'oreiller. L'eau me fait le plus grand bien, j'avais tellement soif. « Pour être honnête je me sens mal, j'ai mal à la tête, je me sens engourdi et je me demande encore pourquoi je suis arrivé ici. » Mon regard se porte sur l’armoire entre ouverte où j'y vois toutes mes affaires. Je ne sais même pas quelle heure il est, ni à quel hôpital je suis. J'espère que le docteur Cho pourra m'aider.


(c) fiche Century Sex.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Docteur, docteur - Feat Kim Ji Hyuk Lun 9 Fév - 14:34

Il semble avoir du mal à émerger. Normal, avec la cuite qu'il s'est prise. Pour tout dire, je suis même surpris qu'il se réveille aussi vite. D'habitude, un tel taux d'alcool dans le sang les garde endormie pendant un jour ou deux. Ce gars doit être drôlement solide. Ou juste habituer.
Il tente de me dire quelque chose mais aucun son ne sort de sa bouche ouverte, il doit avoir la langue gonflé. Je le sens m'attraper le poignet et il me montre le verre d'eau posé sur la table de chevet. Je comprend immédiatement et attrape le verre pour le lui donner, pendant qu'il se redresse difficilement. C'est un réflexe courant après une cuite, l'eau aide à réhydrater le corps et a faire passer les toxines. Alors qu'il boit de manière intense, j'ouvre la boite de médicaments qui est posée sur la table et lui sort deux petits comprimés. Ils l'aideront à faire passer les maux de tête et son envie de vomir. Je demanderai aussi aux infirmière de lui préparer un repas spécial pour l’aider à faire passer cela encore plus vite. Alors qu'il fini de boire son verre, je reprend celui ci en silence pendant qu'il prend la parole pour la première fois d'une voix rauque et peu réveillé.


« Pour être honnête je me sens mal, j'ai mal à la tête, je me sens engourdi et je me demande encore pourquoi je suis arrivé ici. » 

Alors que je remplie son verre à nouveau, je souffle un bon coup pour rassembler son courage. Allez Min hun, il est temps de te comporter comme un médecin et de laisser ta timidité de côté et faire ton travail. Mais c'est plus facile à dire qu'a faire et je sens mes mains devenir moite à l’idée de lui adresse la parole en face à face. C’était nettement plus facile quand il était en train de dormir ! Ou de comater, ça dépend des points de vue. Je lui tends son verre avec les deux comprimés et profite de la diversion pour lui répondre, la tête légèrement baisser pour ne pas avoir à le regarder.

- C'est normal de ressentir ça vous … vous avez fait un coma éthylique et les pompiers vous ont ramenés.

Une phrase et je trouve le moyen de bégayer. Si ma meilleure amie était là, elle serait morte de rire à se foutre de ma gueule. Je me racle la gorge et reprend la parole.

- C'est le patron de la boite de nuit où vous vous trouviez qui a prévenu les autorités. Vous aviez 3,1g d'alcool dans le sang, c'est énorme. Vous … vous devriez faire plus attention à votre … consommation.

Déjà que parler avec des inconnus me mets mal à l'aise, leur faire la moral est encore pire. Mais je serais un bien piètre médecin si je ne disais rien.

- Nous allons vous gardez en observation cet nuit, histoire d’être … sûr de votre état.

Je fais tapoter mes doigts sur la table de chevet et réussi enfin à regarder son visage pour lui parler. Son visage, pas ses yeux. Au bout de la quatrième fois, c'est un miracle. Ma timidité me gonfle parfois. Devrais je contacter un psy ? J'en parlerai avec celui de l’hôpital. Mais pour l'instant je dois prendre le plus d'information possible sur mon patient.

- Quel sont les souvenirs qui vous reviennent de cette soirée ?

Faite qu'il ne rentre pas dans des détails trop intimes, sinon c'est moi qui vais faire une syncope au milieu de la chambre ! Je n'ai absolument pas envie de me retrouver rouge de honte devant un de mes patients. Surtout le premier !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Docteur, docteur - Feat Kim Ji Hyuk

Revenir en haut Aller en bas
 

Docteur, docteur - Feat Kim Ji Hyuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recrutement d''Allo-Docteur [close]
» tout se que je touche casse c'est normal docteur
» Euh.... quoi de neuf docteur?
» La Coterie du Docteur Sca'hrossar
» Docteur Fox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Found Me :: Rpgistes Party :: Forever Us-