AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The past is in the past ○ ft Han Byul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☼ Administrateur lovely ☼
Messages : 1282
Points : 0



MessageSujet: The past is in the past ○ ft Han Byul Sam 27 Déc - 20:47


The past is in the past feat. Han Byul & Dae Hyun

❝Les beaux moments deviennent de beaux souvenirs; Les mauvais moments deviennent de belles leçons ❞

Cela fait plus d’un an que je n’ai pas vu mon père. Il m’a demandé de venir pour noël mais j’ai refusé. Je sais à quel point c’est important pour lui qu’on soit tous réuni pour les fêtes, mais je ne peux plus me retrouver en face de mes frères. Je leur ai fait tant de mal à eux et à mes parents que je ne peux plus les regarder dans les yeux et rester dans la même pièce qu’eux. J’ai envie de les revoir et de leur parler de ma nouvelle vie qui n’est pas si passionnante que ça, mais qui les soulagera grandement, j’en suis sûr. Seulement, j’ai l’impression que quoi que je dise, quoi que je fasse, je serais jugé. Ils se poseront sans cesse la question : a-t-il recommencé. Et je ne veux pas voir ce regard mêlant la pitié à la peur. Ce genre d’obsession, ce n’est pas évident à vivre tous les jours. On doit travailler dessus, et parfois, on arrive plus à se contrôler. Comme cette fameuse année où j’ai été accro aux médicaments et à certaines drogues. Je m’en veux de ne pas avoir été suffisamment fort pour renoncer à ces conneries. Seulement, sans le soutient de mes proches, je n’arrivais pas à m’en sortir. J’ai fini par me dénoncer à la police, et je crois que c’est la seule chose que j’ai fait de bien dans ma vie.

Tout ça pour dire que j’allais faire les achats pour les fêtes de fin d’année ce jour là. Je n’allais peut être pas voir ma famille, mais en leur offrant une petite babiole, je leur montrais que je pensais toujours à eux malgré tout. Mon père me demande sans arrêt si j’ai besoin de quelque chose. Il a l’impression que je suis pauvre parce que j’ai un job d’homme à tout faire. Alors cette année, je vais lui prouver que je n’ai pas besoin de lui en lui offrant quelque chose de beau. Enfin, de suffisamment beau pour une célébrité. Je sais que je ne pourrais pas lui offrir la dernière télé qui est sorti ou un bijou de luxe comme vont certainement le faire mes deux frères qui ont mieux réussi que moi dans leur vie. Mais j’ai toujours pensé que les cadeaux devaient venir du cœur et non du porte monnaie. Tout de même, on a besoin d’un sacré budget pour faire des cadeaux à tout le monde. J’avais fait ma liste plus tôt dans la journée des idées de cadeaux que j’avais pour toute ma famille et pour Young Shin surtout. J’ai déjà une idée en tête pour lui, et j’espère que ce cadeau lui plaira.

J’arrivais donc au centre commercial après avoir mangé, donc dans les environ de deux heures et demi de l’après midi. J’avais mon après midi de libre, du moins, pour le moment, et je comptais bien en profiter. J’étais emmitouflé dans une grosse doudoune, prêt à vider les magasins. J’avais bien entendu mis mon masque pour ne pas attraper les bactéries des autres et je m’apprêtais à rentrer dans le super marché du centre commercial. Je savais que j’allais trouver des articles moins chers que dans des boutiques spécialisées. J’errais donc à la recherche des cadeaux parfaits lorsque j’ai aperçu une tête qui ne m’était pas inconnue.

Dans un premier temps, je décidais de ne pas trop m’attarder sur le jeune homme que je venais de reconnaître. En réalité, je ne me souvenais plus trop où je l’avais vu. Je continuais donc mon chemin avec mon cadi en réfléchissant où je l’avais rencontré. Puis, en relevant la tête et en l’observant à nouveau, je me souvenais de lui. C’était avant … la prison. Quand j’étais dans une démence totale et que je travaillais à l’hôpital. Il était l’un des patients dont je m’occupais. Ca me faisait plaisir de le voir ici, il avait l’air en bonne santé. Je décidais donc de m’approcher de lui pour voir comment il allait. « Lim Han Byul ? Je ne me trompe pas ? »


_________________
«L’amour est toujours passion et désintéressé. Il n’est jamais jaloux. L’amour n’est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n’est jamais grossier, ni égoïste. Il n’est pas colérique. Et il n’est pas rancunier. L’amour ne se réjouit pas de tous les péchés d’autrui. Mais trouve sa joie dans l’infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout. Voila ce qu’est l’amour.» Daena♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justmystiqueworld.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Sam 27 Déc - 22:49

Dae Hyun & Han Byul
The past is in the past ♦



C’est bientôt le nouvel an et je le passe encore avec ma famille, tout comme Noël, avec ma sœur, mes parents et puis d’autres, mais je ne vais pas commencer à tous les énumérer. J’aime beaucoup ce genre de réunion familiale. Je suis très proches d’eux, alors je les retrouve toujours avec plaisir, même si nous ne nous voyons pas beaucoup durant l’année. Les fêtes sont une occasion de nous retrouver tous ensemble et de passer un bon moment. Mes parents habitent à Séoul et moi aussi, donc je ne suis pas sans les voir, même si avec mon métier il y a de longues périodes où je suis occupé à écrire mes bouquins. En ce moment, je reste chez mes parents dans la maison où j’ai grandi, justement à l’occasion des fêtes de fin d’année. C’est à mon tour de faire les courses. Avant de partir je vais promener Airi et la nouvelle petite pensionnaire Hatchi. Un spitz femelle, mon cadeau de noël de la part de ma sœur et de mes parents. J’avais déjà parlé d’adopter un nouveau chien pour tenir compagnie à Airi il y a quelques temps. Donc voilà maintenant c’est chose faite. Puis comme je vis en appartement, bien qu’il soit assez vaste, il ne fallait pas un trop gros animal. Et oui j'ai encore choisis un prénom japonais ... Je l'aimais et le huit est un chiffre porte-bonheur au Japon. Hatchi signifiant huit, mais je pense que vous l'aurez compris.

Une fois rentré je vérifie que les chiens ont bien à manger et à boire. Je vérifie aussi que la baie vitrée donnant sur le jardin est bien fermée, pour qu’elle ne se fasse pas la malle. Pour le moment personne n’est à la maison. Ma sœur est avec des amis et mes parents partis voir de la famille. Je fais le tour des placards pour voir à peu près ce que je devrais acheter et je sors, emmitouflé dans mon manteau, mon écharpe et mes gants. C’est ça d’être super frileux. Une fois arrivé au centre commercial, je vais dans les magasins où j’ai besoin. Cet endroit me rappelle Dong Min. La fois où je l’ai croisé ici et qu’il se faisait poursuivre par une horde de fille. J’ai essayé de l’aider, mais finalement elles nous ont tout de même vus et cela a fini dans un placard … Oui, une situation assez cocasse, mais on ne faisait qu’essayer de se cacher. Bref ! Une histoire bien étrange à raconter. Je marche à travers les rayons, quand mon regard se pose sur une silhouette qui m’est plutôt familière. Sur le coup, j’ai du mal à me souvenir où je l’ai déjà vu … Cependant, tout me revient bien vite.

Je vais à l’hôpital tous les mois pour contrôler ma greffe du cœur. C’était un infirmier qui s’occupait souvent de moi. Je ne l’ai jamais apprécié, le trouvant bizarre et effrayant. J’ai même tendu des bruits de couloirs qui disaient qu’il avait fait de la prison … Ce qui ne m’étonnerait même pas, bien que je ne sois pas du genre à me fier au rumeur. Je tourne au bout du rayon pour l’éviter. Je ne sais pas s’il me reconnaitrait mais je ne veux pas prendre le risque. Toutefois, je me retrouve de nouveau face à lui quelques minutes plus tard et cette fois-ci, aucun moyen de fuir. Dae Hyun, puisque si je me souviens bien c’est son prénom, me reconnait. J’essaie de sourire pour ne pas paraître trop désagréable …

- Oui, c’est bien moi …

Feignant de ne pas le reconnaitre j’ajoute :

- Excusez-moi, mais … On se connait ? Vous êtes un fan ?

Après tout, même si ce n’est pas si courant, il arrive que certains fans de mes bouquins où tout simplement de littérature, me reconnaisse dans la rue. Je suis loin d’être très connu et d’être suivi partout comme ces idoles de kpop, mais j’ai un petit nom dans l’écriture avec trois romans à mon actif et d’ici l’année prochaine, quatre. Il faut aussi que je trouve un moyen pour couper court à cette conversation …

Spoiler:
 
   
Codes par Wild Hunger.


Dernière édition par Lim Han Byul le Mar 6 Jan - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☼ Administrateur lovely ☼
Messages : 1282
Points : 0



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Dim 28 Déc - 0:05


   
The past is in the past feat. Han Byul & Dae Hyun

   
❝Les beaux moments deviennent de beaux souvenirs; Les mauvais moments deviennent de belles leçons ❞

   Quand j’ai revu le visage de Lim Han Byul, j’ai eu peur que soudainement, tous mes souvenirs de cette époque refassent surface et me pourrisse la journée. Ils me revenaient en mémoire, mais en aucun cas ça allait bousiller ma journée. Je sors grandit de tout ce qui m’est arrivé à cette époque là de ma vie, lorsque j’étais à l’école d’infirmier. Je me souviens que j’avais une petite amie que j’aimais beaucoup. Je n’ai jamais compris pourquoi elle m’aimait d’ailleurs. Je me suis toujours trouvé trop bizarre et trop banal physiquement pour pouvoir plaire à une femme. Mais bon, je ne me plains pas d’avoir trouvé une personne à qui je plaisais et qui me plaisait aussi. Je pensais que c’était la bonne, mais je me suis trompé. Mes sentiments étaient peut être troublé parce la dose de médicaments que j’ingérais chaque jour. A cause de mon trouble psychique, j’étais obligé de prendre des calment pour calmer mon obsession et mon impulsivité. Mais ça à empirer les choses. Je suis devenu complètement accro aux pilules et je devenais tout simplement invivable, fou, drogué. Alors, ma copine m’a quitté. J’aurais fait la même chose à sa place. Je me souviendrais de ce moment toute ma vie parce que c’est ce qui m’a poussé à me rendre à la police. Heureusement que j’étais lucide dans ma folie. C’est bizarre d’ailleurs cette histoire. Parce qu’un mec normalement constitué n’aurait pas fait ça à ma place. Bref, ne s’étalons pas sur le sujet. J’étais bien trop content de revoir un ancien patient, même si j’aurais préféré oublier l’époque infirmier de ma vie.

Je m’approche alors de Lim Han Byul pour le saluer et surtout pour voir si c’est bien lui. J’aurais l’air stupide si ce n’est pas lui. En même temps, ça ne changerait pas grand-chose à ma situation. On me le dit bien assez souvent ça d’ailleurs, que je suis étrange. J’assume.
« Oui, c’est bien moi … »

Est-ce que je le dérange en pleine course ? Ca ne m’étonnerait pas. Mais ce n’est pas grave, j’ai envie de savoir comment il va. J’espère qu’il se souvient de moi, sinon je vais avoir l’air fin. En même temps, je me dis que c’est peu probable qu’il se souvienne de moi, après tout, on en rencontre beaucoup des gens dans nos vies, alors ça ne m’étonnerait pas vraiment qu’il ne sache pas qui je suis. Enfin, je serais tout de même un peu déçu si ce n’était pas le cas. Ca voudrait vraiment dire que je suis transparent. Même aux yeux des gens que j’ai aidé à soigné. Je ne suis déjà pas assez bien dans ma peau pour qu’on en rajoute une couche en m’oubliant. Voilà, je recommence à m’énerver à avoir des pensées contradictoire. Si seulement je pouvais un jour être d’accord avec moi-même, ça serait cool.

Je suis soulagé de ne pas m’être trompé à son sujet. Je suis physionomiste, et surtout, j’ai une bonne mémoire. Mon médecin (pour pas dire autre chose…), me conseil de faire ce genre d’exercice aussi pour m’empêcher de penser à autre chose (mes angoisses). Les exercices de mémoires permettent de se focaliser sur autre chose et de ne plus penser à rien. Ca m’aide beaucoup aujourd’hui. Ca m’évite de penser au paquet de mouchoir qui se trouve juste derrière moi et que j’ai envie de ramasser depuis tout à l’heure pour le ramener chez moi.

« Excusez-moi, mais … On se connait ? Vous êtes un fan ? »
« Pardon ? Fan ? »

Je me gratte alors la tête, me demandant si il était lui aussi chanteur ou acteur. En réfléchissant, je ne l’ai jamais vu à la télévision. Alors ? Pour éviter qu’il soit aussi gêné que moi, je décide de reprendre rapidement la parole.

« On s’est rencontré à plusieurs reprise à l’hôpital. Vous vous souvenez ? Je vous passez des examens. Pour votre cœur, si mes souvenirs sont encore bons. »

Je ne suis pas si vieux après tout. Ca serait bien dommage que ma mémoire me joue des tours alors que je n’ai que vingt cinq ans. Enfin, ça ne serait pas étonnant vu les médicaments que je prenais à l’époque. Ca a dû griller quelques neurones au passage.

Spoiler:
 

   

_________________
«L’amour est toujours passion et désintéressé. Il n’est jamais jaloux. L’amour n’est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n’est jamais grossier, ni égoïste. Il n’est pas colérique. Et il n’est pas rancunier. L’amour ne se réjouit pas de tous les péchés d’autrui. Mais trouve sa joie dans l’infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout. Voila ce qu’est l’amour.» Daena♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justmystiqueworld.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Dim 28 Déc - 18:10

Dae Hyun & Han Byul
The past is in the past ♦



Je n’ai pas reconnu Dae Hyun tout de suite. Cet ancien infirmier qui s’occupait souvent de moi quand j’allais à l’hôpital pour mon cœur. J’y vais toujours, mais lui n’y travaille plus et heureusement. Son comportement était étrange, je n’avais pas une grande confiance en lui et je préférais toujours quand quelqu’un d’autre s’occupait de mon cas. De plus, bien que je ne sois pas du genre à me fier au bruit de couloir, j’ai entendu certaines choses à son sujet qui ne m’ont pas aidé à être plus rassuré quand c’était lui qui me faisait passer mes examens. Je n’ai pas envie de faire trainer en longueur cette conversation et je fais comme si je ne l’avais pas reconnu. Je prends l’excuse du fan, même s’il ignore peut-être que je suis écrivain. Je m’en moque. Je veux juste ne pas avoir à trop discuter avec lui. Sa réaction me conforte dans l’idée qu’il ne savait pas que j’étais auteur. Il reprend alors la parole, m’indiquant quelque chose que je sais déjà, mais je ne compte pas le lui dire.

- Oh je vois … Désolé, mais mes visites à l’hôpital ne sont pas de très bons moments à passer, alors je préfère ne pas trop m’en souvenir …

Dans un sens c’est vrai, mais il a tellement de fois été chargé de faire mes examens, que je ne pouvais pas complètement oublier son visage. La preuve, j’ai finis par me souvenir où je l’avais déjà vu … J’espère tout de même que comme excuse ce sera crédible. Je ne me vois pas lui dire que je n’ai pas envie de lui parler car son comportement dans le passé me paraissait bien trop étrange. Sans être hypocrite, je préfère ne pas créer d’histoire et ne pas commencer un conflit, je fuis ce genre de situation en fait. Alors, même si j’ai tendance à parfois être un peu trop franc sans le faire exprès, il y a des choses que je sais garder pour moi.

- Mais c’était bien pour mon cœur que j'allais à l'hôpital, votre mémoire ne vous fait pas défaut, ajoutais-je en lui adresse un bref sourire.

Je n'affirme pas que je le reconnais, mais au moins il n'aura pas besoin d'être gêné parce qu'il m'a reconnu et pas lui. Je laisse entendre qu'il est possible qu'il m'ait fait passer des examens puisque j'allais régulièrement à l'hôpital pour mon cœur ... Je prends ce dont j’ai besoin dans le rayon, tout en cherchant une solution pour couper court à cet échange. Je pourrais très bien lui dire que j’ai à faire et que je n’ai pas beaucoup de temps … Je tiens tout de même à ce que ma fuite doit subtile et qu’il ne se doute pas que je ne veux rien avoir à faire avec lui.

- Je vais vous laissez, je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps.

Même si c’est lui qui est venu me parler en premier … Un peu de gentillesse pour cacher ce que je pense vraiment … Je sais ce n’est pas très sympathique mais bon … J’ai mes raisons de ne pas avoir envie de renouer avec lui. Je vous assure que ne pas avoir confiance en la personne qui est censé vous soigner, ce n’est en rien agréable et déjà que je n’apprécie pas beaucoup mes visites chez le cardiologue, là c’était pire. C’est sûr, ce n’est pas comme si il avait eu à m’opérer, là cela aurait pu être bien plus grave. Puis tout était sûrement revérifié par le cardiologue qui me suit depuis des années. Cela ne m’empêchait pas de ne pas être à l’aise en sa présence … Je ne sais pas trop quoi lui dire de plus, j’ignore même pourquoi il est venu m’aborder dans un premier temps. Certes il s’est occupé de mon cas à l’hôpital pour certains examens, mais j’aurais préféré qu’il s’abstienne.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☼ Administrateur lovely ☼
Messages : 1282
Points : 0



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Dim 28 Déc - 21:53


   
The past is in the past feat. Han Byul & Dae Hyun

   
❝Les beaux moments deviennent de beaux souvenirs; Les mauvais moments deviennent de belles leçons ❞

Je n’ai pas l’impression qu’Han Byul se souvienne de moi. Ca me pince un peu le cœur, mais en même temps, je ne suis pas vraiment étonné. Il a du rencontrer tellement de personne à cette période qui doit être douloureuse de sa vie. Et puis, tout le monde n’est pas forcement physionomiste et se rappel automatiquement des visages et des personnes qu’il rencontre. Ca m’arrive aussi de ne pas me souvenir où j’ai rencontré telle ou telle personne. C’est humain après tout. Surtout que j’ai un visage relativement banal, donc ce n’est pas si étonnant en fait. Je me suis encore fait des films pour rien. Je suis tout de même content de voir Han Byul. Ca prouve que la médecine progresse tout le temps et qu’il y a de l’espoir pour tout le monde. Je vois qu’il a plutôt l’air en forme. Sa greffe a été une véritable réussite. Je suis vraiment heureux.

« Oh je vois … Désolé, mais mes visites à l’hôpital ne sont pas de très bons moments à passer, alors je préfère ne pas trop m’en souvenir … »
« Vous n’avez pas à vous excuser. C’est plutôt à moi de le faire. Je ne voulais pas raviver de vieilles blessures. »

J’ai toujours eu un petit côté boulet, mais c’est pour ça qu’on m’aime après tout. Enfin, c’est ce que je me dis tous les jours pour me rassurer. Du coup, je ne sais plus trop où me mettre. Je me sens tellement gêné que j’ai envie de me cacher dans un trou de souris et de ne plus jamais en sortir. Seulement, ma curiosité l’emporte toujours sur mes manières. Je sais que ça va lui faire probablement se rappeler des mauvais souvenirs, mais ce n’était pas voulu. Boulet un jour, boulet toujours.

« Mais c’était bien pour mon cœur que j'allais à l'hôpital, votre mémoire ne vous fait pas défaut »
« Ca me rassure ! »

J’ai dit cette phrase avec tellement d’enthousiasme que je m’en trouve ridicule même. Comme ci à mon âge je pouvais déjà avoir des problèmes de mémoire. C’est pas possible à moins que j’ai une maladie du cerveau, mais au dernière nouvelle, je n’ai rien de tel. Vous imaginez, ajouter ça à toutes mes bizarreries. Ca serait la cerise sur le gâteau.

« Je vais vous laissez, je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps. »

Je suis surpris soudainement, comme ci il m’avait sorti de mes pensées alors que ce n’était pas le cas. Je me demande pourquoi il cherche si soudainement à partir. Je n’ai pas envie qu’il parte. Bon d’accord, c’est un peu égoïste et intéressé de ma part, mais j’ai bien envie de continuer de lui parler. J’aimerais bien savoir si il va bien et je suis curieux de savoir comment a évolué sa vie depuis les dernières années.

« Oh ne vous inquiétez pas, vous ne me dérangez pas, au contraire. Je suis bien content de vous avoir revu. »

On dit souvent qu’on n’oublie pas certaines personnes qu’on croise à l’hôpital, Han Byul fait parti de ces personnes que je n’ai pas oublié. Il était toujours très poli avec le personnel et de l’hôpital et il était plutôt gentil. C’était facile, je me rappel de lui parler.

« Je suis désolé, je suis un peu curieux du coup. Vous m’avez demandé tout à l’heure si j’étais un fan. Vous êtes célèbre ? »

Ca c’est le genre de question qu’il ne faut pas poser si on ne veut pas gêner les autres. Mais j’ai parfois du mal à empêcher ma bouche de sortir ce genre d’âneries. A cet instant, je ne me rendez pas du tout compte que j’étais en train de l’importuner.


   

_________________
«L’amour est toujours passion et désintéressé. Il n’est jamais jaloux. L’amour n’est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n’est jamais grossier, ni égoïste. Il n’est pas colérique. Et il n’est pas rancunier. L’amour ne se réjouit pas de tous les péchés d’autrui. Mais trouve sa joie dans l’infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout. Voila ce qu’est l’amour.» Daena♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justmystiqueworld.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Mar 30 Déc - 23:04

Dae Hyun & Han Byul
The past is in the past ♦



Je fais semblant de ne pas le reconnaître, espérant qu’il va vite passer son chemin. Comme excuse, je fais comme si je le prenais pour un fan, mais visiblement il ignore que je suis auteur. Tant pis, je ne veux juste pas qu’il sache que je me souvienne de lui, il voudrait sûrement discuter plus longtemps et je n’en ai vraiment pas envie … Je lui dis aussi que mes visites à l’hôpital de font pas parties de mes meilleurs souvenirs et c’est vrai. Cependant, j’ai vu Dae Hyun tellement souvent que je ne peux que me souvenir de lui … Je ne le dirais juste pas. Je lui adresse un simple sourire par politesse. Certes, je ne veux pas trop faire trainer en longueur notre échange, mais je n’ai pas pour autant envie d’être désagréable.

- Ce n’est pas grave, vous ne pouviez pas savoir.

J’ajoute que j’allais bien à l’hôpital pour mon cœur, ce qui semble le rassurer. J’aurais peut-être dû mentir dès le début et nier quand il a prononcé mon prénom … Au moins je n’aurais pas eu à essayer de fuir comme maintenant. Essayant de prendre congé du jeune homme, je lui dis que je vais le laisser pour ne pas l’embêter plus. C’est Dae Hyun qui est venu me parler le premier mais tant pis … Cela peut toujours fonctionne. Au lieu de cela, il me dit que ce n’est pas le cas du tout et qu’il est même content de m’avoir revu. S’il savait que ce n’est pas spécialement réciproque … J’ai toujours trouvé son comportement étrange, parfois ses mains tremblaient alors qu’il me faisait une prise de sang, encore ce n’est pas si dramatique … Mais même, son comportement en lui-même ne m’inspirait pas confiance. Il se montre aussi un peu curieux. Habituellement parler de mon métier ne me dérange absolument pas, c’est même le genre de sujet sur lequel il ne faut pas me lancer si on ne veut pas y passer trop de temps, mais là … J’aurais préféré qu’il s’abstienne.

- Célèbre je n’irais peut-être pas jusque-là, mais … Je suis écrivain. J’ai écrit trois livres …

Je suis loin d’égaler certains grand hauteurs qui eux sont énormément connus et populaire. De mon côté, je suis juste assez populaire auprès des lecteurs qui apprécie le genre de mes romans ou aussi certains passionnés de lecture. Je peux vivre convenablement de ce que je fais, mais j’ai encore du chemin à faire pour être vraiment célèbre. Disons que je pense être un minimum populaire en Corée, mais cela s’arrête ici. Du moins pour le moment, j’aimerais viser un public plus large avec le temps. L’écriture est une de mes plus grandes passions et j’ai envie de partager ce que je fais avec ceux qui le veulent bien. Je ne suis pas du genre à me vanter pour autant. Enfin bon, il est normal pour un auteur de vouloir plaire à ses lecteurs, non ? Sans eux, je serais complètement inutile à ma maison d’édition et donc je n’aurais pas de travail … Bref.

- Comme je ne vous avais pas reconnus, je pensais juste que vous pouviez être l’un de mes lecteurs.

Je lui adresse un léger sourire. Après il n’a pas à s’en faire. Ce n’est pas comme s’il ne savait pas qui était Stephen King ou J.K Rowling, pour ne citer qu’eux.

- Et vous travailler toujours en tant qu’infirmier ?

Je continue machinalement la conversation en essayant de trouver un nouveau moyen de m’esquiver. Toutefois je le regrette vite. Il ne m’a jamais précisé être infirmier. Il m’a juste dit que nous nous étions rencontrés à l’hôpital et qu’il m’avait fait passer certains examens. Bon cela me sembler logique, mais je n’ai tellement pas envie qu’il sache que je l’ai reconnu et surtout que je lui ai mentis. Certains examens c’était mon cardiologue lui-même qui me les faisait passer et quand il n’était pas présent un collègue prenait le relai ... Il aurait très bien pu être l’un d’entre eux. En espérant qu’il n’ai pas la même façon de raisonner que la mienne.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☼ Administrateur lovely ☼
Messages : 1282
Points : 0



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Mer 31 Déc - 17:08


   
The past is in the past feat. Han Byul & Dae Hyun

   
❝Les beaux moments deviennent de beaux souvenirs; Les mauvais moments deviennent de belles leçons ❞

Les expressions du visage d’Han Byul ne semblaient pas être en accord avec ce qu’il me disait. Depuis que je suis tout petit, j’ai apprit à lire les expressions sur les visages des gens qui m’entouraient. Je faisais ça surtout parce que je m’ennuyais à mourir. Et aussi parce que ça me permettait de me concentrer sur autre chose que sur mes envies de banditisme. Grâce à ça, j’ai pu comprendre ce que pensait les patients lorsque je travaillais à l’hôpital. Il y a tellement de personnes qui disent aller bien alors que c’est tout le contraire. Je savais alors lorsque je devais ou non appeler le médecin pour qu’il puisse faire quelque chose pour soulager les douleurs des patients. C’était vraiment un métier qui me plaisait, mais malheureusement, mon trouble mental m’a empêché de poursuivre mes études et de devenir finalement infirmier. Le comble dans tout ça, c’est que je devais passer mes derniers examen quelques jours après que je me sois dénoncé à la police. J’aurais peut être mieux fait de me taire. Non, je ne regrette rien. Mise à part le fait que j’ai menti à beaucoup de personnes, notamment Hanna, ma petite amie de l’époque. Je m’en mords les doigts.

Tout ça pour dire que je voyais bien que derrière le sourire qu’Han Byul affichait, se cachait quelque chose d’autre. Ma curiosité me disait de m’en mêler, mais ma raison me disait quand à elle d’y aller molo. Après tout, je venais de lui raviver d’anciens souvenirs qu’il n’avait peut être pas envie de se remémorer. Ce qui est tout à fait normal après tout. Personnellement, je n’aime pas trop qu’on me pose des questions sur mon passé. Déjà parce que ça ne concerne personne d’autres que moi, mais aussi parce que les gens auront tendance à me fuir si commençais à leur parler de tout ce qui s’est passé dans ma vie. Je suis comme une sorte de porte malheur. Si ça existe… Ce que je trouvais louable de la part d’Han Byul, c’était qu’il gardait le sourire. Je me doutais bien qu’il n’en avait pas envie en repensant à tout ça. Je ne me doutais pas une seconde à cet instant qu’il voulait juste que je m’en aille parce que je lui faisais peur. Sinon, je serais parti depuis bien longtemps croyez moi. Seulement, je ne pouvais pas lire dans les pensées, et comme un gros boulet, je restais là à lui poser encore des nouvelles questions sur sa vie. Notamment sur sa célébrité. Je ne savais pas qu’il chantait, et je ne l’avait jamais vu dans aucun drama. Peut être faisait-il du mannequinat ou de l’animation à la radio. Mais même dans ces milieux là, on entend toujours parler des personnes qui y travaille, alors bon …

« Célèbre je n’irais peut-être pas jusque-là, mais … Je suis écrivain. J’ai écrit trois livres … »

Je hochais la tête surpris de savoir qu’Han Byul écrivait des livres. Ce n’était pas tous les jours qu’on rencontrait des écrivains. Mais si j’ai bien compris, il était plutôt connu dans le milieu. Je ne suis pas un grand fan de littérature. En fait, je ne lis pas, je trouve ça un peu ennuyeux. Je préfère passer mon temps libre à jouer de la guitare et à chanter. Lire, ça n’a jamais été pour moi. J’aurais pu lui demander quel livre il avait écrit pour que je fasse semblant d’en avoir entendu parlé, mais je n’avais pas envie de mentir pendant la période de noël. A cet instant, j’avais complètement oublié pourquoi j’étais venu au centre commercial. J’étais là pour acheter des cadeaux de noel et au final, je me retrouvais à papoter avec un ancien patient dont je m’occupais quand j’étais encore employé à l’hôpital.

Je devenais soudain nostalgique de cette époque. Tout allait bien pour moi niveau boulot et sentimentalement parlant. Mais il a suffit que mes obsessions fichent tout en l’air. Qui sait où j’en serais aujourd’hui si je n’avais pas eu ce syndrome de cleptomanie. Je serais peut être encore avec Hanna. Je travaillerais encore à l’hôpital, et mes frères ne me tourneraient pas le dos. Mon père quand à lui pourrait parler librement de son troisième fils parce que je sais qu’à cette époque, il était très fier de moi. Il l’est toujours aujourd’hui, mais ce n’est pas pour les mêmes raisons…

« Je suis désolé, je ne suis pas un grand fan de littérature. Vous écrivez des livres sur quoi ? »

Peut être que quelqu’un de mon entourage est fan de ses romans. Du coup, c’est toujours bien de connaître le romancier préféré de quelqu’un. On peut par exemple lui demander de dédicacer un bouquin. Bon d’accord, j’abuse un peu parfois. Il me dit alors que comme il ne m’avait pas reconnu, j’aurais pu être l’un de ses lecteurs. Je souriais alors en repensant à tous mes amis qui essayaient de me mettre à la lecture. A chaque fois, je leur répondais que j’allais le faire pour leur faire plaisir, mais je ne m’y suis jamais mis. La seule chose que je fais avec les livres, c’est des cales pour la table basse de mon super studio qui ressemble étrangement au placard à balais de Harry Potter.

« Et vous travailler toujours en tant qu’infirmier ? »

Je souriais aussi. Ce passé aurait pu être douloureux, mais en me le rappelant, je me souviens de mes erreurs passées et ça m’aide à grandir et évoluer.

« Oh non. Ca fait un peu plus de trois ans maintenant que je n’y travaille plus. Je n’ai pas eu mes examens. Je travaille désormais dans un endroit différent. Quoique … je m’occupe encore des autres, donc au final, même si je ne soigne plus des personnes malades, j’aide des personnes dans le besoin. »

Ca c’est pour ne pas dire que j’aide des abrutis à changer une ampoule parce que leur père blindé d’argent ne leur à jamais apprit à le faire.

« Vous êtes ici également pour faire vos achats de noël ? Vous le passez avec votre sœur ? Je me souviens d’elle encore, elle venez avec vous quelques fois… »

J’ai une mémoire d’éléphant. Je voulais aussi savoir ce qu’elle devenait car elle avait l’air vraiment sympathique. J’essayais juste alors de faire la conversation pour ne pas paraître malpoli comme je le suis parfois avec des personnes que je ne connais pas tellement.

   

_________________
«L’amour est toujours passion et désintéressé. Il n’est jamais jaloux. L’amour n’est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n’est jamais grossier, ni égoïste. Il n’est pas colérique. Et il n’est pas rancunier. L’amour ne se réjouit pas de tous les péchés d’autrui. Mais trouve sa joie dans l’infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout. Voila ce qu’est l’amour.» Daena♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justmystiqueworld.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Jeu 1 Jan - 1:09

Dae Hyun & Han Byul
The past is in the past ♦



En discutant avec lui, Dae Hyun est loin d’être désagréable, après tout avant à part des discussions médicales, nous ne parlions pas trop. J’avais juste mon opinion basée à partir de son comportement et des bruits de couloirs que j’entendais. D’ailleurs je m’en suis toujours voulu de croire à ses rumeurs à son propos, mais disons que déjà ma confiance en lui était basse, alors en entendant tout cela … Rien n’était arrangé et aujourd’hui encore je préfèrerais le fuir. Dae Hyun lui veut continuer de parler, je le vois bien. J’essaie plusieurs fois de trouver une faille pour m’éclipser, mais ce ne sont que des échecs. Nous en venons au fait que je suis auteur. C’était inévitable, puisque pour ne pas admettre que je le connaissais, je l’ai pris pour un fan. Je ne dirais pas que je suis célèbre, mais ceux qui aiment le genre littéraire auquel j’appartiens me connaissent en général, ainsi que les passionnés de lecture. Visiblement Dae Hyun n’en fait pas partie. Ce n’est pas parce que la lecture et l’écriture sont presque toute ma vie que cela doit être le cas pour tout le monde. Je le conçois bien. Chacun à sa manière de s’aérer la tête et de s’évader, moi c’est les bouquins.

Il semble tout de même s’intéresser à ce que je j’écris. Dae Hyun m’avoue ne pas être fan de littérature, j’avais vu juste et il me demande ce que j’écris.

- J’écris plus des livres fantastique et policier.

Je fais le plus bref possible, car à certains passages de mes bouquins je m’essaie plus à l’horreur, dans une ambiance assez sombre, quand on sait que Stephen King est une de mes plus grandes inspirations littéraires ce que j’écris ne surprends plus. En fait, c’est surtout ce que j’écris qui surprend. Enfin on m’a déjà dit que j’ai surtout une tête innocente et enfantine, donc on ne me voit pas vraiment écrire ce genre de bouquin, et pourtant ... Je lui demande s’il travaille toujours comme infirmier et ce n’est pas le cas. J’acquiesce d’un signe de tête, sans rien ajouter de plus. C’est dommage qu’il n’ait pas réussi ses examens … Après tout s’il était là c’était qu’il voulait vraiment faire ce métier. De mon côté j’ai eu la chance de pouvoir accéder au métier de mes rêves, je pense que tout le monde devrait avoir cette chance, mais la vie n’est pas faite ainsi malheureusement. Ensuite Dae Hyun me parle de ma sœur, c’est vrai qu’elle venait de temps à autre avec moi à l’hôpital. J’étais assez grand pour y aller seul, mais j’ai une grande sœur très protectrice que voulez-vous.

- Je suis chez mes parents pour Noël et le Nouvel an, mais ma sœur est là aussi.

Mon cerveau cherche toujours une manière de m’échapper. Je ne veux pas être désagréable, bien que je ne veuille pas trop discuter avec lui …

- Je suis étonné que vous vous souveniez de cela, je vais commencer à culpabiliser de ne pas me souvenir de vous.

J’essaie de plaisanter un peu, je vais aussi finir par m’en vouloir d’avoir mentit, mais bon tant pis, maintenant c’est fait et Dae Hyun ne le saura sûrement jamais alors, je vais essayer de ne pas trop m’en faire à ce sujet.

- Je suis juste là pour faire quelques courses et remplir un peu les placards.

Je lui adresse un nouveau sourire un peu plus nerveux. Je ne sais plus quoi lui dire pour meubler la conversation … S’il savait ce que je pensais vraiment … Je suis d’un naturel franc, mais pas pour autant blessant, alors je ne veux pas être impoli et je préfère que Dae Hyun ignore ce que je pense vraiment et ce que j’ai toujours pensé de lui en fait.

Spoiler:
 
   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☼ Administrateur lovely ☼
Messages : 1282
Points : 0



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Sam 3 Jan - 16:14


   
The past is in the past feat. Han Byul & Dae Hyun

   
❝Les beaux moments deviennent de beaux souvenirs; Les mauvais moments deviennent de belles leçons ❞

Si seulement je savais qu’à cet instant j’étais en train d’embêter Han Byul, je me serais immédiatement arrêté et remis à mes courses de noël. Je ne savais pas qu’il perdait son temps à discuter avec un vieux démon du passé. Mais comme je le dis toujours : boulet un jour, boulet toujours. Je ne vais pas changer si on ne me dit pas ce qui ne va pas chez moi. Il y a des gens honnêtes qui me disent franchement ce qu’ils pensent de moi, mais c’est tellement rare. Et, mes parents, je ne peux pas me baser sur leur jugement parce qu’ils ne sont pas objectifs. C’est pareil pour Young Shin. Vu qu’il n’a pas la même vision de moi que les autres, je ne peux pas lui demander ce qui ne va pas avec mon comportement. Il a trop l’habitude, c’est pour ça. Et ça m’est égal d’ailleurs parce que je suis bien avec mon meilleur ami. Je sais qu’il ne me juge pas pour ce que j’ai pu faire, mais sur ce que je suis aujourd’hui.

« J’écris plus des livres fantastique et policier.
« Ca doit être passionnant comme métier alors ! Mais difficile aussi. Il faut toujours trouver de l’inspiration, et ça ne doit pas être une tâche aisée, si ? »

Il fallait absolument que j’arrête de parler et le laisser tranquille. Mais je ne savais pas qu’il avait eu des échos de ce qui m’était arrivé. Alors, je faisais comme je le faisais d’habitude, je jouais mon curieux à lui demander des choses plutôt personnelles. J’ai toujours adoré en savoir plus sur les gens que je côtoie et parfois, c’est malgré moi que j’apprends des choses. Vous ne pouvez pas imaginer le nombre d’informations croustillantes qu’on récolte lorsqu’on est concierge dans un immeuble luxueux. Je lui demandais alors s’il allait passer nöel avec sa sœur. Je me souviens encore d’elle parce qu’elle l’accompagnait souvent lors de ses rendez vous médicaux. Je me rendais compte après avoir posé ma question que ça faisait un peu psychopathe ce que je venais de dire. J’aurais bien aimé rattrapé le coup, mais Han Byul me répondait déjà.

- Je suis chez mes parents pour Noël et le Nouvel an, mais ma sœur est là aussi.
« Oh, vous avez de la chance. Ca fait des années que je n’ai pas passé les fêtes en famille. »
Je hochais la tête. Il avait de la chance de passer les fêtes en famille. Je me disais alors que je regrettais parfois de ne pas être avec mes parents lors des moments comme ceux-ci. J’ai pris l’habitude, en trois ans, mais ça fait toujours mal d’être seul alors que ce sont des fêtes familiales. Dans des moments comme celui-ci, je pourrais profiter pour faire du bénévolat, mais j’ai trop peur des microbes des malades et des SDF pour faire quoi que ce soit. J’ai honte de moi parfois.

- Je suis étonné que vous vous souveniez de cela, je vais commencer à culpabiliser de ne pas me souvenir de vous.
« Oh, vous n’avez pas à culpabiliser, ce n’était pas mon intention. Vous savez, il y a très peu de personnes qui se souviennent de moi, alors je ne vous en veux pas. »

Dit comme ça, ça faisait un peu pitié. Je secouais la tête car je m’en voulais d’avoir formulé ça comme ça. Je ne voulais pas qu’un ancien patient me prenne pour un moins que rien. Mais il y avait du vrai dans ce que je disais. Les gens ne font pas attention à celui qui remplace les ampoules ou celui qui vient nettoyer votre chambre. Et croyez moi, ça a du bon de passer inaperçu.

- Je suis juste là pour faire quelques courses et remplir un peu les placards.

Son sourire nerveux m’interpelait. Je voyais bien que quelque chose n’allait pas. J’étais bête, mais pas au point d’être ignorant quand aux expressions du visage. Je prenais alors mon courage à deux mains et je lui demandais.

« Excusez moi, je dois vous embêter avec toutes mes questions non ? Ou vous faire peur. Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas un psychopathe. »

TAIS TOI DAE HYUN !! J’avais envie de me gifler, mais je serais encore passé pour un fou.

Spoiler:
 
   

_________________
«L’amour est toujours passion et désintéressé. Il n’est jamais jaloux. L’amour n’est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n’est jamais grossier, ni égoïste. Il n’est pas colérique. Et il n’est pas rancunier. L’amour ne se réjouit pas de tous les péchés d’autrui. Mais trouve sa joie dans l’infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout. Voila ce qu’est l’amour.» Daena♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justmystiqueworld.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Dim 4 Jan - 23:12

Dae Hyun & Han Byul
The past is in the past ♦



La discussion s’éternise, je me surprends même à le trouver sympathique … Il n’a plus l’air comme avant, mais j’ai eu mes à priori pendant tellement longtemps que je n’arrive pas à m’en défaire. Je me rappelle que je n’étais jamais rassuré quand c’était lui qui me faisait passé mes examens et encore moins après avoir entendu certains bruits de couloir. Je me déteste de penser ainsi, moi qui dit souvent que juger les personnes sans les connaitre c’est immature et méchant. Qu’est-ce que je suis en train de faire là ? Je ne connais pas Dae Hyun plus que cela, il a été infirmier pendant un temps à l’hôpital où je vais pour mon cœur, c’est tout … Et puis certaines rumeurs aussi, mais il me faut démêler le vrai du faux … Ce que je n’ai jamais fait. Je lui parle de mon métier.

- Oui c’est vraiment passionnant et c’était mon rêve d’être auteur, alors je ne peux qu’en être fier.

Il ajoute que ce ne doit pas être facile. Je ne peux que confirmer ce qu’il dit.

- Non en effet ce n’est pas simple, mais bon … C’est en partie ce qui est intéressant dans ce métier, ce serait moins drôle si toutes les histoires venaient en un claquement de doigts et qu’il suffisait juste à les coucher sur papier, non ?

Du moins c’est mon point de vu. Chercher des personnes attachants et crédibles, une intrigue bien ficelée, une fin inattendue c’est toujours mieux … Tout cela c’est comme un jeu et cela me plait beaucoup. Il me parle de ma sœur, même si cela me surprend qu’il parle d’elle, je lui réponds. Je lui souris. Je n’ai jamais fêté Noël avec quelqu’un d’autre que ma famille. C’est plus le Nouvel an que je fête en général avec des amis ou autre. Pour moi Noël est une fête familiale et je suis toujours content de les retrouver pour quelques jours. Je suis très proche de ma famille. Je finis par lui dire que je vais culpabiliser.

- Vous vous êtes tout de même occupé de mon cas à de nombreuses reprises,
dis-je malgré moi.

Et après cela je suis censé ne pas me souvenir … Quel idiot ! Il continue la conversation et je réponds avec un sourire nerveux sur le visage, lui révélant pourquoi je suis ici. Rien de très extravagant, juste quelques courses à faire pour remplir les placards. C’est bientôt Noël et beaucoup de membre de ma famille seront à la maison, alors il faut prévoir les repas. Il lit dans les pensées ou quoi ? Enfin je ne vais pas lui dire de but en blanc qu’effectivement je ne suis pas à l’aise en sa présence. Certes je juge sans connaître mais j’ai mes limites tout de même …

- Oh non, je … Enfin, un psychopathe je n’irais peut-être pas jusque-là …

Je m’emmêle les pinceaux et je ne sais pas quoi dire. J’ai l’air franchement idiot. Surtout que ma dernière phrase peut être mal interprétée. Non, je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un psychopathe, mais son comportement lorsqu’il s’occupait de moi était un peu étrange … Puis pourquoi il me pose autant de question, alors que je ne suis qu’un ancien patient ? Encore j’aurais croisé mon cardiologue, qui me suis depuis des années, j’aurais pu comprendre qu’il s’intéresse à ma santé, mais … Lui. Non je ne vois pas …

- Je me demandais juste pourquoi je vous intéresse autant, alors que je ne suis qu’un ancien patient …

Les deux pieds dans la plat avec la grâce d’un éléphant, merci Han Byul …

   
Codes par Wild Hunger.


Dernière édition par Lim Han Byul le Mar 6 Jan - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☼ Administrateur lovely ☼
Messages : 1282
Points : 0



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Mar 6 Jan - 17:27


   
The past is in the past feat. Han Byul & Dae Hyun

   
❝Les beaux moments deviennent de beaux souvenirs; Les mauvais moments deviennent de belles leçons ❞

« Oui c’est vraiment passionnant et c’était mon rêve d’être auteur, alors je ne peux qu’en être fier. »

Je hochais la tête. Qu’est-ce que je pouvais bien ajouter à cela ? Après tout, je ne connaissais rien sur ce métier qui avait toujours été un grand mystère pour moi. Surtout que je n’aime pas vraiment lire donc ça n’arrange pas les choses. J’aurais très bien pu m’y mettre en prison, mais je n’avais pas la tête à lire quoi que ce soit. Je passais plus de temps à jouer aux échecs avec mon compagnon de cellule à parler de nos vies. Il m’avait d’ailleurs apprit beaucoup de chose sur la religion chrétienne car il croyait en Dieu comme personne. Ca fait très cliché mais c’est vrai. Ca m’a fait rire d’ailleurs de voir ce grand gaillard bodybuilder avec pleins de tatouage à la gloire de son Dieu. Aujourd’hui, je garde toujours contact avec lui, je lui envoie régulièrement des lettres parce qu’il est encore en prison et il va y rester encore un petit moment. C’est grâce à lui que j’ai survécu dans ce trou à rats. Vous savez, j’étais un peu le maigrichons de la prison, et j’étais très vulnérable parce que je devais me sevrer des médicaments. C’était une période difficile, mais j’ai réussi à en sortir sans trop de problèmes …

« Non en effet ce n’est pas simple, mais bon … C’est en partie ce qui est intéressant dans e métier, ce serait moins drôle si toutes les histoires venaient en un claquement de doigts et qu’il suffisait juste à les coucher sur papier, non ? »

Je n’allais certainement pas le contredire. Après tout, il sait mieux que moi ce qu’est le métier d’écrivain. Je ne pense pas avoir la patience pour ce genre de métier. Parfois, ils peuvent manquer d’inspiration, et rester devant une feuille blanche, ça me paniquerait totalement. Je ne supporte pas quand je ne sais pas faire quelque chose, et quand je ne peux pas. Alors imaginez-moi écrivain… Je crois que ça serait amusant en fait. Enfin, j’écris tout de même des chansons, donc au final, ça se rejoint peut être non ? Seulement, je n’ai aucune obligation, et je les écris lorsqu’il y a un événement qui à marqué ma journée. Ca me vient naturellement en fait. Seulement ça, ce n’est pas un talent, c’est une sorte de gêne que je tiens de mon paternel.

« Vous vous êtes tout de même occupé de mon cas à de nombreuses reprises. »

J’étais tellement perdu dans mes pensées que j’ai faillit louper cette phrase. Je sursautais presque en l’entendant me parler. Je le regardais alors surpris. Il venait à l’instant de me dire qu’il ne se souvenait pas de moi et voilà que d’un coup, il se souvient du fait que je me sois occupé de lui à plusieurs reprises. Soit le problème vient de moi et de mon incompréhension, ce qui n’est pas impossible. Soit le problème vient de lui … Je ne savais plus quoi penser. Je lui demandais alors si je ne l’embêtais pas avec mes questions. J’avais l’air d’un fou qui suivait Han Byul. Et je ne voulais pas donner cette impression. Seulement, j’ai l’impression que parfois, j’ai l’air d’un psychopathe. Je peux avoir des réactions vraiment étranges, surtout à cause de ma phobie des microbes. Après tout, les plus grands tueurs en série avaient des problèmes psychologique comme moi … J’espère que je n’arriverais pas jusqu’à ce point.

[b] « Oh non, je … Enfin, un psychopathe je n’irais peut-être pas jusque-là … »

« PARDON ? »

Je ne pouvais pas m’empêcher de répondre du tac au tac. C’était moi ou il venait d’insinuer que j’avais l’air d’un psychopathe ? Je sais que je l’ai suggéré moi-même, mais il y a des limites tout de même. Avant de commencer à m’énerver pour rien, j’attendais sans grande patience que mon ancien patient réponde. Il s’était peut être trompé tout simplement, donc pas de quoi dramatisé.

« Je me demandais juste pourquoi je vous intéresse autant, alors que je ne suis qu’un ancien patient … »

J’étais sûr de moi désormais. Je voyais bien plus clairement que tout à l’heure. Comme ça, il se souvenait de moi. C’est ce qu’il laissait entendre alors qu’il avait dit quelques minutes plus tôt qu’il ne savait pas qui j’étais. J’essayais de réfléchir rapidement et de savoir pourquoi Han Byul essaierait de m’éviter.

« Excusez moi, mais j’ai l’impression que vous m’avez menti tout à l’heure en disant que vous ne saviez pas qui j’étais. Je me trompe ? »

Je ne pensais pas me tromper, mais ma question me laissait un peu plus de temps pour réfléchir et pour me remettre les idées en places. Je n’ai jamais eu de geste mal placé ou de mot injurieux à son propos. Ca ne pouvait pas venir de mon comportement. Alors de quoi. Soudainement, une idée me venait en tête. Et si …

« Ah d’accord, je vois. Vous avez entendu les bruits de couloir c’est ça ? »

Je ne contrôlais plus le son de ma voix qui était soudainement devenu menaçante. Je ne voulais pas l’agresser ou être méchant avec lui, mais parfois, j’avais du mal à contrôler mes propos.

   

_________________
«L’amour est toujours passion et désintéressé. Il n’est jamais jaloux. L’amour n’est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n’est jamais grossier, ni égoïste. Il n’est pas colérique. Et il n’est pas rancunier. L’amour ne se réjouit pas de tous les péchés d’autrui. Mais trouve sa joie dans l’infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout. Voila ce qu’est l’amour.» Daena♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justmystiqueworld.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Mar 6 Jan - 22:38

Dae Hyun & Han Byul
The past is in the past ♦



Nous parlons de mon métier d’auteur, je ne déteste jamais en discuter. Sans me vanter, je suis fier d’en être arrivé jusque-là. Cependant, je suis toujours mal à l’aise avec Dae Hyun. Je m’en veux quand même de me comporter ainsi, surtout que ce n’est pas forcément dans mes habitues, mais là … C’est plus fort que moi. Je me dis qu’il s’est souvent occupé de moi, alors qu’il y avait ce genre de rumeurs qui courraient sur lui … Je ne suis pas du genre à me fier aux rumeurs, mais là je l’ai fait et je n’arrive pas à me défaire de cet à priori. Je fais comme de rien était en attendant de trouver une échappatoire pour mettre un terme à cette conversation. Je m’occupe l’esprit, du moins j’essaie, en répondant à ses questions. Certes trouver l’inspiration n’est pas facile, mais moi cela m’amuse. Je sors souvent pour m’inspirer de lieu, de personne. Il m’est même arrivé de partir en voiture sans trop savoir où aller. Je me suis arrêté dans un village qui m’inspirait. J’y suis resté plusieurs jours pour continuer un roman que j’écrivais à ce moment. Je trouve cela très enrichissant !

Puis une phrase m’échappe. Sérieusement, parfois je devrais apprendre à tourner ma langue sept fois dans ma bouche avant de parler comme on dit … J’espère pendant quelques secondes que Dae Hyun n’aura rien entendu, mais c’est raté. Je vois l’expression de son visage changer. Ensuite il s’excuse et me dit qu’il ne veut pas passer pour un psychopathe avec toutes ses questions. Je lui avoue que je n’irai pas jusque-là. Certes, je n’ai jamais eu confiance en lui, mais de là à le prendre pour un psychopathe … Non quand même pas. Encore une fois j’aurais mieux fait de me taire ! Là, Dae Hyun ne manque pas de réagir. Je me mordille la lèvre gêné. Je vais passer pour quoi maintenant … Bien entendu, il relève mon mensonge.

- Désolé … Je ne tenais pas vraiment à avoir cette conversation, dis-je sincèrement.

Autant ne plus mentir je le blesserais et l’énerverais encore plus … Son ton devient menaçant. Je peux comprendre qu’il m’en veuille, c’est normal. Son ton ne m’intimide pas vraiment, certes j’ai une faible carrure face à lui mais bon … Je suis surtout gêné de cette façon de penser dont je n’arrive pas à me séparer.

- Oui, avouais-je.

Je ferias mieux de prendre congé maintenant, m’en aller et ne plus le revoir, mais je continue de parler malgré moi.

- C’était la première fois où vous vous êtes occupés de mes examens … En sortant de la salle où vous m’avez fait mes test, j’ai entendu dire que vous aviez un passé douteux et que ça n’étonnerait personne si vous faisiez un jour du mal à un patient …

Je n’invente rien et ce ne sont pas mes mots, je l’ai vraiment entendu. C’étaient d’autres internes de l’hôpital qui discutait en regardant dans la direction de la salle d’examen où je venais de sortir, j’ai aussi vu leur regard sur moi.

- Je sais que je ne vous connais pas mais depuis j’ai eu du mal à me sentir à l’aise en votre présence …

Voilà au moins maintenant c’est dit … Il va s’énerver, ne plus jamais vouloir me revoir et chacun va retourner à sa vie. Je m’en veux tout même et j’aimerais aller au-dessus de ces jugements, mais je n’y arrive pas. Je me souviens que parfois j’avais la boule au ventre quand je devais venir me faire examiner comme chaque mois, de peur que ce soit encore lui … Déjà que venir à l’hôpital n’était jamais une partie de plaisir et que j’avais toujours peur qu’il descelle une complication. Cela n’arrangeait rien … Je lève les yeux vers lui attendant une réaction quelconque. C’est vrai que directement, il n’a jamais eu un mauvais comportement envers moi, mais bon … J’ai souvent craint que ce soit le cas. Certains disaient aussi qu’il avait fait de la prison … Je me suis toujours demandé pourquoi. Peut-être qu’il avait déjà fait du mal à quelqu’un. Je me déteste de penser ainsi …

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☼ Administrateur lovely ☼
Messages : 1282
Points : 0



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Mer 7 Jan - 9:42


   
The past is in the past feat. Han Byul & Dae Hyun

   
❝Les beaux moments deviennent de beaux souvenirs; Les mauvais moments deviennent de belles leçons ❞

«  Oui c’est vraiment passionnant et c’était mon rêve d’être auteur, alors je ne peux qu’en être fier. »

Je n’ai jamais été très vif d’esprit. Et on me le reproche assez souvent d’ailleurs. Je ne pense pas que ça soit forcément quelque chose de mal. D’accord, j’ai parfois l’impression d’être à côté de mes baskets à cause de ça, mais ça me permet aussi de réfléchir longuement à quelque chose. Je sais aussi que j’ai un côté impulsif, mais ça vient surtout de mes obsessions, quand je suis seul. La solitude ne me fait pas de bien en réalité. Peut être devrais-je me mettre en colocation pour avoir quelqu’un à qui parler en rentrant du boulot le soir. Non, c’est impossible. J’aurais trop peur que cette personne soit désordonnée et sale. Ca serait le pire pour moi. Du coup, je suis obligé de vivre dans ma forteresse de la solitude.

Alors, quand Han Byul me dit que je me suis occupé de lui pendant un certain moment, je n’ai pas tout de suite compris où il voulait en venir. Tout de même, je voyais bien que quelque chose n’allait pas dans son comportement. A un moment, il disait qu’il ne savait pas qui j’étais, et le moment d’après il me disait ça. Je ne savais plus quoi pensé et j’étais complètement perdu. Etait-ce à cause de ma paranoïa ? J’avais toujours l’impression que les gens savaient des choses sur moi alors qu’en fait, pas du tout. Après tout, comment Han Byul pouvait-il être au courant de mes actions passées ? Mise à part si …

« Désolé … Je ne tenais pas vraiment à avoir cette conversation. »

Oula, trop honnête mon bonhomme. Avec moi, il vaut mieux parfois se taire et partir avant que la conversation s’envenime. Je n’ai pas un caractère très difficile, je suis plutôt ouvert d’esprit et je ne juge pas les autres avant de les connaître. Je reste d’ailleurs toujours éloigné des gens en général, mais quand je leur parle, je suis souriant et je m’intéresse à eux. Et je ne suis pas du genre à m’énerver facilement ou à être en colère après les autres. A vrai dire, j’ai été réellement en colère qu’à cause de moi-même.

« C’était la première fois où vous vous êtes occupés de mes examens … En sortant de la salle où vous m’avez fait mes test, j’ai entendu dire que vous aviez un passé douteux et que ça n’étonnerait personne si vous faisiez un jour du mal à un patient … »

J’avais qu’une envie à cet instant, fondre en larme. Je devais faire beaucoup d’effort pour rester stoïque. La colère montait en moi furieuse de voir que j’ai été jugé et peu aimé à une époque qui était vraiment difficile. Je savais bien que les gens se méfiaient de moi. Mais de là à penser que je pouvais faire du mal à un patient. Je n’en revenais pas. Comment pouvaient-ils croire que j’étais un danger pour les autres ? Si c’était le cas, pourquoi ne m’avaient-ils pas renvoyé ? A l’époque, je ne me rendais pas compte que j’étais mal. Je ne savais pas que je pouvais faire du mal aux gens qui m’entouraient. J’avais une telle confiance ne mes capacités, que mes troubles psychotiques ne m’empêchaient jamais de bien faire mon travail.

« Je sais que je ne vous connais pas mais depuis j’ai eu du mal à me sentir à l’aise en votre présence … »

Je ne pouvais plus me retenir. Je sentais qu’une scène était en train de se préparer. J’espérais alors que je ne m’emporterais pas trop.

« Comment osez-vous me dire ça ? Vous n’avez donc jamais apprit à juger les autres en apprenant à les connaître et non en écoutant les cancans des infirmières. Vous ais-je déjà fais du mal ? Non, je ne crois pas. J’ai toujours été très professionnel, et ce n’est pas à cause de mes troub… »

Non, il n’avait pas besoin de savoir ça. Après tout, il était bien trop bête pour croire ce que lui avait raconté le reste du personnel soignant.

« Je pensais que vous aviez plus de jugeote. Et qu’en tant qu’écrivain vous réussiriez à lire entre les lignes. Mais je vois bien que vous êtes aussi bêtes que les autres à vous arrêter sur des rumeurs de couloirs. »

Je sentais que les larmes montaient, mais je ne voulais pas montrer ma vulnérabilité. Tous les souvenirs de ce passé douloureux me revenaient en pleine figure. Mes problèmes obsessionnels. Mon addiction aux médicaments. A ma séparation avec Hanna. Et mon arrivée en prison. Que de choses mauvaises pour une seule personne…


   
[/b]

_________________
«L’amour est toujours passion et désintéressé. Il n’est jamais jaloux. L’amour n’est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n’est jamais grossier, ni égoïste. Il n’est pas colérique. Et il n’est pas rancunier. L’amour ne se réjouit pas de tous les péchés d’autrui. Mais trouve sa joie dans l’infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout. Voila ce qu’est l’amour.» Daena♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justmystiqueworld.tumblr.com/
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Mer 7 Jan - 13:03

Dae Hyun & Han Byul
The past is in the past ♦



Nous parlons de mon métier, rien de bien méchant. Ce qui m’inquiète c’est ce que je laisse échapper ensuite … Je viens clairement de sous-entendre que je me souviens des fois où il s’est occupé de moi, quel idiot ! J’aurais mieux fait de trouver un moyen de fuir avant. D’ailleurs je pourrais le faire maintenant, mais au lieu de cela je prends la décision d’être honnête avec lui. Je n’aurais sûrement pas dû, certaines vérités sont faites pour être cachées … Surtout qu’il aura une image de moi complètement étonnée après cela … Ce n’est vraiment pas mon genre de croire aux bruits de couloir, Dae Hyun est l’exception qui confirme la règle. Personne n’est parfait après tout et je n’ai jamais eu la prétention de le dire pour moi. Je lui avoue que je ne tenais pas à avoir cette conversation, mais cela semble inévitable. Enfin, pas vraiment, je pourrais encore mentir, prétendre avoir quelque chose à faire et partir. C’est ma vrai nature honnête qui ressort, mais pas au bon moment … Je lui raconte ce que j’ai entendu à l’hôpital il y a un moment et le fait que depuis j’ai eu du mal à lui faire confiance.

Comme je le pensais il s’énerve contre moi. En même temps je ne m’attendais pas à une autre réaction et j’aurais été surpris qu’il le prenne bien. Il est resté silencieux jusque-là, ne m’interrompant pas une seule fois. J’écoute ce qu’il me dit, ne faisant qu’augmenter la culpabilité que je ressentais, puis il se coupe à la fin de sa phrase. Est-ce qu’il allait dire qu’il avait des troubles ? Donc c’était vrai ? Enfin, je ne sais pas de quelle nature était ses troubles mais bon … Il continue et c’est à mon tour de ne pas l’interrompre. Je vois ses yeux qui s’embuent de larmes. Je me mords nerveusement la lèvre.

- Je suis désolé … Je sais que je ne vous connais pas, mais …

Je n’ai même pas d’excuse à lui fournir. Je n’avais pas confiance en lui, c’est un fait. Je n’ai rien à ajouter de plus. On ne va pas en prison pour rien, non ? Il a bien dû faire quelque chose. À moins que ce soit pour une erreur judiciaire ou quelque chose du genre, mais c’est tout de même rare …

- Je ne suis pas du genre à écouter les rumeurs, mais là c’était plus fort que moi … Vous étiez tout de même censé vous occupez de ma santé.

Je crois que cela ne sert à rien de rester à discuter avec lui, je n’ai pas d’excuse à fournir, je peux juste lui dire que je suis désolé et c’est vrai, je sais que je n’aurais pas dû agir ainsi, mais j’imagine bien qu’il s’en moque de mes excuses, alors de toute façon.

- Je crois que je vais vous laissez, on ne va plus avoir grand-chose à se dire.

Il va me détester, ne plus me parler et puis je n’y pas plus que cela non plus. Certes je suis en tort et non lui, je ne dis pas le contraire, mais en discuter ne va pas amener à grand-chose, du moins c’est ce que je pense …

Spoiler:
 

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☼ Administrateur lovely ☼
Messages : 1282
Points : 0



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul Jeu 8 Jan - 12:54


   
The past is in the past feat. Han Byul & Dae Hyun

   
❝Les beaux moments deviennent de beaux souvenirs; Les mauvais moments deviennent de belles leçons ❞

Je n’aime pas me mettre en colère parce que je sais que ça n’annonce rien d’autre de bon. A chaque fois que ça arrive, je retourne dans une démence que je n’arrive plus à contrôler. Je n’ai pas envie que ça arrive maintenant. Ca fait un moment que je n’ai plus rien fait et ça n’arrivera pas aujourd’hui. J’essaie alors de faire les exercices de relaxation. Pour cela, il fallait que j’inspire et expire fortement le temps que la tension parte. J’ai probablement l’air idiot, mais il est préférable que je le fasse. C’est ça ou je risque de faire une grosse bêtise que je vais regretter. Il fallait qu’Han Byul me mente tout à l’heure. Il n’aurait pas pu me dire tout de suite ce qu’il pensait de moi. J’aurais perdu beaucoup moins de temps à essayer de savoir comment il allait. C’est ça mon problème, je suis peut être trop gentil qui sait.

Mais je ne pensais pas que le jeune homme était aussi méchant avec les autres. Il n’en donnait pas l’impression mais du moment qu’on me ment et qu’on me manque de respect comme ça, je le prends mal et j’ai l’impression que tout le monde est contre moi. C’est bête, je sais, et peut être que je prends les choses trop à cœur, mais c’est comme ça. Je crois qu’en fait, je m’en veux plus à moi qu’à lui. Après tout, c’est de ma faute si j’avais cette réputation. Voilà une fois de plus un dilemme intérieur pour savoir qui est le fautif. Il fallait que je grandisse et que j’arrête de mettre ça sur le compte des autres. Seulement, je suis trop en colère pour le moment pour comprendre tout ça. Les exercices de respiration de m’aidait pas vraiment.

«  Je suis désolé … Je sais que je ne vous connais pas, mais … »

Quelle excuse allait-il bien pouvoir trouver ? Je savais qu’il n’allait pas arriver à trouver quelque chose à dire qui puisse jouer en sa faveur. Han Byul avait juste l’air aussi perdu que moi. Du moins, c’est comme ça que je le voyais.

«  Je ne suis pas du genre à écouter les rumeurs, mais là c’était plus fort que moi … Vous étiez tout de même censé vous occupez de ma santé. »
« Vous ne pouvez pas juger de la qualité de mon travail à travers de rumeur. J’étais plus que compétent, et je vous l’ai prouvé à plusieurs reprises. Ce n’est pas parce que j’avais des problèmes personnels que ça devait avoir un impact sur ma vie professionnelle. »

Il ne connait rien de moi, comment osait-il alors me juger. C’est pour ça que j’essaie d’éviter les autres le plus possible. C’est parce que les gens sont incapables de voir à travers les préjugés. Ca me dégoûtait tellement que je m’énervais de plus en plus. Il fallait que je sorte d’ici le plus rapidement possible. Je devais rentrer chez moi pour être sûr que je ne ferais rien de mal. Seulement, je ne pouvais pas le laisser me parler comme il le faisait. J’avais alors l’impression d’être un monstre quand je l’écoutais. Dans ma tête, il était menaçant et méchant, alors que ce n’était peut être pas le cas. Mais quand on est aussi sensible que moi, le moindre petit affront devient

« Je crois que je vais vous laissez, on ne va plus avoir grand-chose à se dire. »
« Je crois que c’est mieux ainsi. »

La seule chose qui me venait à l’esprit, c’était que Lim Han Byul était un homme lâche. Je sais, c’est méchant ce que je dis là. Mais je voyais bien qu’il faisait en sorte d’éviter les problèmes. Il avait peut être raison, mais à cet instant, je voyais ça comme une marque de méchanceté et de faiblesse à la fois. Venant de quelqu’un comme lui, ça me surprenait. Mais que pouvais-je bien dire ? Je n’allais pas me rabaisser à son niveau. Alors, je faisais ce que je savais faire de mieux. Je partais, la tête baissé. J’étais aussi lâche que lui… Même plus. Comment en étions nous arrivé là ? Je n'en avais aucune idée ...

Spoiler:
 
   

_________________
«L’amour est toujours passion et désintéressé. Il n’est jamais jaloux. L’amour n’est ni prétentieux, ni orgueilleux. Il n’est jamais grossier, ni égoïste. Il n’est pas colérique. Et il n’est pas rancunier. L’amour ne se réjouit pas de tous les péchés d’autrui. Mais trouve sa joie dans l’infinité. Il excuse tout. Il croit tout. Il espère tout. Et endure tout. Voila ce qu’est l’amour.» Daena♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justmystiqueworld.tumblr.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The past is in the past ○ ft Han Byul

Revenir en haut Aller en bas
 

The past is in the past ○ ft Han Byul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» YOU NEVER GET RID OF YOUR PAST (pv)
» ghosts from the past
» Ad Nauseam Tendrills (ANT)
» Malifaux [Regles VF]
» [Fans-Fictions] FFJ série officielle: The Kenstorm's Past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Found Me :: Rpgistes Party :: Forever Us-