AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Run&run || Meet some great guy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Run&run || Meet some great guy Jeu 25 Déc - 20:48

Run&run || Meet some great guy
Su Yeon & Hyun Ki

Take Me Out by Franz Ferdinand on Grooveshark

Et j'étais là, en tenue de combat..

Non pas pour boxer bien sûr mais pour courir dans le parc qui d’habitude me servait à trouver un peu de calme afin de pouvoir lire tranquillement, loin de la maison. Emballée dans une veste en plastique vert clair, presque fluo, très légère, mes jambes étaient prisonnières d'un leggings noir très moulant. Pour ma défense, je n'avais pas choisi cette tenue ! Honnêtement si je m'étais écoutée, j'aurai enfilé le vieux pantalon qui traînait avec le sweat à capuche étiré qui me servaient à traîner à la maison. Mais ma mère l'avait vu autrement. Elle avait sournoisement mis au lavage mes vêtements de clochard afin de m'obliger à exhiber sa tenue à qui voulait bien la voir. Je ne me sentais pas du tout à l'aise dans ce genre de vêtement et elle le savait très bien. Ça ne l'empêchait pourtant pas de m'avoir forcé à sortir accoutrée de la sorte.

Les joues pressée par la capuche que j'avais serrée au maximum autour de mon visage, j'avais l'air un poisson mais je m'en moquais complètement. Ça forcerait sûrement certain à arrêter de reluquer mon derrière de lycéenne mineure ! L'air mauvais, je réglais l'application que m'avait conseillé ma meilleure amie afin que j'ai une petite idée de la distance que j'allais réussir à parcourir et le nombre de calories dépensées. Personnellement, je doutais de moi même quand à la distance parcourue. J'étais nulle, c'était un fait. Je n'aimais pas ça le sport, je n'aimais pas transpirer, je n'aimais pas les uniformes que l'ont devait porter et par dessus tout, je n'aimais pas croiser les filles populaires du lycée qui aimaient plus que tout me faire des remarques pendant ce cours-ci. Mon physique était toujours sujet à rire. Il était vrai que je ne faisais pas particulièrement attention à ma façon de m'habiller, de me tenir. J'étais vraiment le reflet de ce que je pensais. Le sport, je détestais ça et ça se voyait. Pourtant ma mère m'encourageait toujours à voir ça comme un peu d'exercice afin de rester en forme. J'estimais que lire un bon livre et boire du thé, c'était amplement suffisant à maintenir ma forme au beau fixe !

Mais le fin mot de cette histoire n'était pas là. Pourquoi je me tenais prête à courir le 100 mètres ? Qu'est ce qui avait bien pu me pousser à sortir tôt ce matin ? «T'as pas grossi ? » Cette simple remarque avait réussi à me mettre à la fois en rogne et  en panique. D'habitude je ne me préoccupais de ça. Mais c'était avant l'arriver de ces deux hommes dans ma vie. Une simple remarque de Ju Hwan pouvait me faire péter les plombs. La preuve en était faite. Il avait fallut qu'il me fasse une simple remarque pour que j'aille courir aujourd'hui. Je le haïssais. Le pire c'était qu'en plus je savais que ce n'était qu'une remarque en l'air pour m'ennuyer mais je n'arrivais pas à faire taire cette petite voix qui me répétait «Et si il avait raison ? Tu devrais prendre un peu soin de toi avant de devenir obèse ! » Ridicule ! Le seul petit écart que je faisais c'était les pâtisseries. Une à deux fois par semaines. Et mon métabolisme se chargeait toujours de ne pas me faire prendre un gramme. Merci maman ! Bon, il était vrai que j'étais un peu molle, mais je n'étais pas obèse loin de là. Au contraire, on m'avait nombre de fois traité de sac d'os.

Tirant un peu plus fort sur les ficelles de ma capuche, je grognais et insultais mon demi frère avant de finalement commencer à me remuer un peu . Ce n'était franchement pas gagner. Je trottinais comme une grand mère et croyez le ou non, j'avais déjà envie d'aller m’asseoir pour reprendre mon souffle.  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run&run || Meet some great guy Ven 26 Déc - 6:54

Where do we go from here?

Je sentais quelque chose de froid et d’humide sur le coter de ma joue. Est-ce que je rêvais? Probablement. Pas. Cette chose humide et froide semblait insister pour que je me réveille puisque je la sentais me pousser doucement la tête. Je chignais, je me tournais de coter dans mon lit et je mâchais tranquillement, qu’est-ce que je mâchais? Je ne le sais pas, quelque chose d’invisible, probablement une habitude qui ne quittait aucun être humain semi-endormi. Soudain, une vache énorme et lourde s’écrasa sur moi, ça me réveilla de manière abrupte et ça m’en coupa le souffle. J’ouvrais les yeux aussi vites que l’on ouvrait, que l’on ouvrait… Quelque chose quoi! J’essaie de faire une comparaison et ça ne fonctionne pas. Alors j’ouvrais les yeux rapidement. Je découvris ma grosse vache qui me servait de chien, oui vous avez bien compris j’ai un chien qui est aussi gros qu’une vache. Ou presque. Mais il doit surement peser le même poids ou si ce n'est pas plus. Si vous ne voyez pas à quelle race de chien je fais allusion, ma vache de compagnie n’est nulle autre qu’un grand danois. Si vous ne saisissez toujours pas ce que c’est eh bien…. Allez donc le googler vous allez vite comprendre!

Où en étais-je? Ah oui! Mon chien était donc évaché sur moi et il me regardait avec ses petits yeux tout piteux. Je le regardais, somnolant, d’un air en voulant lui dire que je voulais et que je ne pouvais pas me lever. Premièrement, je voulais dormir et deuxièmement il était beaucoup trop lourd pour que je puisse bouger ne serais-ce le petit doigt. Je lui ordonnai de bouger, mais sans réponse. Je réussis, tant bien que mal, à sortir mes bras de son emprise maléfique et je le roulai sur le coter de mon lit. Il était maintenant sur le dos, côté passager. Je me levais et d’un pas non-chaland je sortais de ma chambre, par l’incroyable surprise, suivie de ma vache de salon.  Je passais à coter de la chambre de ma sœur et je regardais par la porte qui était entrouverte. Elle n’était pas dans son lit, peut-être était-elle éveillée? Je franchissais à pas de tortue le couloir qui menait au salon et à la cuisine. Je me grattais tranquillement le cuir chevelu lorsque je remarquais que j’étais seul dans l’appartement. Pourtant, l’heure n’indiquait que sept heures le matin. Je m’approchais du réfrigérateur et je remarquais une note inscrite sur un post-it. Ma sœur m’avait écrit qu’elle était partie s’entrainer pour la représentation. Oh je vois. Mon chien me tournait autour, il semblait vouloir me dire qu’il avait grandement besoin de sortir dehors, je lui ouvris la porte pour qu’il puisse faire ses besoins et se dégourdir les échasses qui lui servent de jambes. Pendant le temps que mon animal de compagnie soulageait ses besoins naturels, je sortais une casserole de l’armoire et quelques ingrédients pour me faire une omelette déjeuner. Cette semaine, je n’avais pas besoin de faire de la nourriture à mon père puisque j’en avais déjà préparé la semaine passée, j’avais fait des rations doubles afin que je ne sois pas  obligé à toujours me déplacer chez lui. Surtout que j’ai une semaine quand même chargée, enfin, aujourd’hui est mon jour de congé et je ne peux même pas faire la grasse matinée!!

Une fois mon repas cuisiner et mon chien rentré au bercail, je m’installais au salon afin de pouvoir savourer pleinement mon petit déjeuner devant la télévision. Toujours accompagné de mon monstre canin, je zappais les chaines et les programmes qui étaient offerts au public. Rien de bon, que des reprises. Je tombais alors sur Bob l’Éponge, je me disais que ce n’était pas  pire que de regarder un autre drame au téléjournal. Rapidement je devins blasé de Bob,  je mangeais en vitesse et je fermais la télé. Je regardais l’heure, avec tout ça, il était quand même rendu 8 :30. C’était le temps pour moi de sortir. De bouger. Je retournais donc dans ma chambre, d’un pas beaucoup plus déterminé et j’allais chercher mes souliers et ma tenue de sport. J’enfilais quelque chose de léger, de simple et de confortable. Me connaissant, même si j’allais sortir pour faire de la course j’allais surement me laisser emporter par la tentation et j’allais surement, non peut être pas surement, j’allais faire sur parkour. C’était une chose plus que certaine, c’était obligatoire.  Joggings, t-shirt et gros pull de sport j’étais maintenant armé pour la bataille. J’enfilais mes chaussures, me dirigea dans le salon, pris une gorgée d’eau, enfila mes écouteurs dans mes oreilles, mis ma musique en marche, caressa l’immense tête de mon chien et je sortis de l’appartement. Direction, là où mes pieds me mèneront.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run&run || Meet some great guy Ven 26 Déc - 11:52

Run&run || Meet some great guy
Su Yeon & Hyun Ki

Take Me Out by Franz Ferdinand on Grooveshark

«Aller courage remue toi bon sang .. » Cette petite voix dans ma tête ne me lâchait plus, cela faisait bien dix minutes qu'elle me harcelait alors que j'alternais entre marche et course à pied. Enfin honnêtement, je trottinais plus que je ne courrais. Pour ma défense, j'avais déjà un point de côté et ma respiration était difficile. Je n'avais franchement pas l'habitude de tout ça puisque je faisais des pieds et des mains à la maison pour être dispensée. J'étais toujours spectatrice en cours de sport. C'était si simple de pleurnicher chez le médecin de famille. Il n'était pas dupe mais comme il m'aimait bien, il me donnait un petit coup de pouce non sans me sermonner quand même. Il était médecin après tout et de voir une patiente aussi fainéante que moi devait l'inquiéter quelque part.

Les bras ballants, je luttais contre moi même. Je ne voulais pas m'arrêter tout de suite même si mon corps entier me criait d'arrêter de le torturer de la sorte. J'avais les jambes lourdes et tendues, ma bouche ne cessait de se plaindre et le bout de mon nez rouge me faisait ressembler à rudolf. Mon visage était si comprimé par l’élastique de ma capuche que je devais être rouge écrevisse mais ça ne m'empêchait pas de garder cette tête d'ahurie. Mon dieu, le sport ce n'était vraiment pas mon passe temps favori. Gardant les yeux vers le sol, je n'étais pas surprise d'entendre les gens rire autour de moi et franchement, ils avaient bien raison de le faire. J'étais ridicule et je ne m'en cachais pas. Ça ne voulait pas dire qu'au fond de moi je n'étais pas gênée, mais le temps avait fini par me faire comprendre que quoi que je fasse, je finissais de toute façon par être ridicule. On se moquait de moi pour trois fois rien, je vivais très bien la chose. Je n'avais pas vraiment le choix.

Plongeant ma main dans la poche de mon horrible veste, j'en sortais mon portable pour le consulter. QUOI ? Je n'avais parcouru que 500 mètres, c'était une blague ? M'arrêtant alors brusquement, je piétinais sur place en couinant. Tournant sur moi même, je levais la tête au ciel en poussant un cri. J'étais frustrée, pourtant je savais bien que ce n'allait pas être facile. Frottant ensuite ma capuche comme une savonnette, je refaisais un tour sur moi même avant d'arrêter là ma scène d'enfant gâtée pour aller poser mes petites fesses engourdies sur un banc. Les jambes écartées, la tête jetée en arrière je clignais plusieurs fois des yeux, cherchant le calme. Calme.. calme, il fallait que je me calme. Inspirant profondément, je récitais alors une de mes citations favorite.

«Aller remue toi .. »Tiens, le retour de ma conscience. Fronçant les sourcils, j'avais envie de lui dire d'aller se faire voir. « T'as pas grossi ? » Fronçant d'avantage les sourcils, je prenais mon visage entre mes mains en criant à nouveau. Les mots de cet idiot résonnaient encore et encore pour me torturer. Pourquoi n'avais-je pas plutôt décider de me venger à ma manière ? Changer son dentifrice par de la crème pour les pieds, mettre sous son oreiller un gros serpent venimeux, mettre dans sa nourriture quelque chose qui le rendait allergique ? Ce genre de choses par exemple. Tu parles, un serpent ? Je n'oserais même pas l'approcher à moins de 100 mètres. Prenant une profonde inspiration, je sautais finalement du banc sur lequel j'étais assise en serrant les poings. «  Tu vas voir espèce de gros naze.. » Marmonnant entre mes dents, je piétinais et recommençais à courir un peu plus déterminée qu'avant !  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run&run || Meet some great guy Ven 26 Déc - 21:08

Where do we go from here?

L’air frais me fouettait le visage, la fraicheur qui venait chatouiller mon nez, me faisait sourire, comme j’aimais cette sensation. C’est peut-être bête, mais lorsque je cours je me sens libre, j’ai l’impression que tous mes soucis sont loin derrière moi, que toutes mes peurs et inquiétudes n’ont jamais existé.  Avec mes pieds j’ai l’impression que je pourrais conquérir la Terre, mon souffle régulier et mon pouls qui s’accélère, oh non y’a pas à dire j’adore cette sensation.  Ça faisait déjà quelques minutes que je courais ainsi, un peu distrait par cette soudaine joie de l’hiver. Je courais sans vraiment savoir ou j’allais, j’allais là ou mes pieds me menaient, je me fichais du nombre de kilomètres que j’allais faire, de toute façon j’allais surement faire un petit 21 kilomètres.  Je tournais par si et par là lorsque j’arrivais dans un parc, un très grand parc.

Je sautais sur la piste pour les joggeurs et je courrais tranquillement, j’avoue que parfois j’avais des envies de faire quelques petits sauts périlleux, mais mon corps n’était pas assez échauffé pour cela.  Je continuais ma course pendant quelques kilomètres, entre-temps, j’étirais mes muscles de bras, mes épaules, mes coudes, mes poignets, mon cou, j’étais enfin prêt.  J’avoue que sur cette pensée, j’esquissais un petit sourire, oh oui j’aimais vraiment ça, peut-être même plus que faire quelques petites folleries dans le lit, vous pouvez le croire? Je me surprends moi-même.

Je repérais un banc non loin, à quelques mètres, peut-être une centaine si pas plus. Il y avait une vieille dame, enfin je crois, avec ce qu’elle porte, je ne vois pas qui ça serait. Sérieusement,  une veste en plastique vert fluo, la capuche remontée et les cordes serrées au visage, comment pouvait-elle respiré c’est vieille? Bah je m’en fou un peu elle est assise là ou je vais sauter, peut importe si elle est là, je vais tout simplement passer par-dessus sa tête. Elle s’était levée et elle avait recommencée à jogger, elle n’avait pas une superbe démarche, elle ne joggait même pas sur la pointe des pieds! Je comprends pourquoi elle a autant de mal à courir, plus que je la regardais, plus que j’en oubliais le banc, je passais presqu'a deux doigts de ne pas le sauter, mais je l’ai fait, un peu à la dernière seconde, mais j’ai quand même fait ce saut planifié. J’ai pris mon élan, j’ai poser mon pied droit sur le siège et à l’aide de ma jambe gauche j’ai fait le balancier afin de pouvoir exécuter un saut périlleux sur le coter pour faire une roulade sur le sol et en le temps de cligner les yeux j’étais debout , continuant ma course comme si cela était aussi habituel que de dire un simple bonjour.

J’étais toujours derrière la grand-mère qui avait peine à souffler. Pauvre vieille dame, elle devrait faire de la marche rapide ce serait moins exigeant pour son petit corps tout mou. Attendez une minute. Ses fesses. Elles ne sont pas grosses et déformées comme aurait une vieille dame. Et ses hanches, ce ne sont nullement des hanches d’une femme qui aurait porté des enfants. Alors si ce n’est pas le corps d’une vieille cette dame devant moi serait… Une jeune!? Si peu en forme!? Et dans cette tenue en plus! Omo, je comprends pourquoi elle a cette capuche, elle a honte c’est ça!? J’étouffais un rire et je me concentrais pour ne pas la fixer, elle avait certes de très jolies fesses, mais son attitude corporelle ne me donnais nullement envie de la charmer, imaginez, si tu ne peux pas courir alors de quoi tu as l’air quand tu fais du sport dans ton lit? Oh tiens une poubelle, hop un saut par l’avant.

En quelques foulées je finis par être à sa hauteur, son souffle était si saccadé, si ça continuait ainsi elle allait mourir la pauvre. Je ralentissais la cadence, je suivais sa foulée, peut-être allait-elle le remarquer? Nah surement pas, elle est beaucoup trop concentrée sur son souffle et ses ralleries.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run&run || Meet some great guy Sam 27 Déc - 14:48

Run&run || Meet some great guy
Su Yeon & Hyun Ki

Take Me Out by Franz Ferdinand on Grooveshark

Un petit pas après l'autre et je sentais déjà la crampe revenir. Tapant du poing le bas de mon dos, je levais la tête vers le siècle en insultant les dieux. Pourquoi m'avaient-ils fait aussi allergique à toute forme de sport ? Pourquoi courir pendant dix minutes était pour moi pire qu'un supplice ? Secouant la tête en grimaçant, j'étais à bout de souffle. Que c'était dur bon sang. Mes jambes devenaient de plus en plus lourde, je suais à grosses gouttes et mes joues me grattaient. J'allais sentir aussi mauvais que Ju Wan à cette allure là sérieux ! Je lui reprochais constamment qu'à choisir je préférais la douce odeur d'une bonne grosse décharge publique à la sienne.. s'il me voyait dans cet état, il n'allait pas me louper. Il allait donc falloir que je passe par derrière aujourd'hui et que je file prendre une bonne et longue douche bien bien chaude.

Me faisant tout un plan stratégique dans la tête, j'en oubliais presque de me forcer à respirer correctement. Je devais même penser à ça quoi. Pénible ! La vie saine et équilibrée, l'activité sportive.. mes fesses ! Ce n'était pas pour moi tout ça et de toute façon, ma santé était très bonne. Les mains dans le bas de mon dos, je me tenais les reins en crachant mes poumons avant de m’apercevoir qu'on me suivait. On me suivait ? Depuis quand était-il là lui ? Un vieux pervers ? Non j'exagérais. Il avait l'air jeune mais quand même un poil plus vieux que moi. Lui jetant un rapide coup d’œil, je fronçais les sourcils en priant pour qu'il accélère. Non parce qu'à l'allure à laquelle j'allais, il devait forcément avoir fait exprès de ralentir. Sa carrure d’athlète ne pouvait pas me duper. Il devait certainement, lui, être capable de courir un cent mètres les doigts dans le nez.

« Ah non, ne commence pas à être mauvaise Su Yeon..» Cette conscience me tapait de plus en plus sur le système. De quoi je me mêlais hein ? Fronçant les sourcils, les mains toujours pressées contre le bas de mon dos, je sentais que mes jambes allaient bientôt lâcher mais je ne voyais aucun banc à l'horizon. Non mais quelle vaine ma vieille vraiment ! Balançant alors ma tête en arrière, je geignais comme une bête au bord de l'agonie. La sueur ruisselait sur mon front et comme une idiote j'avais oublier de prendre une bouteille d'eau. Moi qui d'habitude faisait preuve d'un intellect bien au dessus de la moyenne, je n'avais pour le coup franchement pas assuré. J'étais en train de me déshydrater.

Les jambes en coton, je penchais la tête en arrière puis en avant et répétant ce mouvement plusieurs fois, je sentais tout à coup qu'on m'observais. Non mais il était toujours à côté de moi celui là? Il fallait remédier à ça. Sans réfléchir, je tournais alors la tête vers lui. Le geste avait été tellement brusque qu'il avait du recevoir un peu de ma sueur sur lui. Tant pis. Lui faisait alors les gros yeux, j'avais l'air d'un monstre avec tout ces cheveux collés sur mon visage et mes joues comprimées. « Yah.. vous allez me suivre longtemps comme ça !? Pervers !» La harpie en moi faisait son grand retour mais à peine avais-je prononcé ces mots qu'un petit cailloux de rien du tout se chargea de me donner une bonne leçon. Étalée contre le sol, je m'étais râpé les genoux mais aussi le menton. Ah j'étais belle comme ça  tiens et en plus de ça, ça faisait un mal de chien. J'en avais presque les larmes aux yeux.   

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run&run || Meet some great guy Dim 28 Déc - 0:26

Where do we go from here?

J’étais toujours à sa hauteur. Je crois bien qu’elle m’a remarqué, mais elle était si occupée à songer à sa respiration qu’elle ne trouvait pas le moyen de me porter attention. Je me retiens tellement en ce moment pour ne pas exploser de rire, c’était tellement drôle, ses gouttes de sueur et ses cheveux tous collés sur son visage rouge tomate. Sérieusement, cette fille qui ressemble à une grand-mère de loin est vraiment, mais vraiment très comique, vous ne pouvez pas imaginer tous les efforts que je fais pour ne pas exploser à ses côtés. Je sais, je me répète, mais ça en vaut tellement la peine!

Oh tiens, elle m’a remarquée.  Elle ne semble pas apprécier ma présence. C’est vrai que je suis beaucoup plus âgé qu’elle, mais je ne suis pas là pour la regarder détrompez-vous! Je suis là pour une bonne raison, vous voyez, son capuchon l’empêche de respirer correctement, elle fait beaucoup plus d’efforts qu’elle n’est sensée faire. Même si elle trouve cela pénible, ce n’est pas sensé être aussi pénible que ce qu’elle est en train de supporter!  Si ça continue ainsi elle allait finir par se déshydrater bien avant qu’elle n’arrive à son objectif. C’est bien dommage que je n’aie pas pris une bouteille d’eau. Habituellement j’en ai toujours une, même si je ne l’utilise jamais, parce qu’on ne sait jamais qu’est-ce qui pourrait bien arriver. Un jour ça m’est déjà arrivé à prendre soin d’un gars qui était complètement en train de tomber dans les pommes. Je voudrais bien lui donner le conseil de retirer son capuchon ou encore de desserrer les cordes, mais elle m’a un peu prise au dépourvu en me regardant avec ses yeux qui m’envoyaient des éclairs. Oh, eh bien je crois qu’elle n’apprécie pas le fait que je la suis à sa hauteur. Elle a surement remarqué que je faisais exprès d’être ajustée à sa foulée.

Je voulais lui dire ce que j’avais à dire, mais elle m’avait devancée, et ce, en me lançant quelques goutes de sueur au visage, beurk, j’essuyais mon visage avec le revers de ma main pendant qu’elle me traitait de…. Pervers? Bon ça y est. Je suis un pervers qui veut lui donner un conseil. C’est comme ça qu’on me remercie? Bah elle est jeune, c’est normal, les jeunes ça se prend pour les rois du monde, je le sais, j’étais comme ça à son âge sauf que moi au moins j’étais en forme. Bon bah, puisque j’ai l’air d’un pervers je devrais lui donner conseil et essuyer cette insulte comme je l’ai fais un peu plus tôt avec sa sueur. Je me fiche un peu qu’elle m’insulte parce que je sais que je ne suis pas un pervers, oui j’aime les femmes. Les femmes, vous voyez, pas les gamines.

«Eh bien je te suis pour justement te dire que tu devrais peut-être desserré les cordes de ta veste, elle t’empêche de respirer correctement, tu fournis beaucoup trop d’efforts pour rien. Il y a aussi ta façon de courir, tu devrais essayer de courir sur la pointe des pieds, tu vas avoir une foulée bien plus grande et plus légère, oh et….»

Elle était là, sur le sol. Je crois que je n’ai pas été assez rapide. J’avais remarqué que son lassait était détaché. Je m’arrêtais à ses côtés, j’avais un air peut-être un peu surpris puisqu’elle était tombée à cause de quelques petits cailloux et non à cause de son lacet, mais je me devais de le lui dire, ça sera bien drôle puisqu’elle est tombée alors que je voulais le lui faire remarquer.

«Ton lacet est détaché.»

Je lui faisais un sourire amical, je ne sais pas pourquoi, mais je crois que lorsque je suis avec des lycéennes, je crois que mon coter ‘’grand-frère’’ prend le dessus puisque ça me fait penser à ma petite sœur qui était seule en Russie. Je me demande, si elle n’était pas partie à l’étranger, nous aurions eu une scène comme celle-ci?  J’aurais probablement ri de sa gueule avant de l’aider à se relever, mais je lui aurais surement donné des conseils comme je viens de le faire à cette petite. D’une certaine manière, elle me fait penser à ma sœur que je n’ai pas connue durant sa période de 18 à 25 ans. C’est un peu, une scène improbable qui aurait très bien pu se produire dans un passé imaginaire.


lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run&run || Meet some great guy Mer 7 Jan - 21:56

Run&run || Meet some great guy
Su Yeon & Hyun Ki

Take Me Out by Franz Ferdinand on Grooveshark

«Eh bien je te suis pour justement te dire que tu devrais peut-être desserré les cordes de ta veste, elle t’empêche de respirer correctement, tu fournis beaucoup trop d’efforts pour rien. Il y a aussi ta façon de courir, tu devrais essayer de courir sur la pointe des pieds, tu vas avoir une foulée bien plus grande et plus légère, oh et….» 

Une grimace étirait maintenant mes lèvres, j'avais vraiment mal. Mes bobos piquaient autant qu'il brûlaient. J'avais les larmes aux yeux. Le visage rouge de honte, j'étais de plus en train de prier pour qu'il s'en aille vite lui et ses bons conseils ! Pourquoi avait-il fallut que je trébuche aussi bêtement ? Dieu m'avait puni c'est ça ? Mais c'était légitime de le prendre pour un pervers et de le faire remarquer. Je ne le connaissais pas et ça faisait bien cinq minutes qu'il me suivait sans un mot. N'importe quelle personne aurait eu la même réaction de moi !

«Ton lacet est détaché.» 

Un soupire passa mes lèvres. Mon lacet ? Détaché ? Mais il avait besoin de me dire ça maintenant alors que je m'étais lamentablement et bien vautrée devant lui ? Je m'étais même écorchée les mains dans le processus. J'avais probablement voulu me rattraper sans réussir. Ce n'était franchement pas quelque chose d'étonnant quand on me connaissait bien. J'étais en plus d'être mauvaise en sport, une maladroite professionnelle. Comme si j'avais besoin de ça en plus. On se moquait assez de moi sans raison mais je me sentais apparemment obligée d'en rajouter une couche. Des joggeurs passaient près de nous et me renfrognant, je me cachais derrière ma capuche comme si tout à coup j'avais honte. Mais la vérité c'était que j'étais plus vexée que honteuse. Ju Wan n'avait pas tord quand il disait que je n'étais qu'une idiote maladroite. L'association de ces deux mots me correspondait bien la plupart du temps. C'était franchement délicat à vivre. Si j'avais pu m'enterrer sous terre à ce moment précis.

Me mordant la lèvre assez fortement pour que je le sente, j'attendais que le temps passe et que mon visage perde sa couleur écarlate avant d'osé me confronter au regard de l'inconnu qui n'avait pas bougé d'un pouce. Il m'observait comme un idiot, un sourire grand comme ma main lui fendant les lèvres. Je n'arrivais pas à savoir s'il se moquait de moi, s'il avait pitié ou bien si tout simplement il voulait se montrer gentil. Clignant plusieurs fois des yeux, une larme perlait doucement sur ma joue. La frustration, la honte, la gêne. Il n'y avait aucune tristesse dans cette larme. Peut être un poil de douleur. « Ne me regardez de cette manière.. je suis assez gênée comme ça » Mon ton était froid et distant. L’orgueil parlait tout simplement. C'était vraiment une situation difficile à gérer avec le sourire. Je n'aimais pas passer pour une idiote, encore moins devant un inconnu. Me redressant finalement, je restais assise par terre le regard fuyant. Je n'osais pas toucher les parties de mon corps endolories. Baissant néanmoins les yeux vers mes genoux, je commençais à souffler sur mes petits bobos en me retenant de pleurer. Ça faisait vraiment mal. Les larmes s'accumulaient au bord de mes yeux. Ce n'était qu'une question de seconde avant qu'elles ne coulent sur mes joues roses. Prenant garde à ne pas appuyer trop fort, j'essayais d'ôter les saletés présente dans mes écorchures en reniflant parfois. Me concentrant pour ne pas me faire mal, j'avais les mains tremblantes. J'étais encore sous le choc de ma chute. Vraiment, il allait falloir que j'apprenne à marcher .. et à courir aussi.   

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Run&run || Meet some great guy

Revenir en haut Aller en bas
 

Run&run || Meet some great guy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Great War In Europe: Deluxe Edition - GMT
» Great Campaign of Le Second Empire
» Great Campaigns of the Thirty Years War - GMT
» The Great War in Europe
» [Dossier] Great Teacher Onizuka ( GTO )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Found Me :: Rpgistes Party :: Forever Us-