AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 An appointement ? | Ft. Yoo Bae.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: An appointement ? | Ft. Yoo Bae. Sam 13 Déc - 18:33


Welcome to my playtime.
Yoo Bae & Hayden.


Mercredi après-midi. — aux alentours de onze heures. ”
Un vague soupir traversait mes lippes. Voilà que je devais régler des affaires, ou tout bonnement des contrats qui dataient, il y a de ça, plusieurs années. Ces gamins avaient alors, été repérés d'un jeune âge et n'avait guère le droit d'être recruté auparavant, ils avaient alors, préalablement signé un contrat qui les assignaient à accepter les futures conditions, mais aussi le fait de devoir signer officiellement un autre contrat à leur majorité. Présentement, j'avais dû contacter plusieurs familles afin de les amener à agir comme ils avaient accepté de leur faire quelques années avant.
La famille Choi en faisait partie. Une gamine prénommée Yoo Bae. Une fervente danseuse sans laquelle l'agence ne pouvait accepter de laisser tomber. Ils avaient d'ailleurs pris soin de poser son dossier au-dessus de la pile afin que mon attention puisse se focaliser sur celle-ci. Plutôt astucieux. Mais tout aussi ennuyeux.
Je devais bien avouer que des gamines talentueuses ; j'en voyais tous les jours qui traversaient mon bureau afin d'obtenir la grâce de signe un contrat. Je n'avais que très peu de temps à perdre pour des futilités semblables. Malheureusement, je devais agir comme ma place au sein de l'emprise m'obligeait à le faire.

Je décrochais le combiné afin d'obtenir un rendez-vous ; assez rapidement, la mère de famille accepta le rendez-vous tandis que j'annonçais l'heure et le lieu ; dans un café populaire de Hongdae. Seize heures, cette après-midi. Je raccrochais sans réellement porter une importance à la discussion qui venait d'être faîtes, préférant continuer dans cet élan.

J'obstruais un léger regard envers l'horloge qui prônait le mur qui se trouvait tout juste face à moi, aussi surprenant que cela puisse-t-il être, je n'avais aucunement géré mon temps et allait très certainement être en retard. Quelle veine, mais dans quelle belle merde venais-je de m'embarquer ?
Un nouveau soupir traversait mes lippes avant que je ne puisse glisser l'une de mes mains à la naissance de mes cheveux afin d'ébouriffer rapidement ceux-ci sous un sentiment d'exaspération. Ce n'est qu'une fois dans la voiture et celle-ci à une vitesse plutôt impressionnante que je me sentais rassuré ; une douce musique planait dans l'enceinte de ce bolide que je venais d'entraîner dans une course folle contre la montre. Je devais être à l'heure.
Je me contentais de presser l'accélérateur frénétiquement avant que je ne puisse atteindre l'enceinte de la ville ; Hongdae s'offrait présentement à moi. Des jeunes arpentaient les rues çà et là tandis qu'une air agréable et chaleureux traversait ma vitre entrouverte. J'inspirais agréablement cette odeur de café avant que je ne puisse trouver une place. Une cigarette plantée au bout de mes lèvres, je devais prendre un léger recul sur la situation afin d'être paré à toute éventualité. J'étais à fleur de peau et je réagissais plutôt rapidement, voir excessivement, suivant les situations. Je ne pouvais en aucun cas me permettre un nouvel écart de ce genre. Je me contentais d'inspirer et d'expirer frénétiquement sur ce bout de nicotine semblable à une drogue plutôt agréable qui parcourait inlassablement mes poumons d'un parfum infâme, mais tout aussi agréable.
Je daignais entrer après cette dose de drogue engendrée dans mes poumons afin de prendre place à celle que j'avais pris l'initiative de réserver, personne. Bingo. Je n'avais plus qu'à attendre patiemment, un café sur la table, le contrat, les jambes légèrement croisées.

Je n'étais pas très patient non plus.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An appointement ? | Ft. Yoo Bae. Sam 13 Déc - 22:27


I don't wanna dance all my life.
Hayden & Yoo Bae #

Face au miroir j'inspire et j'expire longuement. Il faut que je donne une bonne image de la famille Choi. Même si mon père n'est plus de ce monde, la famille ne doit pas sombrer. Sauf que ça semble être le cas pour les deux tiers d'entre nous. Ma mère est dépressive tandis que mon grand-frère fait sa vie en n'en ayant que faire des autres. Il ne reste plus que moi pour tenter de soutenir les fondations. Et je dois avouer qu'avec mes petits bras c'est bien difficile. Actuellement je sors de quelques semaines de repos suite à un surmenage, ce qui a inquiété ma tante qui s'est pressée de venir ici. Nous avons plus d'aide à présent, plus de soutien. J'ai plus de temps pour moi. Mais cela ne change pas les choses à la maison. Un soupire franchit mes lèvres et j'agrippe le liseur du bout des doigts. Je l'utilise rarement d'ordinaire sauf que je dois être impecable. A l'aide de barrette j'attache deux grandes mèches derrière mon crâne puis y pose une petite barrette à strass. Quelques touches de maquillage et du rouge à lèvre, histoire d'être plus jolie. Je vérifie une dernière fois ma tenue : pantalon noir repassé, pull bleu enfilé, escarpins noirs chaussés. D'une main j'attrape ma veste assorti à mon jean, de l'autre mon sac à main et quitte la maison pour m'engouffrer dans le froid. Je me demande encore comment j'ai pu accepter ça.

C'est entre deux cours d'art, à la pause déjeuner, où j'ai eu accès à mon téléphone que j'ai vu le message de ma mère. Elle avait accepté un rendez-vous le matin même. Sauf qu'elle ne pouvait pas s'y rendre. Ou plutôt ne voulait plus s'y rendre. D'après elle je devais être à la maison à quatorze heure pile pour qu'elle m'explique tout cela. Un grognement s'était échappé de ma gorge, étonnant presque ma voisine de table. C'est à ce moment précis que j'avais cours sur les différentes représentations en peinture. Autrement dit atelier, et celui où j'étais la plus douée. C'est à contrecoeur et en levant les yeux au ciel que j'ai accepté ce que ma mère m'a demandé. A quatorze heures j'étais chez moi à Insadong, râlant encore contre ce message. Imaginez ma tête lorsque j'ai constaté son absence à la maison. Seul un papier me disait qu'elle avait dû partir avec ma tante, qu'elle serait de retour ce soir et qu'elle ne pouvait donc pas se rendre au rendez-vous. La suite me perturba et mon coeur rata un battement. Ma mère n'avait pas pris rendez-vous avec n'importe qui mais avec l'agence qui voulait me recruter étant enfant. Et c'est moi qui dois m'occuper des erreurs de ma mère ? Nouveau soupire. L'adresse avait été notée avec soin en bas du mot ainsi que une indication sur une table réservée. Comment avais-je pu me laisser embarquer là-dedans ?

Après plusieurs minutes de taxi j'arrive enfin sur le lieu du rendez-vous. Un petit café accueillant où pleins de jeunes personnes semblaient se détendre après des heures de cours ou de travail. En tout cas ce n'était que des jeunes. Mais qui m'avait-on envoyé ? Ayant laissé ma veste ouverte un vent léger s'engouffre et un frisson parcours mon échine. Allez Yoo Bae ! Je m'avance d'un pas déterminée dans le bâtiment puis demande à la serveuse si une table n'a pas été réservée et si un homme ne s'y trouve pas déjà. Après tout je ne le connais pas, et je devais avoir une douzaine d'année la dernière fois que je l'ai vu. Avec un sourire presque enjôleur la jeune femme m'indique une table où se dresse un jeune homme, presque exaspéré. Pourtant je ne dois avoir que cinq minutes de retard, tout au plus. Un café trône sur la table ainsi que des papiers sur lesquels je ne prends pas la peine de jeter un oeil. Avant de m'asseoir face à lui je salue le jeune homme, essayant d'être la plus polie. « Bonjour. Vous deviez vous attendre à voir ma mère. Je suis sa fille : Choi Yoo Bae. » Et la principale concernée par cette histoire. Histoire que je ne connais pas puisque ma mère semble avoir tout planifié dans mon dos. Comme ce rendez-vous. Mon regard se porte sur le jeune homme qui, à mon grand étonnement, semble très jeune. Peut-être vingt-cinq ans. Moi qui pensais que celui qui s'occupait de l'agence de talents était bien plus âgé... Peut-être est-ce juste un envoyé ? « Pour tout vous avouez j'ai été prise au dépourvue. Ma mère m'a demandé de me rendre à ce rendez-vous sans me dire de quoi il est question exactement. » Ou du moins je ne sais pas la raison de cette entrevue. Je me doute du sujet, il n'a pas donné un rendez-vous à ma mère pour quelque chose d'autre que professionnel. Elle ne m'aurait pas envoyé à sa place. « Puis-je savoir de quoi il est question ? » Je croise mes mains sur la table, essayant de rester la plus droite possible. Sauf que je ne suis pas douée pour jouer un rôle et pour les faux semblant. Mes ongles viennent s'agiter sur ma peau. Pourvu que ma mère n'aie pas fait n'importe quoi !


© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An appointement ? | Ft. Yoo Bae. Dim 14 Déc - 12:59


Welcome to my playtime.
Yoo Bae & Hayden.


Mercredi après-midi. — aux alentours de deux heures. ”
Étrangement, la personne qui vint s'installer face à moi n'était guère semblable à l'image que je pouvais bien me faire de cette femme qui avait daigné répondre à mon appel ; bien au contraire. Une gamine quelconque se retrouvait là et non sans mal, elle ressemblait clairement à celle qui avait été désignée comme détentrice de ce contrat. Allais-je donc avoir à faire avec une gamine de la sorte ? Plutôt étonnant de la part des parents, mais tout aussi bénéfique pour moi. L'histoire allait très certainement être réglée rapidement et je pourrais vaquer à mes occupations premières.
«Bonjour. Vous deviez vous attendre à voir ma mère. Je suis sa fille : Choi Yoo Bae. » ;  « Pour tout vous avouez j'ai été prise au dépourvue. Ma mère m'a demandé de me rendre à ce rendez-vous sans me dire de quoi il est question exactement. » . Aller, formidablement ironique comme situation. La mère avait belle et bien envoyée sa gamine et celle-ci, ne savait même pas de quoi il était question, une blague de mauvais goût ou une simple réalité ? Dans tous les cas, j'allais devoir garder un certain sang froid et un contrôle absolu sur ma personne si je ne souhaitais pas faire divaguer cette situation en un vrai fiasco. C'est donc, après la question de cette gamine, que je daignais ouvrir la bouche afin de me présenter, mais aussi, éclaircir la situation.

« Jang Hayden. Dirigeant actuel de l'agence Sun Arts. Il est question d'un contrat que vous avez préalablement signé il y a de ça quelques années auparavant. Un contrat stipulant qu'à votre majorité, vous serez un membre actuel de notre agence en tant que danseuse. Je doute que vous ayez changer d'avis, mademoiselle. Permettez-moi de vous laissez lire le dossier sous vos yeux afin de comprendre le tout plus en détail, je vais vous commander quelque chose. » ; poli, simple, clair et net. Je m'étonnais moi-même et j'avais sortis le grand jeu.
C'est donc en arborant l'un de mes sourires les plus faux que je daignais me lever de ce fauteuil afin de rejoindre le comptoir, je réfléchissais quelques instants face à ce qu'une gamine ainsi pouvait bien boire et j'optais pour un chocolat chaud. Agréable et chaleureux, chacun devait apprécier ceci à sa juste valeur, voyons.

Ce n'est qu'après quelques minutes sous un silence abrupt que je revins prendre place, tout en offrant cette boisson à cette gamine du nom de Yoo Bae que je me permis de prendre une nouvelle fois la parole afin d'éclaircir au mieux la situation actuelle ;
« Si je suis venu ici, c'est afin d'obtenir votre accord. Donc, après une lecture de ce contrat, qu'en dîtes vous ? Votre mère avait plutôt l'air heureuse en apprenant la nouvelle, je suppose que vous  en êtes de même, me trompe-je ? »

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An appointement ? | Ft. Yoo Bae. Dim 14 Déc - 15:06


I don't wanna dance all my life.
Hayden & Yoo Bae #

Stressée. C'est l'état dans lequel je suis actuellement. D'ordinaire j'ai le contrôle de la situation. J'ai pris l'habitude d'avoir le contrôle de la situation. Or là tout m'échappe et je suis face à l'inconnu. Mes ongles tiraillent ma peau alors que j'ai tant de mal à rester stoïque. Je me demande bien ce que cet homme veut à ma mère, et ce qu'il me veut à moi. Je sais que cela a un rapport avec l'agence Sun Arts. Mais je ne sais rien de plus. Le jeune homme finit par mouver ses lèvres pour m'éclairer sur sa présence ici, se présentant et m'informant à propos d'un certain contrat. Sauf que je n'ai rien signé du tout et que ma mère semble s'être déjà occupée de tout cela. Il est concis et précis, ne tourne pas autour du pot. Mes yeux s'arrondissent alors que le contrat glisse sous mes doigts. Un dossier de plusieurs pages stipulant tout ce en quoi je risque de m'engager en faisant partie de l'agence. Il se lève pour me commander quelque chose, je ne daigne même pas l'informer de ce que je voudrais prendre. D'ailleurs il ne prend même pas la peine de s'en informer. Une à une j'examine les pages du dossier. Je déglutis. C'est un engagement que je ne veux pas prendre, sauf que d'après lui je suis certaine de le signer. Il se trompe. Les termes du dossier son clair : je serais recrutée par l'agence en tant que danseuse. Le contrat s'étant à une durée de sept ans. Il stipule que je serais danseuse pour des MV, des représentations ou même pour des tournées. Que je devrais respecter la compagnie et m'engager à faire le travail demandé. Un long soupir franchit mes lèvres. Dans quoi ma mère m'a-t-elle mise ?

Hayden revient face à moi ayant préalablement posé un chocolat chaud sur la table. Mes mains s'agrippent autour de la tasse, comme un noyé à une bouée. Il affirme être venu pour obtenir mon accord, que ma mère était heureuse et que je dois sans doute l'être autant qu'elle. Sauf qu'une fois de plus il se trompe. J'inspire un grand coup avant de me lancer : « Ou plutôt pour que ma mère vous donne son accord puisque vous deviez la rencontrer elle au départ. Mais finalement c'est mieux que je sois venue à sa place. » La tasse vient se coller contre mes lèvres et j'aspire deux grandes gorgées avant de la reposer. Mon regard se porte sur ce fameux contrat avant de remonter doucement vers le jeune homme. « Parce que vous avez besoin de ma signature et non de celle de ma mère. Techniquement c'est moi qui m'engage dans l'agence une fois ma majorité atteinte. C'est ce qui était convenu ? » Sauf que c'est ma mère qui a fait cette promesse, et non moi. C'est elle qui voulait que je sois danseuse, que je réalise ce rêve d'enfant. Mais il n'est plus réalisable aujourd'hui. J'ai trop de responsabilités, trop de choses à m'occuper pour m'engager dans un tel manège. Un mince sourire éclaire mon visage lorsque je comprends la raison de ma présence ici. Ma mère sait que je ne signerai pas ce contrat et au lieu de faire face à cet homme elle a préféré m'envoyer à sa place. Nouveau soupir. « A ce que je sache c'est ma mère qui a signé le contrat préalable ; et non moi. J'étais une enfant lorsque c'est arrivé. » Et une enfant ne peut signer un tel contrat.

Mes yeux se portent à nouveau sur ce dossier. D'une main je le pousse vers l'homme face à moi. « Ma mère vous a fait une promesse que je ne peux malheureusement pas tenir. Je ne signerai pas ce contrat. J'en suis désolée. » Hayden s'est déplacé pour rien. Je ne deviendrai pas une artiste de cette agence. Quand bien même mon cousin en fait partie, quand bien même j'ai un talent pour la danse, quand bien même je pourrais avoir une belle carrière. M'engager dans une telle machine m'est actuellement impossible. « L'agence a été compréhensive jusqu'à maintenant. Elle devrait continuer à l'être. » Ils auraient pu essayer de prendre contact avec nous avant, demander à ma mère de toujours m'emmener aux cours de danse, ou bien garder un oeil sur nous constamment. Mais ils ne l'ont pas fait. A la mort de mon père sept années plus tôt ils nous ont laissé plus ou moins libre. Je dansais moins souvent au profit de la boutique et de la maison. Et je pensais que cette histoire n'était plus que du passé. Mais je me trompais. Et je me trompais sur maman. Elle a gardé contact avec eux, leur promettant je ne sais quoi sans même m'en tenir au courant. « Ma mère ne m'a jamais informée de tout cela, je pensais que cette histoire était classée. Alors faisons comme tel voulez-vous ? » Rien ne sert de s'étendre sur le sujet. Je refuse, il déchire le contrat, je fais ma vie et lui la sienne. Comme si tout cela n'était jamais arrivé. Mais quelque chose me dit dans son regard que ce n'est pas aussi simple...


© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An appointement ? | Ft. Yoo Bae. Lun 15 Déc - 12:52


Welcome to my playtime.
Yoo Bae & Hayden.


Mercredi après-midi. — aux alentours de deux heures. ”
Hé voilà la belle connerie. Cette gamine n'était au courant de rien. Une mère ignorante qui souhaitait simplement que sa fille devienne une étoile montante de la danse et celle-ci ne voulait pas en entendre un mot. Malheureusement pour moi, je doute que la situation ne puisse être pire que dans l'état actuel. Je soupirais. Encore, et encore. J'avais bel et bien cru comprendre que ce contrat, et le talent de cette gamine ne pouvait en aucun cas être oublié par l'agence. Mon paternel avait pris soin de me déléguer ce rôle et je devais agir en conséquence. Mais comment ? Je me torturais l'esprit dans quelques fractions de secondes, je devais trouver un moyen, du répondant. Quelque chose.
Je déglutissais difficilement avant que je ne puisse ingurgiter une bonne dose de café afin de m'offrir un certain courage et contrôle encore incertain sur ma propre personne, je devais y arriver et tous les moyens seraient bons, pour.
Elle était désolée, et pourtant, des excuses ne changeraient rien à la situation dans laquelle elle venait de me fourrer. Aussi têtu que je pouvais l'être, j'arborais un visage impassible tout en présentant de nouveau ce contrat face à ces yeux. Autant jouer la carte de la persuasion rapidement.
« Mademoiselle ; le contrat stipule que vous aviez déjà accepté auparavant, ou du moins, vos parents. Ce qui me pousse à croire que celui-ci ne devrait en aucun être refusé. Dans tous les cas, la présence de votre mère sera nécessaire, et ce, même au vu de votre majorité puisque c'est avec elle que les termes avaient été discutés sans votre avis. La meilleure façon de régler un tel quiproquo serait sa présence actuelle.
Vous savez, dans ce monde, nous ne classons jamais rien, retenez-le bien.
»
D'un simple coup d'œil vers le ciel, j'étais exaspéré. À quoi bon jouer au gentil lorsqu'une gamine capricieuse se présente face à vous, tout en arborant la situation d'un air hautain. Quelle vaine, y a pas à dire. J'étais tombé sur la seule, bien chiante, qui ne souhaitait en aucun cas accepter cette histoire. Une signature aurait vite réglé cette histoire et j'aurais tout aussi bien pu vaquer à mes occupations premières, mais apparemment, Mademoiselle Choi n'était guère de cet avis.
« En ce qui concerne l'agence, le propriétaire s'est vu changé, la compréhension qu'elle n'a faite jusqu'à présent n'était que seulement sous l'effet du contrat que vous aviez préalablement signé qui stipulait que vous vous engagiez à renouveler celui-ci à votre majorité, en l'occurrence : maintenant. » ; bim. Signes, dépêche toi, tu va finir par me casser les couilles à force d'agir comme bon te semble ma chère Yoo Bae.
Malgré tout, je le sentais, elle me donnait du fil à retordre.

« Vous pouvez appeler votre mère, si quelque chose dérange. »
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An appointement ? | Ft. Yoo Bae. Mar 16 Déc - 23:09


I don't wanna dance all my life.
Hayden & Yoo Bae #

Ma proposition ne semble pas plaire au jeune homme. Pire encore : elle semble le contrarier. Hayden semble imperturbable et déterminé. Le contrat se poste à nouveau sous mon regard. Il ne veut pas lâcher l'affaire, il ne veut pas faire comme si de rien n'était. La terreur prend place dans mon estomac. Comme si des chaînes venaient de s'enrouler autour de mes poignets pour me lier à cette agence. Ses mots me crispent encore plus. Mes doigts se tendent sur la tasse. J'ignore la brûlure qu'engendre la chaleur. Il me fait comprendre que le contrat ne peut être refusé puisque mes parents l'ont signé, que d'une certaine manière la signature de ma mère me force à poursuivre ce qui est inscrit sur ce contrat. Autrement dit je suis forcée de m'y soumettre. Je déglutis. Ma majorité n'y change rien et seule ma mère est en droit de discuter ; je n'ai aucun pouvoir là-dessus. Pire encore : je sais qu'elle ne veut pas s'y opposer. Sinon pourquoi m'aurait-elle envoyée à sa place ? Sa dernière phrase me fait froid dans le dos. Mon dossier ne peut être classé d'un simple claquement de doigt. La tasse se pose contre mes lèvres et je me brûle la gorge à l'aide trois, quatre gorgées. La douleur est bien présente, je ne suis pas au beau milieu d'un cauchemars ou d'un mauvais rêve. Les yeux du jeune homme roulent vers le ciel. Ma présence ici est complètement inutile. J'ai l'impression de parler à un mur, que chacun de mes mots s'envolent sans avoir une quelconque importance. C'est une impasse, le seul moyen d'y échapper est de foncer dans le mur. Ce dernier se révèle être Hayden ; et il semble être aussi dur que la roche.

Tout deviens plus clair par la suite. Le propriétaire de l'agence a changé, nous ne sommes plus face à celui qui voulait me recruter mais quelqu'un d'autre. Pourquoi mon contrat continue-t-il à tant l'intéresser ? Cette personne ne m'a sans doutes jamais vu, et n'a sans doutes jamais eu affaire à l'une de mes chorégraphies. Il affirme ensuite que la compréhension de l'agence n'existait uniquement parce que j'étais encore mineure, que l'agence attendait ma majorité pour revenir vers nous. Vers moi. Mon regard plonge dans ce chocolat chaud. Je me perds dans le brun sombre de ce mélange alors que ses mots semblent provenir de très loin. Comme si j'en étais séparée par une vitre translucide. Je ne réalise pas ; je n'ai pas envie de réaliser ce qu'il se passe. Ne bougeant pas, le regard fixé sur ma boisson, j'essaie de tout comprendre. De tout retourner dans mon cerveau et d'explorer toutes les possibilités. Mais je ne trouve pas les clefs de ces fichues chaîne. Le son de sa voix me sort de mes pensées. Appeler ma mère si quelque chose me dérange ? Tout me dérange dans ce contrat ! C'est le contrat lui-même qui me dérange pour tout avouer ! Je déglutis une nouvelle fois sous son regard. Jamais je n'ai été si mal à l'aise. « Et je suis supposée dire quoi à ma mère ? D'après vous je n'ai pas le choix de m'engager. Pour autant le contrat n'est pas opérationnel tant que je ne l'ai pas signé... » Je parle au fil de mes pensées, ne prenant pas le temps de dire des choses cohérentes. « Mais elle peut toujours refuser ? Si elle s'oppose au contrat, il sera annulé ? » C'est la seule solution qui s'expose à moi de façon immédiate. Si ma mère se retire alors tout sera réglé. N'est-ce pas ?

Quatre nouvelles gorgées coulent dans ma gorge, comme si cette boisson allait m'aider à changer toute cette situation. « Pourquoi exactement vouloir de moi dans votre agence ? Pleins de jeunes filles seraient ravies d'avoir ma place. Pourquoi ne pas simplement la leur céder ? » Mon cousin Aaron s'est démené pour obtenir un contrat de danseur dans l'agence. Et voilà qu'on me le sert sur un plateau d'argent ! Or je ne veux pas de cette vie. Peut-être que j'en rêvais étant petite fille, peut-être que j'avais des étoiles pleins les yeux à l'idée de vivre de cette passion. Mais ce temps est révolu. J'ai mes études d'arts que je ne peux pas me permettre de plaquer, la maison que je ne peux pas laisser se dépérir, et la boutique que je ne peux pas abandonner aux mains de ma mère. Pleins de filles postulent chaque jour et sont refusées. Pourquoi ne pas prendre l'une d'elle aussi talentueuse que je le suis ? Mon regard se lève enfin sur le jeune homme, non pas par confiance mais simplement pour tenter d'être la plus claire possible. J'ai l'impression que jamais il ne sera convaincu par un seul de mes mots. « Je suis incapable de m'engager dans l'agence... Il faut que vous le compreniez ! J'ai trop de responsabilités, trop de choses plus importantes que ce contrat. » Ce qui est sans doutes étonnant pour une jeune fille de tout juste dix-neuf ans -ou presque dix-neuf ans-. Ma main se pose à plat sur ce terrible contrat. « Je vous en prie, n'y-a-t-il pas un autre moyen de régler tout ça ? » Ma voix est presque suppliante, implorante. Bon Dieu il doit bien exister un moyen d'arranger tout ça et de satisfaire tout le monde. Tout peut toujours s'arranger !


© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An appointement ? | Ft. Yoo Bae. Mer 17 Déc - 14:14


Welcome to my playtime.
Yoo Bae & Hayden.


Mercredi après-midi. — aux alentours de trois heures. ”

Moi qui pensais avoir trouvé le bon filon afin de faire changer d'avis cette gamine ; je crois bien que j'avais eu un espoir en vain. Un nouveau soupir traversait mes lippes ; à croire que cela devait bien faire une bonne dizaine de fois qu'un sentiment d'exaspération avait traversé mon esprit. Pourquoi ces gamins étaient-ils devenus aussi têtu ? Je n'en avais que faire de ses problèmes, familiaux, ou personnels. Mon paternel souhaitait cette gamine au sein de l'agence et je ne devais en aucun cas trahir sa confiance. Je ne sais guère le pourquoi du comment, mais je devais le faire. Aussi exaspérante peut-elle être. Je trouvais un moyen, jusqu'à présent, j'ai toujours trouvé un moyen. J'avais foi en mes compétences ; malgré le fait qu'elle soit tout aussi butée que moi sur sa décision. Elle cherchait par tous les moyens la moindre faille qui l'aiderait à se sortir de là sans réellement demander son reste.
Je devais bien avouer que j'admirais un tel sens de persuasion et de ténacité. C'est bien d'ailleurs pour cela qu'un simple et unique rictus s'empara de mes lèvres afin de rehausser celle-ci d'une léger sourire plutôt amusé. Je n'avais que très peu de temps à lui accorder, et elle faisait encore le difficile.
« Mais elle peut toujours refuser ? Si elle s'oppose au contrat, il sera annulé ? » ; bingo.
Elle avait touché un point sensible. Ses parents avaient auparavant signé ceci et ils pouvaient obtenir le droit de revenir sur les propos, malgré tout, son côté maternel avait l'air plutôt emballé par mon offre, avec une légère chance, elle donnerait-elle aussi du fil à retordre à la situation afin que je puisse tourner celle-ci à mon avantage. Encore une chance résidait dans ce mur face auquel je me heurtais depuis plusieurs bonnes minutes.

« Pourquoi exactement vouloir de moi dans votre agence ? Pleins de jeunes filles seraient ravies d'avoir ma place. Pourquoi ne pas simplement la leur céder ? » ; aaah. J'allais devoir réellement la brosser dans le sens des poils afin que mademoiselle puisse accepter ? Impossible. Mais je crois bien que j'allais tout de même céder face à certaines choses afin d'obtenir ce que je souhaitasse au final, ceci n'étant que des futilités, j'apportais de nouveau le contrat face à moi afin de porter mon index contre plusieurs lignes mises en valeur par des caractères en gras.

« C'est tout aussi simple que ça. L'agence vous a remarquée vous, avez eu de la chance. Contrairement à ces autres filles. La danse ne fait pas le tout. Nous observons chaque facette de vous qui peuvent avoir une opportunité d'être mise en avant. Je ne sais que très peu de chose sur vous, puisque c'est mon paternel qui a réglé dans un premier temps cette histoire, mais c'est à vous que cette place revient. »
Désespoir, quand tu nous tiens.

« Comme vous l'avez précédemment énoncé, le seul moyen pour vous d'obtenir une annulation totale serait la venue de votre mère et son accord sur le refus. Dans tous les cas, je ne pourrais rien faire pour vous dans le cas contraire mademoiselle Choi. Vous m'en voyez désolé. Ensuite, le contrat peut tout aussi bien être modulable. À vous de voir si vous ne souhaitez réellement pas nous rejoindre tout en modifiant certaines choses, ceci serait tout à notre avantage. Vous gagnerez, et nous aussi. Plus rapide, d'ailleurs. »

Je n'avais aucun souhait de rester ainsi, assis plus longtemps, j'engloutissais le peu de mon café restant avant que je ne puisse de nouveau porter mon attention sur cette gamine. J'attendais tout bonnement une réponse de sa part. Si sa mère venait ici et refusait l'annulation, ce serait tout aussi bien. Destin, soit avec moi, pour une fois.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An appointement ? | Ft. Yoo Bae. Dim 21 Déc - 23:50


I don't wanna dance all my life.
Hayden & Yoo Bae #

Par tous les moyens je tente de changer les choses. Proposer ma place à une autre personne me semble être une bonne solution. Tant de jeunes artistes tentent leur chance et échouent. Dire que je prends la place d'un autre talent me remplie de tristesse. J'ai l'opportunité dont certains rêves et je ne prends même pas la peine de la saisir. Mais comment lui expliquer correctement que je ne veux pas de tout cela ? Comment ne pas paraître égoïste ? J'ai beau essayer c'est vain. Le jeune homme affirme que ma place ne peut être cédée étant donné qu'elle m'est réservée, que son père a veillé à cela lorsqu'il dirigeait l'agence. C'est donc son père qui m'a repérée ? Et avec qui ma mère a traité ? Peut-être que le jeune homme n'en est que l'héritier. Alors pourquoi s'acharner sur mon cas ? Ma tête me fais de plus en plus mal à mesure que je réfléchie aux solutions possibles. Son doigt s'attarde sur plusieurs lignes alors qu'il m'explique la situation. Sauf que je n'en ai que faire de ces lignes. Je n'ai rien signé du tout. C'est ma mère qui s'est occupé de tout cela, contre ma volonté. Un long soupir m'échappe. Je demande vainement ce qu'il est possible de faire pour changer tout cela, l'implorant presque de trouver une solution à cette situation. D'ordinaire je me laisse guider, je fais ce que j'ai à faire tout en restant entre les lignes de ma précieuse routine. Il m'arrive rarement de m'en échapper et lorsque cela arrive ce n'est que pour m'en éloigner de quelques mètres. Avec ce contrat j'ai l'impression de faire un bon de plusieurs kilomètres. Et je suis incapable de gérer cette nouvelle situation seule. Comment vais-je réussir ?

La suite de ses mots me rassurent quelque peu, tel une porte de sortie qui s'ouvre enfin face à moi. Si ma mère refuse alors le contrat sera annulé. Ce sera comme s'il n'avait jamais existé. Ou du moins s'il ne persiste pas à me recontacter par la suite. Mon regard se pose sur ces feuilles emplies de mots qui m'horrifient alors qu'il continue de m'expliquer la situation. Il affirme même pouvoir changer certaines lignes du contrats si cela peut arranger tout le monde. Une alarme se met à sonner dans ma tête. Est-ce réellement une bonne idée ? Entre la boutique et mes études je ne suis pas certaines de pouvoir réserver ne serait-ce qu'une journée entière à l'agence. Ce serait fou que d'accepter une telle proposition. Pour autant la curiosité me dévore. A l'intérieur deux parts de moi semblent se battre: la passion et la raison. Ma voix se fait douce, j'ai presque peur de sa réaction. « Si ma mère m'a envoyée vous rencontrer à sa place c'est justement pour ne pas avoir à se déplacer. » Je déglutis une nouvelle fois. « D'après ce que j'ai compris elle ne veut pas avoir affaire à vous. Et c'est certainement parce que ce n'est pas avec vous qu'elle a signé le contrat. » Sauf que si c'est elle qui doit le refuser elle n'aura pas le choix de faire face à Hayden. Elle devra traiter avec lui et seulement lui ; non pas avec son père. La situation me glace les os. Je ne sais même pas si ma mère accepterait de se déplacer pour moi. Pour m'aider dans cette situation. Depuis la mort de mon père elle n'est plus que l'ombre d'elle-même et n'a jamais rien entrepris pour mon frère et moi. Je me demande encore comment elle a réussi à obtenir ce rendez-vous. Dans le fond je ne sais même pas ce qu'elle veut vraiment. Et je pense que c'est bien ça mon plus grand problème ! « Cependant je peux toujours essayer de la convaincre. » Ce ne sera pas aujourd'hui, ni même dans les jours qui suivent. Mais au moins j'aurais essayé.

Mes doigts glissent sur la tasse pour engloutir le reste de la boisson. Une nouvelle fois ce chocolat chaud me réchauffe. Le récipient est bien moins chaud qu'avant et je le laisse rouler entre mes mains, posant mon regard sur le résidu brun dans le fond. « Puis-je juste savoir quels termes du contrat sont modifiables ? » Dans le cas où ma mère refuserait d'accorder son refus je n'aurais d'autres choix que de signer. Au risque d'engendrer tout un tas de problèmes inutiles en continuant de refuser. Les problèmes je les fuis comme la peste. Avant de faire quoique ce soit je préfère connaître toutes les possibilités. Peut-être que les problèmes seront préférables au contrat ? Et peut-être que de cette manière je pourrais mieux convaincre ma mère de refuser ce contrat ? Savoir dans quoi je risque de m'engouffrer me paraît important. J'ai l'impression que jamais je n'aurais le coeur tranquille si je ne lui demande pas. « Actuellement je suis en première année d'art à l'université, je passe également beaucoup de temps dans la boutique de fleurs de ma famille afin que l'on puisse avoir un salaire décent. Mes journées sont déjà très chargées ainsi. Que pensez-vous pouvoir arranger ? » Ma voix est faible, presque tremblante. En aucun cas je ne suis arrogante ou tente de m'opposer face à lui. Je suis seulement apeurée par tout ce qui vient de tomber sur mes épaules. Cette situation fait grandir la peur au creux de mon estomac. Me dévorant de l'intérieur. Mon avenir déjà incertain semble avoir pris un nouveau tournant. Un tournant que j'aurais voulu éviter. Mais comment faire à présent ?


© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: An appointement ? | Ft. Yoo Bae. Mar 23 Déc - 23:28


Welcome to my playtime.
Yoo Bae & Hayden.


Mercredi après-midi. — aux alentours de quatre heures. ”

Désespoir, désespoir et encore désespoir. C'est le seul et unique mot qui daigne traverser mon esprit à l'heure actuelle. Je venais de buter face à un mur de manière répétitive et celui-ci ne semblait pas céder, bien au contraire, j'avais tout bonnement qu'il se renforçait au fur et à mesure que j'osais essayer de passer au travers. Cette situation était tout aussi semblable à un château de cartes fébriles face à quelques coups de vent, il suffisait de trouver le bon moment, les bons et les bonnes phrases pour obtenir destruction massive et ainsi pouvoir passer au travers sans laisser paraître le moindre fracas. Pourtant, j'avais beau attendre, rien ne se passait. L'action était plutôt rendue au néant. Si cette gamine pouvait plonger au fond de cette tasse de chocolat chaud qu'il tenait fermement au creux de ses mains, je doute qu'elle ne le fasse pas. Étais-je réellement si imposant que cela ? Avait-elle peur ? Bon sang. Il suffisait tout juste de signer, rien de plus, rien de moins, pourquoi tourner autour du pot. Elle avait été tout bonnement repérée pour ses talents de danseuse, ce n'était pas grand chose en soit, elle avait tout bonnement besoin d'entraînements, des diffusions, d'accompagnement et son travail s'arrêtait là. Ce n'était pourtant pas bien compliqué, et pourtant, elle se posait tellement de questions, à croire que son esprit n'était guère apte à la laisser accepter simplement ce contrat. Je soupirais tout en terminant définitivement ce café que j'avais commandé pour ma propre personne avant que je ne daigne porter un regard incertain sur le contrat. Il était clair, mais elle voulait en savoir plus sur les modifications possibles.
« Dans un premier temps, mon paternel ne dirige plus l'agence alors je doute que celui-ci puisse accepter un rendez-vous avec votre mère, mais je pourrais lui en toucher quelques mots si elle veut réellement avoir à faire avec lui, mais je tiens à préciser que ce ne sera pas une partie de plaisir. » ; confessais-je avant de reprendre. « En ce qui concerne le contrat, nous avons des personnes qui sont dans la même situation que vous. Et nous pouvons moduler certaines choses afin que vous ne puissiez rien perdre de votre temps. Bien sûr, vous serez rémunéré à chaque représentation, partie ou la moindre chose à laquelle vous participerez. Pour vos études, l'agence se porte garant pour les problèmes et les absences que cela peut induire et nous sommes évidemment compréhensifs. Maintenant, c'est à vous de voir jeune fille, vous pouvez refuser présentement, mais rien ne sera pris en compte puisque votre mère n'aura pas montré son désaccord. »

La politesse et le baratin commençaient à m'exaspérer, bon sang. J'avais besoin de prendre l'air. Je me contentais de disposer cet objet de folie technologique qui me permettait de garder contact avec n'importe qui. Je le présentais face à ta personne avant d'annoncer : « Appelez votre mère. Si jamais elle accepte le fait que vous refusiez, dites-lui simplement de prendre contact avec moi, je vous laisse cinq minutes le temps de réfléchir. » ; terminais-je par annoncer.

J'avais trouvé refuge sur la terrasse, mon corps reposant lascivement contre l'un des murs de la devanture, je venais trouver cette drogue qu'était la nicotine afin de la glisser entre mes lèvres. Aussitôt fait, aussitôt allumée. J'inspirais à grande bouffée cet apaisement que m'offrait cette cigarette, bon sang, ce que c'était agréable. Je voyais un semblant de réconfort au fur et à mesure de ces bouffées entreprises et je crois bien que ceci me laissait espérait que ce rendez-vous se terminerait sur une note positive. J'avais de l'espoir.

Ce n'est qu'après une bonne dizaine de minutes d’absence à travers lesquelles je m'étais permis quelques égarements psychiques que je daignais reposer les pieds à l'intérieur de ce café dans l'espoir d'obtenir ce que je souhaitais obtenir depuis mon arrivé.  
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: An appointement ? | Ft. Yoo Bae.

Revenir en haut Aller en bas
 

An appointement ? | Ft. Yoo Bae.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Found Me :: Rpgistes Party :: Forever Us-