AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trouble ft Han Byul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Trouble ft Han Byul Mar 11 Nov - 2:15


Trouble feat. Han Byul + Dong-Min

❝J'aurais vraiment dû rester couché... ❞

Il y a des jours où l'on ferait mieux de rester couché, c'est exactement mon cas aujourd'hui. Déjà, j'aurais dû le voir venir lorsque le réveil de ma sœur n'a pas sonné, qu'elle s'est donc précipitée hors de mon lit en me faisant tomber au passage non sans m'accuser d'être le responsable du non-fonctionnement de l'appareil. Il y a bien mieux au réveil que la voix de Zi Lin en colère et le sol froid... Tous les membres de ma famille, excepté moi, étaient en retard. Je vous laisse imaginer l'agitation qui régnait dans notre maison, je me retrouvais forcément toujours au mauvais endroit, peu importe où je tentais de me poser. La nécessité d'attendre que plus personne ne soit là a été une bonne idée. Enfin seul, j'ai pu manger un peu et me préparer.

Au service de midi dans le restaurant, les clients s'étaient passés le mot d'être pénibles. Sans compter que des nouvelles que je n'avais jamais vu ne se gênaient pas pour m'appeler toutes les cinq minutes, se montraient envahissantes, curieuses, un peu trop rentre-dedans. Il faut dire que je ne porte pas de déguisement sur mon visage quand je travaille. C'est un long soupir de soulagement qui a franchi mes lèvres lorsque l'heure de la fermeture a sonné. J'ai aidé à nettoyer, ranger, comme à chaque fois, en sachant que ce soir j'ai ma soirée de libre. De retour dans la partie habitation, je me rappelle que je dois passer voir mon meilleur ami, Ja Hyeon. Une bonne douche et des vêtements propres plus tard, je sors de chez moi avec casquette, lunettes, masque noir sur ma bouche et mon nez.

Il y a bien longtemps que je ne m'autorise plus à écouter la musique grâce à un casque, trop de fois je me suis fait surprendre. C'est extrêmement pénible d'être presque tout le temps sur le qui-vive, bien que j'apprécie d'avoir retrouvé une certaine tranquillité dès que mon visage est rendu visible au minimum. Enfin, on va plutôt dire que ça fonctionnait à la perfection jusqu'à aujourd'hui. J'ignore toujours si c'est par manque de vigilance de ma part ou bien si l'intelligence des dingues qui me suivent en général a augmenté, il semblerait néanmoins qu'il y en a un certain nombre derrière moi. Ils se sont donnés rendez-vous ou quoi? Par un bref coup d’œil par dessus mon épaule en conservant ma vitesse de marche actuelle, je confirme mon hypothèse. Génial... M'en débarrasser s'avère urgent, je n'aspire pas du tout à me faire coincer quelque part. En plus les femmes en profitent toujours car elles savent que très peu d'hommes oseront les frapper.

En général, m'arrêter dans quelques boutiques, passer par des ruelles que je connais bien, il ne me faut pas longtemps pour les semer. Ça m'est aussi arrivé de partir en courant, c'est de cette manière que j'ai rencontré Jung Woon la première fois. Ma journée ayant mal commencé, elle continue donc dans le même tempo et à mon détriment. Mon excellente condition physique fait que je peux galoper longtemps, surtout que je marque des pauses en essayant de me cacher. Par contre, rien de ce que j'essaie ne fonctionne, contrairement à d'habitude. Pris de court, l'inquiétude me gagne, comment elles font pour réussir à me retrouver à chaque fois? Le centre commercial devant lequel je passe me paraît brusquement être la solution miracle. Perdu dans la masse, les chances de m'y perdre me paraissent optimale. Nouvelle erreur de ma part, j'en vois toujours quelques unes qui persistent. La plaie...

Je me sens de plus en plus acculé, cette sensation me dérange. Le pire serait que mon déguisement tombe, alors là, ce serait la fin. Désespéré, je pénètre dans une boutique de vêtements haut-de-gamme, dans lequel je ne mettrais jamais les pieds en temps normal. De tous les côtés, mon regard surveille, une silhouette de fille me rappelle une de celles qui m'ont pris en chasse, je me sens coincé, ça craint, qu'est-ce que je dois faire?? Je vois les cabines d'essayage plus loin et me précipite dans l'une d'elles afin de trouver refuge. Mais elle est occupée... Je vois le dos nus d'un mec, nos regards se croisent à travers le miroir, Han Byul??? Oh mon Dieu, donnez-moi une corde que j'aille me pendre... Mes yeux s'écarquillent sous la surprise, je regarde ailleurs, gêné, sauf que ce n'est pas le moment de faire le timide, il en va de ma survie ou presque. La seconde d'après, ma main vient se coller sur sa bouche et je chuchote.

"Ce n'est pas du tout ce que tu crois... Je vais tout t'expliquer."

Des bruits de pas me font me plaquer contre la paroi, ne tenant plus sa bouche. Deux voix de filles se sont entendre avant que leurs ombres n'apparaissent devant le rideau, l'un d'elles demande à l'autre si elle m'a vu. La seconde répond que non, que je ne dois pas être bien loin. Mon regard est fixé sur le tissu, je prie pour qu'elles s'en aillent, ce qu'elles finissent par faire au bout de trop longues secondes. Je vérifie en regardant dans une brèche du rideau avant de soupirer. Alors que je me retourne vers Han Byul, je réalise à nouveau sa tenue, ce qui me fait faire demi-tour.

"Je vais... T'attendre dehors..." Dis-je en bégayant un peu.

Hors de la cabine, je tombe accroupis sur le sol. La honte... C'est sûr qu'il va me prendre pour un pervers, je ne pouvais pas tomber sur un endroit vide? Ma peau est un peu humide vu l'effort que j'ai fourni. Puis je n'ai plus de téléphone, alors je ne risque pas de prévenir mon meilleur pote que je vais avoir un sacré retard. Je me fais quand-même tout petit dans un coin en attendant qu'il sorte. De ce que j'ai vu, il n'était pas désagréable à regarder du tout, sauf que je devrais avoir honte aussi d'une telle pensée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouble ft Han Byul Mar 11 Nov - 15:39

Dong Min & Han Byul
What are you doing ?! ♦



Pelotonné sous les couvertures je me réveille assez difficilement, en tentant de repousser Airi qui m'attaque à coup de langue. Un coup d'oeil à mon réveil m'indique que la matinée est déjà bien avancer, mais tant pis. Pour une fois je me serais reposé, ce qui est loin de me faire du mal. À chaque fois que je vais voir le cardiologue il me répète à quel point c'est important que je me repose correctement pour ne pas m'épuiser encore plus. Conseil que je ne suis pas toujours à la lettre. Surtout quand je suis en pleine écriture d'un livre, il m'arrive de me coucher tard et de me lever tôt dans ces cas-là. Pour le moment ce n'est plus le cas, mais bon, il m'arrive très souvent de regarder un film le soir ou lire un livre, donc je ne me couche pas forcément très tôt non plus. Surtout que je viens de commencer un nouveau livre de Stephen King, j'ai du mal à le lâcher. Il a écrit tellement de livres que même en étant vraiment fan de ce qu'il fait, je ne les ai pas tous lu. Certains attendent encore dans ma bibliothèque d'être ouvert un jour. J'ai tendance à collectionner les livres et à toujours en acheter bien que je n'ai pas lu tout ceux de ma bibliothèque. À l'appartement des livres il y en a partout, je vais finir par manquer de place pour les ranger, mais ça ne me freine pas pour autant.

Les températures baissent à vu d'oeil et le froid se fait de plus en plus sentir. Ma penderie a beau être déjà pas mal remplie, j'ai l'intention de faire les boutiques cette après-midi pour cet hiver. Même si pour certain le shopping c'est plus pour les filles, ce n'est pas mon cas et comme je suis du genre à faire attention à ce que je porte, collectionner les vêtements c'est quelque chose que je fais beaucoup. Airi me fait bien comprendre que si je sors elle doit venir avec moi, en me voyant me préparer pour sortir, mais bien sûr elle reste ici. Je ne serais pas partis très longtemps et elle est déjà rester seul. Même si je n'aime plus trop ne pas l'avoir sous les yeux depuis l'autre jour. La dernière fois que j'ai vu Dong Min, Airi en a profiter pour s'échapper. J'avais sûrement mal attaché la laisse. Sans me soucier de mes problèmes de coeur, j'ai courus un peu partout pour la retrouver. J'étais à bout de force quand Dong Min me l'a ramené toute trempée. Il l'était aussi. Je lui en suis vraiment reconnaissant. Je ne l'ai pas depuis très longtemps mais je suis très attaché à elle.

Je m'accroupis pour la caresser un petit peu, puis je prend mon téléphone et mon porte-feuille avant de partir. J'ai le réflexe de resserrer un peu plus mon écharpe autour de mon cou, en sentant le froid se faufiler. J'habite à Hongdae alors le centre commercial est tout proche. Cependant, je m'y rends quand même en voiture, histoire de rester au chaud le plus longtemps possible. Je connais plusieurs boutiques sympa au centre commercial. Je vais quasiment toujours là-bas pour m'habiller et aujourd'hui ne dérogera pas à cette règle. J'en fais plusieurs ne trouvant pas toujours quelque chose qui me plait. Quand un vêtement ou autre attire mon attention, je dois absolument essayer, car visiblement mon corps est assez contraignant au niveau des tailles. De toute façon je ne suis pas pressé je peux prendre mon temps. Heureusement, car il m'arrive souvent d'être indécis.

J'entre dans une autre boutique, que je connais bien, j'y viens régulièrement. J'aime beaucoup ce qu’ils proposent et j'en repart rarement les mains vides. Je ne cherche rien en particulier, juste de quoi m'habiller cet hiver. Plusieurs morceaux attire mon attention et je finis par aller en cabine pour essayer tout ça. Je dois enlever la couche de vêtement que j'ai déjà sur moi, ce qui est loin d'être pratique mais bon. Puis je commence à essayer, sélectionnant ce qui me plait et ce qui me plait moins. Je retire un pull que je venais d'essayer quand quelqu'un déboule dans la cabine, me faisant sursauter au passage. Mon premier réflexe et de tenir le pull tout contre moi pour cacher mon hideuse cicatrice qui part de mon torse et finit un peu avant mon dos. J'espère qu'il ne l'a pas vu ...

Je lève les yeux et je vois dans le miroir quelqu'un que je connais bien. Enfin si je peux dire ça comme ça, je n'ai jamais vu son visage en entier, mais ce qu'il le dit le confirme ce que je pensais.  

-   Dong Min ?

Je n'ai pas vraiment le temps de réagir qu'il colle sa main sur ma bouche. D'après lui ce n'est pas ce que je crois et il peut m'expliquer. Le truc c'est que je ne sais pas vraiment ce que je dois croire ... Il me lâche lorsque deux voix féminines retentissent mais j'ai bien compris que je dois me taire. Puis Dong Min me dit qu'il m'attends dehors. Ok ... Je ne me dépêche pas vraiment pour me rhabiller. Je ne sais pas si j'ai envie de lui faire face, surtout si par malheur il a vu ma cicatrice ... Je finis tout de même par sortir ne pouvait pas me terrer ici toute ma vie. Je lève les yeux vers Dong Min qui n'est pas très loin.

-   Je peux avoir des explications maintenant ? Ça m'étonnerais que ce soit un de tes passes temps de débouler dans des cabines d'essayages occupées, n'est-ce pas ?

Je ne veux pas être indiscret ou désagréable, mais je pense que j'ai le droit de savoir pourquoi il a débarqué comme ça alors que j'étais torse nu et puis je suis toujours sur la défensive quand il s'agit de ma maladie ou de cette cicatrice. Ce n'est pas spécialement contre lui ...

Spoiler:
 

   
Codes par Wild Hunger.


Dernière édition par Lim Han Byul le Mer 12 Nov - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouble ft Han Byul Mar 11 Nov - 19:52


Trouble feat. Han Byul + Dong-Min

❝J'aurais vraiment dû rester couché... ❞

Il ne pouvait pas m'arriver de pire que de tomber dans la cabine d’essayage de Han Byul, il va avoir une mauvaise image de moi à présent et je ne pourrais pas lui en vouloir. Quoi que si, il y a pire, je n'aurais sûrement pas survécu si c'était Zi Lin ou Jin Jung qui aurait été à sa place. La honte... Je me suis donc précipité dehors, déjà pour m'assurer qu'elles étaient bien loin les autres, puis aussi pour me permettre de calmer mon cerveau qui va devoir tenir une argumentation qui se tient. Pendant qu'il se rhabille, j'ai pu éponger tout mon visage discrètement avec un mouchoir en papier que j'ai glissé dans la poche de ma veste. Au ton de sa voix lorsqu'il me rejoint, je peux sentir qu'il n'a pas apprécié, forcément.

"C'était une situation d'urgence, pas un de mes passe-temps." Je soupire en osant le regarder, vraiment gêné et penaud. "Je suis désolé d'être rentré dans ta cabine et je n'ai absolument rien vu à part tes épaules."

C'est un mensonge pour la bonne cause comme je les appelle. Ce n'est pas le plus important de toute manière, bien que j'ai vu en réalité tout son dos et rien que ça, enfin il n'a pas besoin de le savoir. Puis je ne suis pas un pervers dans ce genre-là, bien que ce serait mentir, en tant qu'homme, de dire que je ne le suis pas comme tous les autres. Une voix de fille me fait sursauter, sauf que c'est la vendeuse. Je me demande si on peut mourir d'une crise cardiaque à mon âge. Maintenant il me reste un gros problème, comment lui dire que j'étais poursuivi par une horde de filles sans aborder le sujet de mon visage et de mon trop grand succès? Je n'en vois aucune. Il me faut hélas mentir encore.

"J'étais poursuivi par ces filles, ou plutôt par des ex-copines." Je me frotte un peu la nuque, toujours sans le regarder. "Je ne saisis pas comment c'est possible, mais certaines ont l'air de s'être regroupées et m'ont suivi depuis chez moi jusqu'ici. Pourtant je n'ai pas été méchant quand je les ai largué..."

C'est vraiment irréel comme conversation, je ne suis pas certain qu'il va me croire ou que cela sera suffisant pour qu'il ne soit plus fâché contre moi. Certes, je ne l'ai pas vu beaucoup, mais il est quand-même mon auteur favori et d'agréable compagnie, j'ai aimé nos discussions, ce serait un peu triste que ça s'arrête là même si je pourrais comprendre. Être en ma présence c'est toujours s'exposer à des trucs du genre, surtout quand je ne porte rien sur le visage.

"Elles en profitent que je ne suis pas du genre à frapper les filles, j'essayais de fuir et je n'ai pas eu d'autres choix que d'entrer dans cette cabine que je pensais inoccupée." Plus je parle et plus je me dis que c'est complètement invraisemblable comme histoire. "Enfin, tu dois me prendre pour un fou et un vantard en plus d'un pervers, c'est tellement tiré par les cheveux comme histoire..."

J'ai un léger rire mais jaune, d'auto-dérision. En fait, j'ai l'impression que mes explications n'ont sûrement eu comme effet que de m'enfoncer encore plus. D'un certain côté, je serais lui, je fuirais un mec qui passe son temps à cacher sa figure comme s'il avait une maladie sévère, qui rentre dans ma cabine et qui me fournit des raisons digne d'un scénario de films de seconde zone. Je décroise mes bras de sur mon torse, ce n'est pas comme si j'avais ma place ici.

"Je suis vraiment désolé et je ferai mieux de m'en aller, tu dois surtout pas avoir envie de rester pas loin d'un type bizarre."

Baissant les yeux, je passe devant, avant de faire un certain écart afin de ne pas passer trop près de lui. A peine arrivé à l'angle d'un rayon, la vue de derrière la vitrine me permet de remarquer encore des filles pas loin. C'est incroyable, comment elles font pour savoir encore que je suis là? Je ne peux pas sortir tout de suite et c'était pas une bonne idée de choisir une boutique de riches, car je risque pas de me payer un autre déguisement. Quelle brillante journée... Quelle brillante idée... J'en ai trop marre et je dois avoir l'air encore plus bizarre baissé derrière ce rayon à juste les observer plus loin... Ma vie est un enfer. Et après on ose me demander pour quoi je ne veux plus sortir... Pour ça !! Je ne peux aller nulle part tranquille, il va bientôt me falloir une cagoule ou un déguisement intégral de super-héros pour qu'on me fiche la paix lorsque je sors. Han Byul a dû partir depuis longtemps et a bien eu raison. Parfois, ça me donne envie d'attraper un couteau et de m'entailler la figure, au moins mon problème majeur serait réglé... Sauf que je ne le fais pas, ça ferait trop de peine aux personnes auxquelles je tiens. Me voilà encore coincé et je n'ai plus qu'à attendre que ça passe. Un discret soupir franchit mes lèvres, je me demande toujours ce que j'ai bien pu faire dans une de mes vies antérieures pour mériter cette punition.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouble ft Han Byul Mer 12 Nov - 10:23

Dong Min & Han Byul
What are you doing ?! ♦



J'ai été surpris que quelqu'un entre dans la cabine et encore plus quand j'ai réalisé que c'était Dong Min. Bien sûr je me suis demandé ce qu'il faisait là, mais mon premier réflexe a surtout été de cacher ma cicatrice. Il ne fallait surtout pas qu'il la voit, Dong Min se serait sans doute posé des questions et je n'ai pas envie d'en parler. Ce n'est pas contre lui, je n'aime en parler à personne et mes proches sont les seuls au courant. Enfin pas tous ... Ma meilleure amie ne le sait pas, on se connait depuis nos dix-huit ans et je n'ai pas encore eu le courage de lui en parler. Je me rhabille en prenant mon temps, ne voulant pas faire face à Dong Min s'il a vu ma cicatrice. Sauf que je ne peux pas me cacher pendant une éternité. Il a dit qu'il m'attendait. Je rassemble mes affaires et je finis par sortir. Dong Min n'est pas très loin et je vais droit au but avec mes questions, cela ne sert pas à grand chose de tourner autour du pot. Je me doute bien que ce n'est pas un passe-temps, c'était ironique. Je l'écoute l'expliquer sa "situation d'urgence" comme il dit si bien. Il ajoute aussi qu'il n'a rien vu d'autre que mes épaules. Je ne fais aucun commentaire mais d'un côté cela me rassure, il n'a sans doute pas vu ce que je tente de cacher.

Il lève les yeux vers moi et j'attends toujours son explication. Certes il n'a aucun compte à me rendre et je n'aime pas être si intrusif dans la vie de quelqu'un, mais bon ... Il a dit lui-même qu'il pouvait m'expliquer, alors j'attends. Je ne le prends pas pour un pervers, il doit avoir une bonne explication et même si beaucoup se seraient méfiés d'un gars qui cache toujours son visage, cela n'a jamais été mon cas. Il m'a intrigué dès le début et après avoir discuté avec lui plusieurs fois, je peux difficilement voir en lui quelqu'un de mal intentionné. Peut-être que je suis trop naïf et que je devrais apprendre à plus le connaître avant de penser cela ... Le silence s'installe quelques instants et Dong Min sursaute brusquement. Il à l'air vraiment sur le qui-vive. Il reprend la parole pour tenter de m'expliquer ce qu'il s'est passé plus tôt. Je fronce un peu les sourcils au fur et à mesure de son explication.

- Je n'irais peut-être pas jusque là, même si oui c'est un peu tiré par les cheveux comme histoire ... Après tout tu n'as aucun compte à me rendre, alors je vais me contenter de ça.

Je ne le prends pas vraiment pour un fou, un vantard ou un pervers comme il dit. Je trouve juste son comportement étrange. Son explication l'est aussi, mais de quel droit je me permets de dire qu'il ment. On se connait à peine et c'est peut-être la vérité. Alors je ne cherche pas à aller plus loin. Je le laisse s'en aller sans chercher à le retenir, le suivant des yeux quelques secondes, avant de retourner à mes activités. Je passe en caisse pour régler mes achats répondant gentiment à la vendeuse qui demande si je suis bien l'auteur Lim Han Byul et elle ajoute qu'elle a lu mon dernier livre il n'y a pas si longtemps, elle l'a bien aimé apparemment.

Ensuite je m'apprête à sortir de la boutique, mais j'aperçois Dong Min accroupit derrière un rayon. Je jette un coup d'oeil dehors et je vois quelques filles regroupées discutant entre elle, jetant regardant régulièrement vers la boutique et montrant du doigt cette direction. Certes le comportement de Dong Min m'a gêné et j'ai surtout eu peur qu'il voit ma cicatrice, mais je ne vais pas le laisser là attendre des heures que ces filles s'en aillent. À supposer que son histoire soit vraie et que ce soient bien elles qu'il fuit. Je fais demi-tour pour aller vers le rayon où Dong Min se cachait et je m'accroupis à côté de lui.

- Tu veux un coup de main pour sortir d'ici ?

Je lui adresse un léger sourire et je lui dis de me suivre. Je retourne vers la vendeuse et je lui explique brièvement que certaines de mes fans m'attendent à la sortie de la boutique, mais comme je suis avec un ami j'aimerais un peu de tranquillité. Je lui demande alors s'il serait possible de sortir par l'arrière de la boutique. Il doit bien y avoir une autre sortie. Elle accepte et je la remercie, nous faisant sortir moi et Dong Min par une sortie plus discrète dans l'arrière-boutique.

- Voilà, j'espère que tu seras plus tranquille maintenant, dis-je en me tournant vers lui.

Elles ont plutôt l'air du genre déterminée ses ex. J'avoue que je n'aimerais pas tellement que ça m'arrive ... Bien que je ne risque pas de me faire poursuivre par des ex féminine, mais c'est encore autre chose.

- Inutile de me remercie, disons que c'est ma façon de te remercier pour avoir récupéré Airi l'autre jour.

Je lui souris, ne sachant pas quoi dire d'autre. J'imagine que nos chemins vont se séparé ici, déjà qu'apparemment il se faisait poursuivre, je ne veux pas en plus lui imposer ma présence. J'espère juste qu'elles ne le rattraperons pas encore une fois. Nous regagnons les allées principales pour pouvoir sortir du centre commercial sauf que j'ai vraiment sous estimé ces filles, que je ne connais pas du tout en fait et je vois quelqu'un pointer du doigt notre direction. Moi qui voulait l'aider on dirait que j'ai fais le contraire ...

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouble ft Han Byul Sam 15 Nov - 7:12


Trouble feat. Han Byul + Dong-Min

Avec le recul, je me suis justifié de n'avoir vu que ses épaules, mais ce n'est pas le genre de remarques qu'on fait à un autre type quand on est sensé être hétéro, si ? Il n'a pas l'air de prêter attention à ce détail, il n'a sûrement pas capté, ce qui m'arrange bien, sinon il faudra que j'argumente encore que je n'aime pas les hommes, chose complètement fausse. Mais ce n'est pas le moment de m'égarer, face à son regard inquisiteur, je me dois de lui donner des explications en essayant de mentir sur le moins de détails possibles. Après ça, l'ambiance est devenue glaciale, encore plus après sa réponse. Il est vrai que je ne l'ai pas côtoyé souvent, néanmoins  je peux sentir que quelque chose s'est cassé avec cette histoire, c'est la raison qui me pousse à ne pas m'attarder, à le saluer et chercher à partir au plus vite, rayer cet épisode de ma mémoire aussi plus tard. Excepté que les filles en question attendent devant la boutique. Je suis tellement concentré à ne pas me faire voir que je n'ai pas vu que Han Byul m'a rejoint avant qu'il ne parle, me faisant sursauter. M'aider ?

"Si tu as une équipe de football américain prête à faire une percée, je ne suis pas contre."

Je trouve le moyen de lâcher une plaisanterie tout en me demandant ce qui le pousse à vouloir me venir en aide. Il aurait réellement dû continuer sa route... Comme il semble avoir une idée, je le suis jusqu'à la vendeuse, écoutant la discussion qui nous permet de pouvoir emprunter la sortie arrière.

"J'aimerais que ce soit aussi simple..." Avouais-je, encore plus blasé.

Les mains dans les poches, je ne peux pas m'empêcher de vérifier que personne ne nous suit. A force de me faire poursuivre ainsi, je vais finir par atterrir chez un psychologue ou un psychiatre, traumatisé et incapable de sortir. Plus ça va, plus j'en ai ma claque. En plus, très souvent, quelqu'un se retrouve embarqué dans mes problèmes. Je crois que même moi je m'éviterais si c'était possible. Il ne me pose pas d'autres questions sur le pourquoi du comment et j'apprécie, ce n'est pas comme si j'avais envie de m’épancher sur le sujet. Ce qui me ferait plaisir est de pouvoir gommer tout ça de ma vie, de découvrir ce que ça fait d'être tranquille, de ne pas avoir à me cacher sans arrêt. Je déteste broyer des idées noires de cette manière, c'est sa voix qui m'en extirpe. Mon regard de derrière mes lunettes croise le sien, je lui suis reconnaissant malgré tout, rassuré qu'il me sourit enfin. Peut-être n'est-il plus fâché.

"Comment est-ce qu'elle va ?"

Je me suis demandé si elle se portait bien, elle tremblait tellement dans mes bras la pauvre... Ce serait dommage qu'elle soit perturbée ou devenue craintive à cause de cette mauvaise expérience dans le parc. Les allées se profilent, désertes de ces filles pour le moment. Je ne sais pas vraiment quoi dire d'autre, j'ai du mal à oublier mon grand moment de honte plus tôt. Alors que je pensais enfin sortir du centre commercial, je remarque celles qui pointent du doigt dans notre direction. Aussitôt, j'attrape celui qui m'accompagne par le bras pour faire demi-tour.

"Conserve le rythme de marche et ne te retourne pas."

Rapidement, je cherche un nouveau moyen de me sortir, et lui avec, de ce mauvais pas. C'est impossible qu'elles sachent tout le temps où je me trouve, à croire que j'ai un traceur collé quelque part... A l'intérieur, la foule est là. Au milieu d'elle, je peux me permettre de regarder en arrière discrètement et m'assurer qu'elles ne nous rattrapent pas. C'est là que je réalise que des personnes se sont mis entre Han Byul et moi, ce qui n'arrange pas nos affaires, déjà qu'il n'est pas du genre sportif, je peux écarter l'option partir en courant. Me revoilà à revenir sur mes pas pour lui prendre la main, ainsi je n'ai pas besoin de me retourner pour savoir qu'il me suit. Les magasins se succèdent, d'autres filles sont postées ailleurs, il va croire que j'ai une liste d'ex immense...

Après plusieurs tentatives qui s'avèrent être un échec dans des petits magasins, je trouve enfin celui des vêtements pas chers. J'entraîne brusquement mon compagnon de fuite à l'intérieur. Dans les rayons, je cherche de quoi changer de déguisement. Bonnet, masque d'une autre couleur, sweat. Je l'invite à se trouver de quoi dissimuler un peu son visage. Une fois les articles payés, je tiens mon sac dans une main et celle de l'auteur de l'autre, je ne me formalise pas du contact, je pense qu'il en comprend très bien la raison. La distance se resserrent entre les autres et nous. Elles vont finir par nous coincer... Mon pas devient un peu plus rapide, mes yeux cherchent à gauche et à droite où on pourrait trouver refuge. Un immense magasin de meubles, comme le Ikea suédois, prend place tout au bout. Je profite d'un mouvement de foule pour m'y rendre avec Han Byul. Nous voici à passer en revue les rayons, slalomer entre les clients afin de trouver la planque ultime. Une armoire géante sans étagère à l'intérieur, qui ressemble plus à un de ses dressing qu'on peut modeler à sa guise !! Je profite que nous soyons cachés par un angle pour aller dedans et fermer la porte derrière nous. L'obscurité ne règne pas, je tiens facilement debout, elle doit bien faire deux ou trois mètres de large et je ne dis pas un mot en écoutant les filles se demander où nous sommes passés. Un bon moment elles tournent, mécontentes. Mon pied bloque la porte au cas où, je retiens mon souffle. De longues minutes passent, je les entends finalement s'éloigner. Le dos appuyé contre le bois, je me laisse lentement glisser jusqu'au sol tout en expirant longuement de soulagement. Le silence règne ou presque, je prends le temps de souffler.

"Désolé que tu te sois retrouvé embarqué là-dedans..." M'adressant à lui en chuchotant. "Comme tu as pu le constater, je suis un véritable nid à problèmes. Il vaut mieux ne pas s'approcher de moi..."

Il doit sûrement en avoir marre, ou même être en colère d'avoir subi tout ça. Ce serait certainement mieux aussi, pour son propre confort et sa sécurité, qu'il se tienne loin de moi. Ce n'est pas une bonne idée de l'avoir mêlé, involontairement, à mes problèmes. Ce ne serait pas responsable de ma part. J'ai apprécié nos discussions, je continuerai d'aimer ses livres, seulement je ne dois pas le retenir ou l'inciter à vouloir continuer nos discussions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouble ft Han Byul Sam 15 Nov - 12:54

Dong Min & Han Byul
What are you doing ?! ♦



Je pensais payer mes achats et partir, après cette rencontre inattendue avec Dong Min, mais mes plans ont changé à la dernière minute. Je l’ai vu accroupis derrière un rayon et d’un bref coup d’œil à l’extérieur, j’ai remarqué quelques filles regroupées. Je ne sais pas si c’est elles qu’il veut éviter, mais je ne peux définitivement pas me résoudre à le laisser là, se débrouiller seul. Je ne le connais pas à part à travers les quelques discussions que nous avons pu avoir, mais ce n’est pas une raison … Je vais m’accroupir à côté de Dong Min et je lui propose mon aide. Il ne s’attendait visiblement pas à ce que quelqu’un vienne et je le fais sursauter. Sa réponse me fait légèrement sourire. En fait j’avais une autre idée. Je ne garantis pas son efficacité, mais j’aurais au moins essayé. La vendeuse accepte que nous empruntions la sortie de derrière, mais Dong Min n’a pas l’air emballé par l’idée. Nous verrons bien si cela fonctionne. Je ne lui pose pas plus de question sur le sujet. Je sais ce que cela fait d’avoir quelque chose à cacher et ne pas apprécier que quelqu’un d’autre vienne y mettre son nez.

Je lui explique ensuite que ce sera ma façon de le remercié pour avoir récupéré Airi l’autre jour. Je ne sais pas si j’aurais été capable de la récupéré aussi rapidement si j’avais été seul. Dong Min me demande de ses nouvelles et je souris.

- Elle va bien. Elle est toujours aussi joueuse et câline.

J’espérais vraiment qu’il puisse être tranquille maintenant, mais visiblement non. Ces filles nous ont retrouvé je ne sais comment. Moi qui voulais l’aider, j’ai fait le contraire. Il m’attrape par le bras et je me laisse faire, essayant de marcher le plus rapidement possible. Je comprends que Dong Min soit pressé de les semer, mais je ne suis pas vraiment fait pour les courses poursuites. Heureusement il ne s’est pas encore mis à courir. Dans ce genre de situation, je suis plus un boulet qu’autre chose. Je n’ai jamais été habitué à faire du sport, puisque cela m’est interdit depuis que je suis tout petit, donc je ne suis pas sportif. Puis je m’essouffle vite à cause de mon cœur, cela n’aide pas non plus. Au bout d’un moment nous sommes séparés, il fait demi-tour et je sens sa main prendre la mienne. Avant que je ne puisse réagir il m’entraine avec lui. Toujours dans courir et je lui en suis reconnaissant, même s’il ignore tout de mes problèmes. Je suis tout de même gêné par se contact. Toutefois j’essaie de me focaliser sur autre chose. Il me tient juste la main pour que je reste près de lui, ce n’est rien … Pourquoi il veut que je sois avec lui déjà ? Il aurait très bien pu me planter-là et partir en courant pour les semer. Je ne fais que le ralentir-là.

Dans un sens je suis content qu’il ne l’ait pas fait, mais de l’autre j’aurais parfaitement compris. Dong Min m’intrigue vraiment et j’ai encore moins envie de prendre mes jambes à mon cou pour fuir tout ce qui est étrange chez lui. Le fait qu’il cache toujours son visage et qu’autant d’ex le stalke comme une véritable star de Kpop, par exemple. Il m’entraine dans un magasin de vêtement et me demande de prendre de quoi dissimuler mon visage. Je fais ce qu’il me dit sans chercher plus loin et nous ressortons de la boutique. Dong Min lui s’est changé presque complètement. À croire qu’il a l’habitude de faire cela souvent. Leur échapper je veux dire. Il reprend ma main et je sens à nouveau la gêne m’envahir. Il accélère et je peine à suivre, mais comme il tient ma main, je n’ai pas d’autre choix que me laisser entrainer. Puis je m’en voudrais qu’il se fasse rattraper à cause de moi. Dong Min entre dans un magasin de meuble et nous finissons notre course dans une grande penderie pour nous cacher, quelle aventure … Je m’adosse à la paroi du meuble et attend de retrouver une respiration normale. Posant une main sur mon cœur qui bat à tout rompre à cause de notre petite course poursuite et de l’adrénaline, mais je la retire presque aussitôt. Autant ne pas attirer l’attention là où je ne veux pas qu’elle soit. Le silence règne à l’intérieur et j’entends les filles parler, avant qu’elles s’en aillent.

- Ce n’est pas grave, soufflais-je en souriant.

Je fais comme lui et je m’assois au sol.

- Je me disais juste que tu as dû collectionner les filles, un vrai Don Juan, dis-je pour plaisanter et essayer de détendre l’atmosphère.

Je fais référence au nombre de filles qui semblaient le prendre en filature, mais je trouve ma remarque complètement débile et déplacée.

- Désolé ça ne me regarde pas … Et désolé aussi, je voulais t’aider mais je n’ai rien arrangé.

Je suis plutôt franc et je finis par lui avouer.

- Je n’ai pas envie de t’éviter, en fait … Tu m’intrigues.

Maintenant c’est moi qui vais passer pour quelqu’un de bizarre. Je suis curieux à son sujet c’est vrai, mais je pose le moins de question possible pour ne pas être envahissant et s’il ne veut pas me dire pourquoi il cache son visage, ect… Je ne le forcerais pas. Je n’ai aucun droit sur lui et il n’a absolument aucun compte à me rendre. Ma respiration redevient normale, ainsi que les battements de mon cœur, c’est bien mieux ainsi.

- Mais si tu veux que je te laisse tranquille, je le ferais.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouble ft Han Byul Mar 18 Nov - 4:34


Trouble feat. Han Byul + Dong-Min

Une fois sortis de la boutique, il m'explique que c'est un geste de remerciement pour avoir retrouvé son chien la dernière fois. Je ne manque donc pas de l'interroger sur l'état de l'animal, il me rassure en me confirmant qu'elle se porte bien. Un petit sourire invisible à ses yeux apparaît sur mes lèvres malgré la situation qui n'est pas très joyeuse. Des filles qui me poursuivent nous remarquent à peine sortis, elles ne nous laissent pas d'autres choix que de repartir dans l'autre sens. Dans le centre commercial, je dois retourner chercher l'écrivain dont je saisis la main histoire d'être sûr de ne pas le perdre encore durant le trajet. Je ne l'abandonne pas pour trois raisons. La première, c'est de ma faute s'il se retrouve embarqué là-dedans, donc c'est normal de prendre mes responsabilités à ce propos. La deuxième, je n'ai aucune certitude qu'elles ne lui feront rien, qu'elles ne poseront pas trop de questions ou, pire, qu'elles ne révéleront des choses à mon sujet. Je n'ai pas envie qu'il sache la véritable cause de leur entêtement. J'ai tellement de fois été déçu par les autres que je n'ai pas envie que ça se reproduise. La dernière est que je ne suis pas ce genre d'hommes, tout simplement.

L'arrêt dans le magasin fait, nous passons davantage inaperçus puisque le signalement qu'elles doivent avoir de nous n'est plus d'actualité. Enfin, ça ne m'a pas empêché de pleurer intérieurement d'avoir dû dépenser les maigres économies que j'avais. Mon nouveau téléphone n'est pas prêt d'arriver... Avant de nous faire coincer, la seule porte de salut qui m’apparaît est cet immense magasin grouillant de clients. Cela permet d'en perdre quelques unes, leur nombre m'impressionne, si elles se mettent à s'entraider, je vais vivre l'enfer à chaque fois que je vais devoir sortir de chez moi. Il n'y a aucune de mes ex bien entendu dans le lot. Certes j'en ai eu quelques unes dans le but de passer pour un homme aux penchants classiques, mais pas tant que ça non plus.

Notre refuge s'avère être une armoire dont je bloque la porte par mesure de sécurité, en priant fort que personne ne nous ait vu rentrer à l'intérieur. Une fois qu'elles s'éloignent, je relâche la pression en m'asseyant, des excuses sortent de ma bouche, tout comme je rajoute qu'il vaut mieux pour Han Byul ne plus me côtoyer. Il a eu un aperçu de l'enfer que peut devenir ma vie parfois. Je ne le regarde pas, mon rythme cardiaque est déjà calmé. Il sort une petite blague que je renchéris.

"La liste de mes conquêtes est tellement longue qu'elle tient dans une encyclopédie." Je souris à mon tour. "Ne t'excuse pas, je ne l'ai pas mal pris et c'était sympa de ta part de vouloir m'aider."

Ce n'est pas pour autant que j'ai changé d'avis sur ce que je viens de lui indiquer. Je sais que Jung Wook adore ça, il a même un effet amplificateur. Dès qu'il est dans le coin, il m'arrive toujours des trucs de dingue. En plus, il vient régulièrement me voir, ça l'amuse en gros. Je ne peux pas dire qu'avec lui, je ne rigole pas, néanmoins, au quotidien, c'est pénible. Je vois très bien les conséquences que cela provoque sur ma famille ou même mes amis très proches. Ses paroles me font littéralement buguer... D'ailleurs, ma tête s'est aussitôt tournée dans sa direction. Son regard m'indique rapidement que ce n'est pas sérieux, donc je prends ça à la plaisanterie encore, me remettant comme j'étais tout en soupirant discrètement de soulagement.

"Ça t'arrive souvent de faire ce genre de déclarations dans des armoires enfermé avec un autre type ?" Un léger rire discret prouve que je ne prends pas ça au sérieux du tout.

On ne se connaît pas tant que cela, bien qu'il soit très agréable comme personne, ça me dérangerait réellement qu'il y ait une ambiguïté dans sa phrase, j'ai un mal fou à accorder ma confiance. Si c'était vrai, je le fuirai sur le champs. Non, impossible, il l'a dit lui-même qu'il était hyper curieux, ce n'est rien d'autre. Puis, je reprends mon sérieux, toujours en fixant une vis de l'armoire.

"Je peux savoir en quoi ?"

L'écrivain est parvenu à me faire rester encore un peu dans cette armoire. Je ne m'attends pas à quoi que ce soit que je n'ai pas déjà écouté. Il va sûrement me sortir que c'est à cause de mon visage caché très souvent ou de ces filles qui me poursuivaient aujourd'hui. Je ne pourrais pas lui en vouloir, il est évident que mon attitude reste étrange. Je crois que je serai surtout un peu déçu de réaliser que mon auteur favori est juste comme tous les autres. Ma main est posée à plat sur le fond du meuble, entre nous, elle me permet de me caler. Avec un mouchoir, de l'autre, j'éponge mon front tout en restant attentif aux bruits autour. Il ne faut pas qu'elles aient compris que je suis là ou qu'un vendeur/autre client ne nous découvre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouble ft Han Byul Mar 18 Nov - 8:21

Dong Min & Han Byul
What are you doing ?! ♦



Airi va bien et c’est ma manière de le remercier pour ce qu’il a fait. Seulement, je ne pensais pas que cela prendrait cette tournure. Ces filles qui poursuivaient Dong Min nous retrouve, je ne sais comment et nous voilà à nous faufiler entre la foule pour les semer. J’ai l’impression de plus être un boulet qu’autre chose pour Dong Min, qui pourrait piquer un sprint pour se défaire de ses filles. La course à pied ce n’est pas vraiment mon truc à cause de mon cœur. Heureusement Dong Min garde une allure normale. D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi il le fait. À sa place je me serais mis à courir. Oui, même avec mes problèmes, il faut dire que je ne fais pas toujours très attention. Je finis tout de même par perdre le rythme et il est obligé de me prendre par la main pour que je reste près de lui. Au moins là, je n’ai pas d’autre choix que de me caler à sa vitesse et je ne suis plus à la traine. Là encore, je me demande pourquoi il ne m’a pas juste laissé. Je ne fais que le ralentir, moi qui voulais l’aider.

Nous courrons jusqu’à un magasin où nous prenons de quoi nous camoufler. J’espère que cela fonctionnera. Dong Min prend encore ma main, ne voulant sans doute pas perdre de temps comme tout à l’heure, à faire demi-tour parce que je traine. Je me fais entrainer jusqu’à un magasin de meuble immense et bondé de client. Notre course se finit dans un grand placard qui est en exposition. Espérons que personne ne nous attrape ici, car cela risque d’être vraiment une situation gênante. J’entends les filles discuter à l’extérieur et elles repartent chercher ailleurs. Du moins d’après ce que j’ai compris. Je retrouve lentement une respiration plus normale et mon cœur arrête également de tambouriner dans ma poitrine. C’est beaucoup plus agréable et je ne voudrais pas faire une crise devant Dong Min. Je n’ai pas spécialement envie qu’il soit au courant. Ce n’est pas contre lui. Je n’aime pas que cela se sache, tout court. Dong Min prend la parole en premier et sur le coup je ne dis rien. Je tente juste de détendre l’atmosphère avec un peu d’humour, avant de m’excuser car cela ne me regarde absolument pas.

- Je vois … dis-je simplement.

M’abstenant de tout commentaire sur le fait que cela ne risque jamais de m’arriver, du moins pas avec des filles. Je ne cache pas mon homosexualité, je me fiche de ce que peuvent penser les autres, mais je ne le crie pas non plus sur tous les toits dès que l’occasion se présente. Lui souriant simplement, alors qu’il me dit que c’était tout de même sympa de ma part de vouloir aider.

- J’ai pensé bien faire et nous voilà enfermé dans un placard … Cela risque d’être vraiment gênant si quelqu’un nous trouve.

Je voulais encore faire de l’humour, mais ma phrase aussi peut être un peu embarrassante. Je ferais mieux d’apprendre à me taire des fois. Ensuite je fais référence à ce que Dong Min disait tout à l’heure, déclarant que je n’ai pas envie de l’éviter et qu’en fait il m’intrigue. Là j’aurais vraiment dû tenir ma langue. Il me répond avec un petit sourire en coin et je détourne mon regard.

- Non, ce serait vraiment bizarre dans le cas contraire, dis-je en essayant de sourire.

Je pensais le sujet clôt, mais Dong Min revient dessus, me demandant en quoi il m’intrigue. Est-ce que ma phrase ne lui a pas plu ? J’ai juste dis cela comme ça, je suis curieux et je devrais apprendre à ne pas toujours l’ouvrir dès que quelque chose me passe par la tête, voilà tout. J’évite toujours son regard en essayant de trouver une réponse rapidement.

- C’est juste que … Tu caches toujours ton visage et tu te fais courser par un bon nombre de filles dans un centre commercial, c’est intriguant … Je vais finir par croire que tu es une idole de Kpop ou quelque chose dans ce genre.

Je ris un peu, mais c’est surtout nerveux. Je ne veux pas être en froid avec lui, parce que j’ai eu le malheur de dire quelque chose que j’aurais mieux fait de taire.

- Tu dois avoir de bonnes raisons et comme cela ne me regarde pas, oublies juste ce que je viens de te dire.

Je préfèrerais que nous passions à autre chose, je tâcherais de retenir ma curiosité pour la prochaine fois, même si je le dis tout le temps et qu’au final, chassez le naturel, il revient au galop. Je soupire. Je ne sais pas depuis combien de temps nous sommes là-dedans, mais elles doivent être parties depuis le temps, non ? Je lève brièvement les yeux vers Dong Min.

- Tu crois qu’on peut sortir maintenant ?

Enfin tout à l’heure je pensais aussi que Dong Min allait être tranquille en le faisant sortir par derrière, mais je me suis trompé, alors je crois qu’il ne vaut mieux pas m’écouter sur ce coup-là.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trouble ft Han Byul Ven 21 Nov - 11:56


Trouble feat. Han Byul + Dong-Min

Les furies qui me courent après semblent enfin parties. L'écrivain tente de faire de l'humour au sujet de ma liste de conquêtes, j'essaie donc de renchérir, mais je réalise assez vite qu'il pense que c'est vrai. Ce serait franchement être vantard que de sortir un truc pareil en étant sérieux, ce n'est pas mon style. Certes je ne peux pas dire que je n'ai eu qu'une seule copine, je n'en fais pas collection non plus. Il faut avouer qu'avec mon travail, je n'ai pas beaucoup de temps à leur consacrer, ce qui m'arrange, du coup, je les vois peu, souvent pas longtemps, alors mes fausses relations peuvent durer quelques mois, tout dépend si la fille se montre un peu trop curieuse ou non.

Quoi qu'il en soit, on va se taper la honte si quelqu'un nous trouve ici, deux hommes en plus... Puis il me dit que je l'intrigue. J'avoue que j'ai eu de sérieux doutes sur la signification de ce que je venais d'entendre durant quelques secondes, d'où mon regard posé sur lui. Une fois rassuré sur le caractère peu sérieux de la chose, je me mets à le taquiner un peu, il ne manque pas de me donner une réponse à la hauteur de ma question. C'est sûr que ce serait carrément étrange d'attendre de se retrouver dans une armoire enfermé avec un autre gars et se lancer dans les confessions de ce genre. Ma curiosité me pousse à revenir sur le sujet, bien que je sache d'avance qu'il risque de me tenir un discours déjà trop connu à mon goût, cela ne manque pas d'arriver d'ailleurs. Je continue de le laisser parler, il voudrait que j'oublie ses propos, sauf que c'est trop tard. Han Byul se hasarde alors à parler d'autre chose et je me décide à enfin ouvrir la bouche de mon côté.

"Je ne dissimule pas mon visage, je suis seulement malade assez souvent. Je ne peux rien non plus au fait que j'aime les chapeaux ou que je porte des lunettes." Ma voix est neutre, elle sonne même un peu froide. "Ce n'est rien que de la curiosité mal placée. Ton côté écrivain s'est emballé tout seul." Je soupire discrètement. "Ma vie n'a rien d'exceptionnelle, elle est même simple, tout comme je le suis. Je n'ai pas changé d'avis, si nos routes se croisent encore, ignore-moi."

Puisqu'il a parlé de sortir et que je songeais à faire pareil, je me redresse dans la penderie, l'oreille pas loin de la porte. C'est vraiment toujours la même chose. J'avoue, je suis déçu de sa part, sûrement parce qu'il est mon auteur favori. Au final, il n'y a que mon apparence qui intéresse les autres, peu importe que mon maudit visage soit visible ou non. Je me demande bien ce qui est le pire, me faire courser parce que je suis beau ou bien qu'on me prenne pour une bête de foire ou une star parce que je porte pas mal d'accessoires? Franchement, je ne sais plus quoi faire, dans les deux cas, ce n'est encore qu'une autre amère désillusion. Comme quoi il faut que je cesse de voir encore un peu d'espoir dans l'humanité, il n'y en a aucun. C'est un fait. Je vais rester entouré par le peu d'amis fidèles que je possède, avec ma famille et je terminerai ma vie tout seul à prendre la relève dans le restaurant de mes parents.

Bref. Il n'y a pas de bruit à proximité, je tente de faire lentement coulisser la porte de l'armoire, jetant d'abord un œil. Puis je l'ouvre plus grande, passant la tête dans l’entrebâillement. Personne. Enfin, par habitude, je ne me relâche pas pour autant. La porte de nouveau refermée, je reporte mon attention sur celui qui est enfermé là avec moi.

"On dirait qu'il n'y a personne. Je vais partir en premier au cas où. Attends cinq minutes puis sors à ton tour."

Je persiste toujours à penser que c'est mieux ainsi, la conversation qui vient de se terminer en est un clair exemple. Pourtant, je me freine une seconde au moment où je m'apprête à sortir. Assez rapidement, je note sur un bout de papier - oui j'ai très souvent un stylo et du papier dans les poches, des restes du boulot - puis note mon adresse mail dessus, le donnant à l'écrivain.

"Si tu en as envie et que ça ne te dérange pas, donne-moi des nouvelles de Airi à l'occasion. Au revoir."

Ensuite, je ne demande pas mon reste, refaisant glisser la porte derrière moi. Dans le magasin, je n'ai croisé personne. Les filles de tout à l'heure ne sont plus là. Je reste sur mes gardes, sait-on jamais qu'on me saute dessus par surprise. De toute manière, si elles sont encore présentes dans le centre commercial, sortir le premier me permet d'attirer leur attention. Sur le trajet qui me ramène chez moi, bien moins mouvementé, je me fais la promesse de ne plus remettre les pieds dehors avant un long moment et peu importe ce que me diront Jin Jung ou Zi Lin, je mérite de la tranquillité. Je n'ai plus très envie non plus de faire connaissance avec qui que ce soit, sûrement que j'irai voir Hanna pour lui raconter encore mes péripéties et mes malheurs. Elle au moins elle me comprend.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Trouble ft Han Byul

Revenir en haut Aller en bas
 

Trouble ft Han Byul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Found Me :: Rpgistes Party :: Forever Us-