AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En persévérant, on arrive à tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
❋ Administrateur sexy ❋
Messages : 2391
Points : 21



MessageSujet: En persévérant, on arrive à tout Mar 11 Nov - 0:42



Zi Lin & Jin Ho


En persévérant, on arrive à tout✍


Six heures du matin. Le réveil sonne. Allez Jin Ho, il faut se lever. Heureusement pour moi, aller travailler n'était pas ce que je détestais faire. Avant ça, il y avait faire la vaisselle, repasser, faire les vitres... Enfin bref, faire le ménage et tous les petites taches dans le genre. Mais en réalité, travailler était plutôt un plaisir. J'aimais enseigner aux jeunes qui avait soif d'apprendre. Bon, certains s'en moquent un peu et là c'est un peu plus dérangeant. Mais en général, les autres élèves rehaussent la chose. De toutes façons, travailler, c'était presque la seule chose que je faisais en ce moment, donc c'était la seule distraction que j'avais. Je me levais rapidement après avoir éteint mon réveil, histoire de ne pas prendre du retard dès le départ. J'avais cette manie de mettre mon réveil tôt le matin pour me reposer encore cinq minutes qui se transformaient en vingt et prendre un retard considérable. C'était ridicule. Finalement, j'étais près à l'heure pour partir. Pile poil. Pas une minute de plus, ni de moins. Quel prodige. Et j'avais eu le temps de tout faire en prenant le temps qu'il me fallait. C'était l'avantage de se lever directement du lit lorsque le réveil sonnait. Je regardais d'un bref coup d’œil mon emploi du temps du jour. J'avais quelques heures de cours à donner à l'université le matin, et l'après-midi allait se passer à la formation d'hôtesses de l'air. Je travaillais également une fois par semaine à l'aéroport. J'aimais bien les après-midis comme ça, cela me changeait des couloirs blancs de l'université à longueur de temps. Et avec ça, je pense pouvoir manger dans un petit restaurant ou une sandwicherie avec un collègue le midi. Tout était enfin programmé dans ma tête et je pouvais partir. Sans oublier mes clés de voiture et de l'appartement. Il est vrai qu'il ne fallait pas tellement de temps pour se rendre dans Hongdae, mais tout de même. Pas que j'étais fainéant, mais faire ça tous les matins devaient être ennuyant.

Arrivé devant l'université, et c'était parti pour quelques heures d'anglais. Heureusement que certaines classes étaient dynamiques, c'était celles que je préférais parmi toutes. L'heure du déjeuner était vite arrivée. Chic alors, mon ventre commençait à se faire entendre. En y réfléchissant, j'avais zappé de prendre un petit-déjeuner ce matin. C'était donc pour ça que j'étais prêt pile à l'heure... Il y avait une raison à tout, et le miracle n'était pas pour aujourd'hui. Je me rendais d'un pas rapide dans la salle des professeurs à la recherche d'un collègue avec lequel je mangeais régulièrement le midi. Par chance, il était dans l'idée de manger avec moi également. Nous sommes alors au petit restaurant pas loin de l'université afin de remplir nos ventres.

Le ventre bien rempli, il était temps d'aller à la formation d'hôtesses de l'air. C'était une classe que j'appréciais particulièrement car les élèves étaient intéressés, ou du moins le faisaient bien croire, et ils faisaient tous des efforts constants. Je grimpais une secondes fois dans ma voiture en direction de l'aéroport. Dès que je rentrais là-bas, j'avais l'impression de faire partie de la compagnie aérienne, je me sentais puissant. Alors qu'en réalité, il n'était rien, j'allais seulement donner des cours. Il manquait plus que la petite veste de l'aéroport et la petite valise de stewart, et je serais presque comme un poisson de l'eau. D'autant plus que moi j'avais toujours eu une passion pour le voyage, donc pour vous dire que j'aimais venir ici. Et voilà qu'en un rien de temps j'étais devant l'aéroport. J'entrais rapidement, j'avais peur d'être en retard et la ponctualité était une de mes qualités que je mettais particulièrement en avant. Et j'entrais alors dans ma salle de cours, déposant directement après mon attaché-case sur le grand bureau présent sur l'estrade. Ils étaient déjà tous là, assis sur leurs chaises. Un simple « Hello everybody. » de début de cours, un résumé oral du programme de la séance du jour, et le cours débutait.

Quelques heures s'étaient déjà écoulées et je jeter un discret regard vers ma montre. Je voyais que la fin du cours était toute proche. J'aboutissais, sans bâcler, le travail que j'avais préparé avec eux aujourd'hui et il était temps de se quitter. Ils avaient sûrement d'autres choses à faire après mon cours. « That's all for today. See you next week. »



© Lùdii

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice Graouw
Messages : 235
Points : 0



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Mar 11 Nov - 1:53

"Hello everybody."
Je dois avouer que si je suis si nulle en anglais, c'est parce que je n'ai jamais fournis le moindre effort quant à l'apprentissage de cette langue. C'est vrai, dès le collège je me disais, à quoi cela sert-il d'apprendre une langue étrangère alors qu'il est évident que je ferais toute ma vie ici ? Autant laisser ce genre de passion linguistique pour les futures hommes et femmes d'affaires, les commerciaux, et tout le reste non ? Moi, je suis juste une petite serveuse dans un restaurant traditionnel d'Insadong. C'est vrai, nous avons des touristes qui viennent manger quelques fois. Mais dans ce cas, je laisse tout simplement la place à ma mère, ou à Jin Jung qui maitrise l'anglais un peu mieux que nous tous. Si seulement je m'étais doutée qu'un jour, je tenterai une formation pour devenir hôtesse de l'air... Je m'y serais bien mise sérieusement, mais aujourd'hui, c'est trop tard pour y penser. Je dois être la plus nulle en anglais dans cette formation, et je sais que ça risque de me porter préjudice pour les examens d'hôtesses de l'air. Rien qu'à y penser, je soupire doucement en prenant les notes, concentrée sur ce que le professeur raconte.

Des fois je le déteste. Il ne dit pas le moindre mot en coréen, il ne parle qu'anglais. Moi qui suis une bille, comment suis-je censée comprendre ? Cela me complique encore plus la tâche. Je retiens quelques mots de vocabulaire, mais en grammaire je ne comprends vraiment rien. Tellement de filles sont si douées dans cette langue. Certaines sont mêmes bilingues. Je soupire à nouveau, mordillant le bout de mon stylo.

Le cours passe tellement lentement... Certainement parce que je m'y ennuie. On a qu'une séance d'anglais par semaine, alors celle ci dure plusieurs heures. Je crois bien que je déteste cette matière à force. Je ne suis tellement pas dans mon élément qu'il m'est déjà arrivé à plusieurs reprises de dessiner sur mes feuilles. Dessiner les avions qu'on peut voir décoller dehors, les différentes tenues des hôtesses, ou encore le professeur d'anglais. Sa matière ne me fait pas de cadeau, mais lui, il semblerait qu'il soit plutôt sympathique. Il est déjà arrivé qu'il m'accorde du temps après les cours pour m'aider et revoir les points difficiles avec moi. Du coup, j'ai le sentiment de passer pour la dernière des débiles, mais si je veux réussir je n'ai vraiment pas le choix. Troisième soupire.
Quelques minutes après, j'entends cette phrase qu'il dit si souvent à la fin du cours. "That's all for today. See you next week." Je fronce les sourcils, regardant les autres filles se lever autour de moi, avant de reposer les yeux sur mon cahier. Tout ce qu'il y'a, c'est un dessin de Monsieur Park. Je n'ai pas écouté ce qu'il a dit pendant les dernières minutes de cours, c'est pas possible... Je reste là quelques secondes, avant de me lever, prendre mon sac, gardant mon cahier ouvert et rejoignant timidement le prof, ayant vraiment peur de le saouler cette fois ci :

-Je suis vraiment désolée, je me demandais si vous pouviez encore m'accorder juste un peu de temps...

Cela m'embête beaucoup de lui demander ça si souvent. Il doit avoir d'autres choses à faire, et puis il n'est pas du tout payé pour rester encore un peu plus. De plus, c'est déjà presque le début de soirée. Il doit être fatigué.

-A la dernière séance, j'ai complètement loupé les exercices que vous nous aviez donné, et aujourd'hui... Aujourd'hui j'ai rien compris parce que vous ne sortez pas un mot de coréen et du coup je suis complètement perdue... Il y'a plein de mots que vous dites que je ne comprends pas.

C'est sûr, je passe pour la dernière des fioles. Je joins mes mains et baisse un peu la tête :

-Mais si vous êtes fatigués, il n'y a pas de problème, je pourrai toujours demander à quelqu'un de m'aider.

_________________
Funniest Hostess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❋ Administrateur sexy ❋
Messages : 2391
Points : 21



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Mar 11 Nov - 4:32



Zi Lin & Jin Ho


En persévérant, on arrive à tout✍


Je la remarquais déjà la petite Kwon se lever de sa chaise pour venir me demander de l'aide. Et ce n'était pas manqué. Ce n'était pas la première fois qu'elle me le demandait, et ça ne me dérangeait pas réellement. Je me souvenais que je n'avais rien de prévu juste ensuite, donc il n'y avait pas de problème niveau emploi du temps. J’acquiesçais à sa question d'un simple mouvement de tête. En effet, je pouvais l'aider à nouveau. Elle avait de la chance que je crois en ses capacités. Elle ne les voyais sûrement pas, mais elle pouvait y arriver avec les doigts dans le nez. Si elle ne gribouillait pas sur son cahier le long du cours, parce que oui, c'était remarquable, et il semblait évident que ce n'était pas l'anglais qu'elle dessinait.

« A la dernière séance, j'ai complètement loupé les exercices que vous nous aviez donné, et aujourd'hui... Aujourd'hui j'ai rien compris parce que vous ne sortez pas un mot de coréen et du coup je suis complètement perdue... Il y'a plein de mots que vous dites que je ne comprends pas. » 

Forcément, pour progresser, il valait mieux que je parle à longueur de temps en anglais. Et les autres ne se plaignaient pas, ils arrivaient à suivre et même participer au cours. Était-ce vraiment gênant le fait que je parle en anglais pendant tout le cours ? Malheureusement pour elle, c'est ce qu'il fallait. Plus tard, dans l'avion, les passagers anglais ne répéteront pas en coréen pour elle.

« Non, ne t'en fais pas, je vais t'aider. Tu veux qu'on revoit les exercices de la dernière fois ensemble ? Et as-tu essayé la méthode que je t'ai donné la dernière fois ? Il faut que chaque soir ou pendant le cours tu prennes les mots que tu ne comprends pas et que tu les inscrives dans un répertoire et tu les relis avant de dormir après avoir cherché leur définition. Ça devrait entrer dans la tête au bout d'un mot et tu comprendras que je les réemploierais. »

Le fait qu'elle vienne me voir à la fin des cours montrait qu'elle avait envie de réussir, et rien que pour ça, je voulais qu'elle y arrive et je tentais de l'aider du mieux que je pouvais. Étant donné que j'étais son professeur, il en était de mon devoir. Je lui demandais de prendre une chaise afin de l'amener à côté de la mienne, histoire d'être mieux installés, car rester debout trop longtemps donne mal aux jambes au bout d'un moment. Ainsi, nous pouvions travailler un peu plus ensemble, sans vouloir la mettre trop en retard si elle avait quelque chose d'autre à faire ensuite. C'est alors que nous revoyons les exercices du cours précédents, afin de travailler sur ses lacunes.

« Alors qu'est-ce que tu n'avais pas compris ? »



© Lùdii

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice Graouw
Messages : 235
Points : 0



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Mar 11 Nov - 16:00

"Non, ne t'en fais pas, je vais t'aider." Je relève les yeux sur lui alors qu'un sourire se dessine sur mon visage. Waw, qu'est-ce qu'il est sympa ! Moi qui commençait à me persuader que toutes mes demandes finissaient par le saouler, apparemment je me trompe sur toute la ligne. C'est comme s'il était ravi de m'aider à chaque fois. Il a bien trouvé sa vocation, en étant professeur... "Tu veux qu'on revoit les exercices de la dernière fois ensemble ? Et as-tu essayé la méthode que je t'ai donné la dernière fois ? Il faut que chaque soir ou pendant le cours tu prennes les mots que tu ne comprends pas et que tu les inscrives dans un répertoire et tu les relis avant de dormir après avoir cherché leur définition. Ça devrait entrer dans la tête au bout d'un mot et tu comprendras que je les réemploierais."

Je hoche la tête positivement. En effet j'ai commencé à user de cette méthode, ça marche pas mal, même si je ne suis pas très assidue là dessus, je dois l'avouer. Avant de dormir, j'ai bien plus envie de regarder la télé, rester avec mes parents, ou encore, il arrive que j'aide au restaurant jusqu'à assez tard, alors le vocabulaire anglais, je ne le travaille pas... Il me dit d'aller me chercher une chaise, chose que je me précipite de faire toute enjouée, et revient la poser à côté de la sienne avant de m'assoir... Je pose donc mon cahier et sort ma trousse de mon sac, avant de m'arrêter un petit fragment de seconde. Hm... Il sent bon...! Il sent toujours aussi bon. Je me demande s'il sait que plusieurs élèves passent leur temps à fantasmer sur lui. "Alors qu'est-ce que tu n'avais pas compris ?" Je sors la feuille d'exercice, où j'ai raturé quasiment toutes les phrases en vert à la correction, sauf une seule que j'avais bien réussie. J'ai honte. Tant pis, après tout c'est un prof ! C'est comme un patient qui va à l'hôpital et qui a peur de se déshabiller devant son médecin, c'est son boulot après tout non ?

-Voilà... Je mélange toujours tout quand il faut utiliser le passé. Pour le prétérit simple, je sais qu'il faut mettre ED, mais le prétérit en BE+ING c'est la catastrophe, je ne comprends rien du tout et je ne sais même pas à quel moment on doit s'en servir.

Pourquoi il n'y a pas qu'un seul passé normal ? On n'a quand même pas besoin d'en avoir 17 non plus ! Ces anglais je vous assure... J'ouvre mon cahier à la recherche du cours, et la dernière page où j'ai écris s'ouvre automatiquement. Celle où j'ai écrit aujourd'hui, ou plutôt, dessiné Monsieur Park. Hâtivement, et prit d'un élan de stress, je pose ma main sur le dessin en me mordant la lèvre espérant qu'il n'a rien vu. Je tourne ensuite la page, puis une, puis deux, avant de revenir sur le cours sur le passé. Mon cœur bat à cent à l'heure. J'espère qu'il n'a rien vu, sinon... C'est la honte. Je continue comme si de rien n'était :

-Voilà, vous pourriez m'expliquer le passé avec BE+ING s'il vous plait ?

_________________
Funniest Hostess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❋ Administrateur sexy ❋
Messages : 2391
Points : 21



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Sam 15 Nov - 17:09



Zi Lin & Jin Ho


En persévérant, on arrive à tout✍


Il était certain que je n'avais pas loupé ma vocation. C'est ce que mes deux parents me disaient, mes amis également, et même certains de mes élèves. Enseigner n'avait jamais été un devoir, au contraire, c'est vraiment ce qui me plaisait. Alors faire des supplémentaires n'était pas un grand dérangement. C'est pour cela que je me retrouvais avec Zi Lin, après les heures de cours, pour travailler un peu plus ce qu'elle n'avait pas comprit. Ce n'était pas la première fois que l'on faisait ça, ni sûrement la dernière. Et puis, ce n'est pas comme si c'était une élève qui n'avait pas envie d'apprendre, non, elle semblait motivée. Bon, vachement moins quand je la voyais gribouiller sur sa feuille en plein cours, mais elle faisait quelques efforts.

« Voilà... Je mélange toujours tout quand il faut utiliser le passé. Pour le prétérit simple, je sais qu'il faut mettre ED, mais le prétérit en BE+ING c'est la catastrophe, je ne comprends rien du tout et je ne sais même pas à quel moment on doit s'en servir. »

C'est vrai que je l'avais remarqué ce problème. ED, elle le gérait, mais le BE+ING... C'était pas top top, pourtant ça n'avait rien de plus compliqué que le passé simple, et je savais réellement qu'elle pouvait y arriver finger in the nose. Alors que j'allais commencé à lui expliquer, je la regardais rapidement ouvrir son cahier afin de l'attendre pour qu'elle prenne des notes. Alors c'est donc à cela que ressemblait mon cours ? A un dessin ? Ce qui était sûr, c'est que mademoiselle Kwon dessinait mieux qu'elle ne parlait anglais. Au moins, elle était douée dans autre chose. J'esquissais un fin sourire en tournant ma tête de l'autre côté, de façon à ce qu'elle ne voit pas que je l'ai vu. Cela aurait pu la mettre mal à l'aise, ne sait-on jamais. Et elle me demandait à nouveau de lui expliquer la formation du passé avec BE+ING.

« Alors, pour le prétérit en BE+ING, il exprime une action en progression dans le passé, une action qui était en train de se dérouler quand une autre action s'est enclenchée. Pour la syntaxe, c'est vraiment simple. Tu mets l'auxiliaire BE au passé simple et la base verbale reste à l'infinitif avec ING à la fin. Tu comprends ? »

Il n'y avait vraiment rien de sorcier là-dedans. Tant que tu connaissais la formation de ce temps et quand l'employer, tu le maîtrisais. Parce qu'après c'était tout simple, le nom de ce temps expliquait déjà comment le former. Quand on réfléchissait, c'était drôle l'anglais pose des problèmes aux coréens, car la langue coréenne est reconnue comme l'une des langues les plus difficiles à apprendre, alors qu'au contraire, l'anglais est simple. Il n'y a pas d'article défini, presque pas conjugaisons, peu de verbes irréguliers, pas d'accent, et encore pleins de petites choses comme cela.



© Lùdii

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice Graouw
Messages : 235
Points : 0



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Ven 21 Nov - 21:10

Il est vrai qu'il m'arrive souvent d'être totalement distraite en cours. Et cela ne date pas de ma formation, j'ai toujours été comme ça, depuis le lycée je crois bien. Je n'aimais pas vraiment l'école, même si je m'efforçais d'y aller et de travailler, en revanche, dès qu'une matière ne me plaisait pas, je faisais tout autre chose. Dessiner, parler, envoyer des messages, regarder des photos... Les professeurs ne s'en sont jamais rendus compte, vu que je n'ai jamais été blâmée et qu'en plus, je m'en sortais toujours assez bien pour aller en classe supérieur. Donc au final, mon gros manque de concentration ne perturbait pas vraiment ma scolarité... Enfin bon, je dois avouer que quand j'ai dut commencer la fac, ça a été tellement catastrophique ! En sortant du lycée, je crois qu'il est impossible de se rendre compte de ce qui nous entend une fois à l'université. Ce fut une réalité qui m'a explosé en pleine figure, et seulement après une année de fac, je me suis résolue à rester chez moi, afin d'aider au restaurant dans le service et la cuisine.

Dis comme ça, cela semble une bien triste fin ! Mais quand j'ai vu cette formation d'hôtesse de l'air, ça a vraiment été un déclic, et je sais que c'est un renouveau total pour moi. Bon... Je dessine toujours, en anglais, et même dans quelques autres matières. Certaines choses ne me plaisent pas, et le métier d'hôtesse de l'air semble bien plus compliqué qu'il n'y parait. Mais malgré tout, plus j'avance dans cette formation, plus j'ai envie de continuer et d'en savoir plus. C'est comme une sorte d'aimant, qui vous attire vers quelque chose que vous ne voyez pas.

Encore perturbée que ce fichu cahier se soit ouvert sur ce dessin, j'écoute mon professeur parler. "Alors, pour le prétérit en BE+ING, il exprime une action en progression dans le passé, une action qui était en train de se dérouler quand une autre action s'est enclenchée. Pour la syntaxe, c'est vraiment simple. Tu mets l'auxiliaire BE au passé simple et la base verbale reste à l'infinitif avec ING à la fin. Tu comprends ?" Je fronce doucement les sourcils, tentant de mettre mon cerveau en marche. Oulala oulala oulala. Une action en progression dans le passé, quand quelque chose est arrivé. Je cuisinais, quand Dong Min est entré. Ah je vois...

-Ah mais c'est tout ?? dis-je en le regardant les yeux ronds.

Oups. Je crois que je viens un peu de me trahir. Il est évident que si je n'avais pas compris les choses comme ça quand il les avait expliqué les cours d'avant, je devais être dans la lune, ou en train de dessiner... En tout cas, je n'écoutais pas, car là y'a rien de difficile à comprendre. Normal que j'ai foiré mes exercices... Si j'avais écouté, je pense que j'aurai put les faire sans problème. Sur le coup, maintenant que j'y réfléchis, je ne peux pas m'empêcher de culpabiliser comme une idiote. Décidément, je fais vraiment n'importe quoi. Je baisse un peu la tête et dit presque dans un murmure :

-Je n'avais pas écouté.

Je me demande s'il va m'engueuler... C'est vrai que je suis une bille en anglais, mais au final, si je faisais un peu plus attention, si j'étais plus attentive, je n'aurais pas à le réquisitionner aussi souvent à la fin des cours. Je termine dans un dernier aveu :

-Je n'aime pas vraiment l'anglais.

_________________
Funniest Hostess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❋ Administrateur sexy ❋
Messages : 2391
Points : 21



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Dim 14 Déc - 23:36



Zi Lin & Jin Ho


En persévérant, on arrive à tout✍


J'étais une nouvelle fois piégé à la fin des cours par un élève. Et c'était la plus fréquente, Kwon Zi Lin, qui revenait ce soir. Oui, j'avais l'habitude qu'elle vienne me poser certaines question sur le cours qui venait de passer, ou même sur les précédents. Au moins, ça montrait de la bonne volonté, et j’appréciais alors répondre à ses questions, pour l'encourager et aider à sa réussite, que j'espérais. Elle avait les capacités pour, si elle si mettait vraiment. Elle était capable. Si elle était moins distraite, elle aurait de superbes notes scolaires, en tout cas dans ma matière. Je lui expliquais alors comment se formait le prétérit en BE+ING. Chose que j'avais déjà expliqué au cours précédent, et encore avant.

« Ah mais c'est tout ?? »

Eh bien oui, c'est tout ! Comme quoi, il ne fallait pas être sorcier pour sortir une phrase bien conjuguée avec ce prétérit, c'était vraiment simple. Tellement simple que même des enfants de seulement une dizaine d'années arrivait à l'employer à la perfection. Mais je ne travaillais pas avec les plus jeunes, seulement avec les étudiants plus âgés, et certains ne savaient même pas ça, comme la demoiselle Kwon. Décidément, elle était présente en cours ou était encore sur son oreiller ?

« Je n'avais pas écouté. »
« C'est bien ce qu'il me semblait. Tu es trop distraite Zi Lin. Si tu écoutais, tu y arriverais. »

Forcément. Si elle comprenait quand je lui disais à la fin du cours, comme je l'avais dit durant le cours, elle y serait forcément arrivé en écoutant. Ses exercices, elle les ferait finger in the nose. Mais ça, je l'avais toujours dit. Heureusement pour elle, c'était une élève agréable parce qu'elle ne faisait pas de vague dans le cours, elle « écoutait » sans faire de bruit. Ce qui était beaucoup plus agréable qu'une personne qui comprenait tout mais mettait le bazar pendant toute la classe d'anglais. La prochaine fois, je compte sur elle pour écouter tout le cours et arrêter de dessiner sur son cahier.

« Je n'aime pas vraiment l'anglais. »

God. Il ne fallait pas me dire ça à moi ! L'anglais c'était presque ma vie. C'est limite si j'aimais plus l'anglais que le coréen qui est pourtant ma langue d'origine. Mais bon, j'exagère un peu là. J'étais même parti pendant un an dans un pays parlant cette langue, comme quoi, cela prouvait mon amour pour cette langue qui était l'anglais.

« Pourquoi donc ? Tu sais, l'anglais est une langue primordiale à connaître désormais. Surtout dans un futur métier comme le tien. Tu seras forcément amenée à le parler, c'est inévitable. »



© Lùdii

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice Graouw
Messages : 235
Points : 0



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Lun 15 Déc - 1:25

"C'est bien ce qu'il me semblait. Tu es trop distraite Zi Lin. Si tu écoutais, tu y arriverais." Oh, combien de fois est-ce que j'ai entendu cette phrase... On me la balance depuis le primaire et chaque fois que je l'entends, j'ai toujours ce poids qui s'installe dans mon estomac. Oui, je n'aime pas vraiment qu'on me sorte une vérité comme celle ci, alors ça m'énerve ! Déjà, je fais des efforts pour venir. Oui bon, en même temps, que je vienne ou non, cela ne change rien à sa vie, c'est de mon avenir dont on parle. Je lui avoue donc que sa matière et moi faisons réellement deux, et là, je regrette direct mes paroles. Pourtant, il ne faut pas avoir un bac + 5 pour savoir que dire à un prof que l'on déteste sa matière, ne peut pas lui faire plaisir. Certains s'énervent, d'autres râlent, mais lui, je le sens simplement vexé. "Pourquoi donc ? Tu sais, l'anglais est une langue primordiale à connaître désormais. Surtout dans un futur métier comme le tien. Tu seras forcément amenée à le parler, c'est inévitable."

-Oui, je sais...

Répondis-je presque dans un râle. Vraiment, je ne peux m'empêcher de me refermer après sa première remarque. C'est stupide, oui... Être hôtesse de l'air n'est vraiment pas si simple quand on y réfléchit... Si j'avais pensé aux cours d'anglais plus ou moins intensifs qu'on pouvait avoir dans cette formation, je pense que j'aurai réfléchis à deux fois avant de me lancer.

-Je n'ai simplement jamais été attirée par cette langue, et disons qu'avant que je vois cette annonce de formation, devenir hôtesse de l'air ne m'avait jamais effleuré l'esprit. Je sais que j'ai beaucoup à faire pour atteindre le niveau des autres, et rien qu'à penser à tout le travail que je dois effectuer ça me décourage. Elles sont déjà toutes largement devant, ces filles à Papa !

Rien que dans le cours de tenue, la prof me reproche souvent de ne pas me tenir droite. Pourtant je jure que si ! Mais selon elle non, elle trouve que je suis légèrement courbée quand je me tiens debout, ce qui ne fait pas agréable et accueillant face à un client. Les autres pimbêches, elles, ont apprit depuis leur tendre enfance à marcher avec un livre sur la tête... Elles ont de jolies voix mielleuses de poufs, et moi ma voix est apparemment trop brusque et pas du tout soignée. Je soupire, avant de croiser les jambes et les bras.

-Certaines filles sont quasiment bilingues, je me demande même pourquoi est-ce qu'elles assistent au cours d'anglais. Certainement parce que vous êtes mignon, c'est tout.

Je sais pertinemment que c'est pour ça. Ce n'est pas le cas de toutes, mais certaines, oui. Elles ne cessent de dire que ce prof est vraiment charmant. Elles n'ont pas tort, disons que ce qui me pousse à être là c'est aussi la motivation de le voir.
Puis soudainement, je rembobine mes mots dans ma tête et fais de gros yeux en regardant sur le côté. Oups. Je crois que j'ai parlé un peu trop vite moi.

_________________
Funniest Hostess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❋ Administrateur sexy ❋
Messages : 2391
Points : 21



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Lun 15 Déc - 1:55



Zi Lin & Jin Ho


En persévérant, on arrive à tout✍


Elle était assez difficile à cerner. Elle montrait qu'elle voulait réussir dans cette matière, mais finalement me sortait en pleine poire qu'elle n'aimait pas l'anglais. Aimer ou pas, ça ne changeait rien. Il fallait qu'elle parle anglais pour faire ce métier, c'est tout. Bon, je n'allais pas m'énerver contre elle, tout simplement parce que n'avancerait à rien. Et en plus, j'étais de nature assez calme. Mais ça me vexait. J'avais l'impression que le travail que je fournissais pour qu'ils réussissent n'aboutissait à rien. Qu'elle avait décidé de ne pas réussir dans cette matière simplement parce qu'elle ne l'aimait pas. Mais il fallait qu'elle sache que l'on en fait pas toujours les choses que l'on veut dans la vie, loin de là. Oh oui, et j'étais bien au courant pour dire ça. Nous sommes toujours amené à faire quelque chose que l'on apprécie pas forcément, mais nous devons le faire, pour tout un tas de raisons.

« Je n'ai simplement jamais été attirée par cette langue, et disons qu'avant que je vois cette annonce de formation, devenir hôtesse de l'air ne m'avait jamais effleuré l'esprit. Je sais que j'ai beaucoup à faire pour atteindre le niveau des autres, et rien qu'à penser à tout le travail que je dois effectuer ça me décourage. Elles sont déjà toutes largement devant, ces filles à Papa ! »

Bon, il est vrai qu'elle était un peu derrière. Mais si elle écoutait aussi ! Ah, elle pourrait vraiment réussir à se mettre au niveau des autres. Par exemple, parce que là elle avait écouté, elle savait comment former le prétérit BE+ING, comme quoi... Mais je comprenais que cela pouvait la découragée, c'était normal. On voyait en tout cas, qu'elle ne les portait pas dans son cœur ces « filles à Papa », alors qu'elles étaient bien mignonnes aussi. Au moins, elles, elles écoutaient. Puis elle enchaînait encore.

« Certaines filles sont quasiment bilingues, je me demande même pourquoi est-ce qu'elles assistent au cours d'anglais. Certainement parce que vous êtes mignon, c'est tout. »

Je lâchais un léger rire en baissant ma tête, légèrement gêné. Alors comme ça je suis mignon ? Ravi de le savoir. Malheureusement, j'aurais préféré que leur motivation à venir au cours soit l'anglais, et non le professeur que je suis. Mais entendre ces mots venant d'une de mes élèves, c'était plutôt bizarre et ça me rappelait une certaine péripétie de ma vie, que je n'aborderais pas.

« Merci Zi Lin, c'est très gentil de ta part. » répondais-je en souriant, avant d'ajouter. « Mais tu n'as rien à envier à ces filles, je trouve ça très honorable de ta part de venir, bien que tu n'aimes pas cette langue, pour réussir ton apprentissage. »

Oui, j'essayais réellement de la remotiver parce que je voyais qu'elle commençait presque à baisser les bras. J'avais toujours remarqué qu'elle venait à chaque fois, même si c'était pour être distraite deux minutes après le début du cours, alors que plusieurs aurait déjà pu abandonner à sa place. J'appréciais tous, ou presque, mes élèves, mais elle avait ce petit truc en plus, simplement parce qu'elle venait à la fin des cours pour en savoir plus. Comme quoi, le "lèche-bottisme" comme l’appellerait certains, à du bon : s'attirer la sympathie du professeur.



© Lùdii

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondatrice Graouw
Messages : 235
Points : 0



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Lun 15 Déc - 2:39

Mon cœur fait un gros boum boum dans ma poitrine. Je ne sais pas ce qui m'a prit de dire ça. Si ça se trouve il va mal le prendre, et même penser que je lui tourne autour ! Ou pire, me demander de partir et de ne plus rien lui demander... Quand je l'entends rire, je tressaillis un peu, jusqu'à ce que j'entende ses paroles. "Merci Zi Lin, c'est très gentil de ta part." Je fronce les sourcils. Hein ? C'est tout ? Un petit sourire se dessine sur mes lèvres. Sérieux, c'est tout ?? Il ne m'engueule pas, ne le prend pas mal, au contraire, il le prend même comme un compliment ? Waw... J'ai bien fait alors... Oh ça oui, j'ai très bien fait ! Si les filles le savaient elles seraient vertes de jalousie j'en suis sûre ! Je repose donc les yeux sur lui en souriant un peu, me triturant une mèche de cheveux au passage. Décidément, il est vraiment cool, ce prof. Et il a un de ces sourires... On dirait presque un bébé tellement c'est mignon...

"Mais tu n'as rien à envier à ces filles, je trouve ça très honorable de ta part de venir, bien que tu n'aimes pas cette langue, pour réussir ton apprentissage." Je fais la moue en baissant un peu les yeux.

-Je dois avouer que c'est de plus en plus difficile d'être là. Mais vous êtes tellement encourageant, alors, ça me motive !

Je conclus ma phrase par un sourire, avant de reprendre :

-J'ai l'impression que vous êtes le seul professeur ici aussi cool avec moi. Les autres ne sont pas méchantes, mais elles sont d'un strict... J'ai l'impression qu'elles attendent bien trop que je ne puisse leur donner, et à la moindre erreur elles se transforment en vipères. Hors, vous, je sais que je peux vous parler chaque fois que quelque chose coince, parce que je me sens très à l'aise, et que vous ne me jugez pas. Vous êtes un super prof.

Je ne pensais pas lui dire ça un jour, mais puisque l'occasion se présente et que je me sens si bien. Au moins c'est fait ! Après une petite réflexion, je me tourne complètement vers lui et joins mes mains, les collant quasiment à ma bouche comme pour faire une prière :

-Je sais que ça n'a rien à voir, mais, mes parents tiennent un restaurant traditionnel vraiment très sympa, et quelques fois je les aide pour la cuisine et le service. Si vous aimez la cuisine traditionnelle, vous pensez pouvoir venir peut-être un jour...? Je vous servirai moi même, et je pourrai même vous faire ma spécialité.

_________________
Funniest Hostess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❋ Administrateur sexy ❋
Messages : 2391
Points : 21



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout Mar 16 Déc - 0:29



Zi Lin & Jin Ho


En persévérant, on arrive à tout✍


Au final, elle avait bien fait de venir me voir à la fin du cours. Elle avait appris à conjuguer le temps qui lui posait soucis en anglais, et j'avais reçu un compliment. Une belle touche pour achever ce cours à l'aéroport. Et en plus, quel compliment. J'étais mignon. A bien y réfléchir, j'espérais que c'était bien un compliment. Parce que « mignon » n'était pas le meilleur terme des fois, ça dépendait de l'emploi de celui-ci. Mais passons, je prenais ça bien, et elle en avait l'air rassuré. Elle avait peur que je la gronde pour avoir dit une telle chose à son professeur ? Bien sûr que non, ça faisait du bien à entendre quand même. Je verrais mes élèves différemment la semaine prochaine, ça s'est sûr... J’épierais chacun de leurs regards dans ma direction pour savoir si elles tentent d'assimiler l'anglais que je dicte ou bien si elles ne font que m'observer pendant plusieurs heures.

« Je dois avouer que c'est de plus en plus difficile d'être là. Mais vous êtes tellement encourageant, alors, ça me motive ! »

Au moins, mes mots d'encouragement ne servaient pas à rien. Ça la motivait, et c'est exactement ce que je voulais. Peut-être qu'elle manquait d'encouragements par ses proches, cela arrivait plus qu'on ne pouvait le penser. Et lorsque la famille et les amis ne motivent pas, ça n’annonçait rien de très bon, parce qu'on baissait vite les bras à la moindre embûche.

« J'ai l'impression que vous êtes le seul professeur ici aussi cool avec moi. Les autres ne sont pas méchantes, mais elles sont d'un strict... J'ai l'impression qu'elles attendent bien trop que je ne puisse leur donner, et à la moindre erreur elles se transforment en vipères. Hors, vous, je sais que je peux vous parler chaque fois que quelque chose coince, parce que je me sens très à l'aise, et que vous ne me jugez pas. Vous êtes un super prof. »

Ces mots me touchaient, vraiment énormément. Ils allaient directement dans mon cœur. J'étais ému de savoir qu'une de mes élèves trouvaient que j'étais un « super prof ». Durant mes études de langues, dans le but de devenir professeur d'anglais, je rêvais d'entendre ces mots un jour. Bon, je les avais déjà entendu de la bouche de Min Hee, mais c'était différent. Après, je n'allais pas critiquer mes collègues enseignantes, mais il est vrai que je les trouvais bien trop sévères. Ça n'avançait à rien d'être comme cela avec les élèves, ça ne les élevait pas vers le haut, ils pouvaient se sentir mal et même avoir la peur de venir en cours. C'était déjà arrivé. Et puis, on était pas vraiment en droit de juger les élèves, ils étaient ce qu'ils étaient, mais on pouvait se permettre quelques critiques quand celles-ci étaient construites et constructives. En aucun pour la rabaisser. Je haïssais le genre de professeurs comme ceux-là. Je souriais comme un kéké en l'ayant entendu parlé si bien de moi et de mon travail. J'étais presque gêné. Vraiment, ça me touchait beaucoup. Je soufflais un petit « Merci beaucoup Zi Lin, ça me fait extrêmement plaisir ce que tu me dis. », ne pouvant mettre plus de force dans ma voix avec l'émotion encore présente ; avant qu'elle ne s'engage sur autre chose.

« Je sais que ça n'a rien à voir, mais, mes parents tiennent un restaurant traditionnel vraiment très sympa, et quelques fois je les aide pour la cuisine et le service. Si vous aimez la cuisine traditionnelle, vous pensez pouvoir venir peut-être un jour...? Je vous servirai moi même, et je pourrai même vous faire ma spécialité. »
« J'en serais ravi, je viendrais. Surtout si tu me fais ta spécialité, j'ai hâte de la goûter. »

Je n'allais certainement pas refuser cela à une de mes élèves, d'autant plus que c'était un privilège de pouvoir goûter à la spécialité de miss Kwon. Je n'allais louper ça pour rien au monde.



© Lùdii

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: En persévérant, on arrive à tout

Revenir en haut Aller en bas
 

En persévérant, on arrive à tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tout arrive un jour
» Stop tout !!!
» Tekilah...Pandawater plus tout frais
» Le bar à salade : Ici on parle de tout
» Panda peut-t'il bttre tout les dopeuls?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Found Me :: Rpgistes Party :: Forever Us-