AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 conversation profonde; ft jahyeon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: conversation profonde; ft jahyeon Sam 8 Nov - 23:36




   

lee mikyung & im jahyeon
les chiens ne font pas des chats
« Les garçons, on vous confie la maison! » S'égosilla ma mère en enfilant son beau manteau en laine, manquant de tomber dans l'entrée avec ses talons aiguilles. Hébété, je la regardais se battre avec son écharpe, mon père attendant devant la porte. Il était sur son trente-et-un, fier comme un coq, sourire aux lèvres. Ce soir, ils sortaient manger au restaurant en amoureux, me laissant avec l'autre squatteur de Jahyeon. Comment vous traduire ma joie et mon empressement d'être seul à seul avec lui ? Simple, je vais lui pourrir sa petite soirée. Un large sourire se dessinait sur mes lèvres, tandis que je souhaitais une bonne et agréable soirée à mes parents. Nous voila seuls, enfin seuls. La porte d'entrée close n'avait plus aucune importance pour moi, à présent que mes parents n'étaient plus là. Alors, dans un silence sournois, je tournais les talons pour rejoindre le salon. Il était là, sur le canapé, occupé à je ne sais que faire. De toute façon, qui ça intéresse ? Sûrement pas moi! Non, moi, je me contente de me jeter sur le canapé, à côté de lui, et de prendre la télécommande pour allumer l'écran géant face à nous. Le premier son qui quitte la télévision fut un gémissement plutôt bruyant et osé, chose qui me fit sourire comme un idiot. D'accord, ce n'était pas voulu de base! Je ne pensais pas tomber sur une chaîne porno en allumant directement la télé. « Oops, désolé ~ » Riais-je en changeant de chaîne, mettant un truc ennuyant à mourir... Comme Jahyeon, quoi. « ça te correspond mieux ça, nul à ch*er. » Sans tact, d'un coup. Je lui offris quand même un sourire, penchant ma tête de côté. « Sinon tu te plais ici ? J'ai pas trop l'occasion de te poser la question avec mes parents dans les parages. Pas trop mal à l'aise avec eux, d'ailleurs ? » Demandais-je sans même reprendre ma respiration. Depuis le temps, il devrait savoir que je parle énormément.

Scotché au canapé, je me désintéressais complètement de l'émission à la télé, complètement absorbé par les réactions de mon vis-à-vis. Je l'ennuyais, c'était facilement compréhensible. Quel gars normal ne le serait pas ? Sauf ceux qui pensent au genre de truc déplacé. Sauf que lui, Jahyeon, ne pense certainement pas à ça. Encore moins face à moi. Il semble plus mature et posé, impossible à sortir de ses gonds. Et si, par hasard, j'arrivais à le mettre en colère ? « Je peux être indiscret ? Ouais, je peux. » En plus, je me donne moi-même la permission. « Tu t'es fait des amis depuis ton arrivée ? Une... Copine, par hasard ? à moins que tu préfères les mecs ? C'est sûrement moins chiant qu'une meuf, hein ? » Continuais-je sans perdre mon sourire narquois, bien heureux d'être emmerdant avec lui. ça toujours été ainsi, surtout quand je m'y met. Que cela soit déplacé ou non, je ne me sens nullement gêné de continuer. « Tu sais, je peux te présenter des filles, s'tu veux ? Elles sont franchement pas mal! Puis, ça te décoincera un peu aussi.. Sérieux, tu ressembles à un manche à balais. Toujours sérieux, jamais souriant. » Quand je dis que je suis sans gêne, à la limite de l'insupportable. Mes mots n'ont pas vraiment d'impact pour moi, ce n'est pas dit que cela ne soit pas le cas avec Jahyeon. Allez, réagis un peu. Marre de voir cette tête de blasé h24. Sérieux, il use de ma patience à m'ignorer, ou limite faire comme si j'étais un mur. Je ne suis pas une plante décorative!


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: conversation profonde; ft jahyeon Dim 9 Nov - 1:23




 

lee mikyung & im jahyeon
i'm done with your shit
Bien que je leurs souriais tout en leurs disant de profiter de leur soirée, je n'étais vraiment pas enthousiaste à l'idée de me retrouver seul avec cet abruti. Je faisais toujours semblant de bien m’entendre avec leur enfant, alors qu’au fond il m’insupportait. Ce n’était rien d’autre qu’un vrai gamin qui s’amusait toujours à me faire de sales coups, je n’ai jamais vraiment compris pourquoi il agissait ainsi... N’allez pas me dire qu’il m’en veut encore parce que j’ai cru qu’il était une fille. Il ne va quand même pas continuer à m’en vouloir pour ça ? Mikyung, cela sonnait si féminin, alors bien évidemment que je m’étais préparé à faire face à une fille. Tellement préparé que je n’avais pas pu lui cacher ma surprise – et peut-être ma déception aussi, avouons-le – mais j’étais tout de même soulagé. Les filles ne m’ont causé que des ennuis alors au moins, avec lui, je n’avais rien à craindre. Si ce n’est de me faire piquer mes affaires et les retrouver des jours plus tard dans des endroits complètement hasardeux. Cet enfant ne manquait pas d’imagination. Lorsque j’entendis la porte claquer, je perdis immédiatement mon sourire et mon habituel air blasé et ennuyé reprit place sur mon visage. Installé sur le canapé, mon téléphone entre les mains, j’espérais silencieusement que l’étrange énergumène allait s’enfermer dans sa chambre comme il le faisait souvent. Sérieusement, l’entendre verrouiller sa chambre me rendait toujours perplexe. Ce n’est pas comme si j’allais entrer dans sa chambre sans sa permission. Sauf lorsque sa mère me demandait d’aller le chercher lorsque le diner était prêt mais, même là, je me retrouvais toujours comme un con à toquer à sa porte avant de vouloir l’ouvrir et de me rendre compte qu’une fois de plus, elle était verrouillée. Il n’avait qu’à me traiter de voleur ou de mec pas net pendant qu’il y était !

Enfin, mes espoirs furent de courte durée lorsque je le sentis prendre place à côté de moi en se jetant sans gêne sur le canapé. Ouais, il était chez lui et il ne manquait pas une occasion de me montrer que ce n’était pas le cas pour moi. Je l’ignorais, portant mon attention uniquement sur mon phone, du moins jusqu’à ce que j’entende ce gémissement quelque peu exagéré. Immédiatement j’eus un air surpris, la bouche entre-ouverte, les yeux ronds. Ce n’était pas comme si je m’attendais à ce qu’il matte du porno juste devant moi, voyons normal que je sois surpris ! Tandis que cela l’amusait, je reportais à nouveau mon regard sur ce que j’avais entre les mains, rougissant doucement de gêne. Je le traitais intérieurement de con. C’était vraiment gênant. Et comme si cela ne suffisait pas, il en rajoutait. Je me contentais de le regarder froidement, à quoi bon lui répondre ? Il trouvera sûrement quelque chose à répliquer lui aussi. Puis, puisqu’il semblait vouloir entamer une discussion, je lui répondis avec un air tout aussi froid. « Oui, t’en fais pas tout ce passe bien. Tes parents sont très accueillants et c'est gentil de leur part de me laisser rester ici. »

Bang sang, il parlait trop. Je tentais de l’ignorer mais il finissait toujours par se faire remarquer, me posant des questions auxquelles il répondait tout seul. Je posais mes yeux sur lui, essayant de le comprendre mais non, ce n’était pas possible. Il avait une manière de pensée bien à lui que je ne comprenais pas. Je soupirais finalement avant de lui répondre. « Ouais je me suis fait quelques potes… Et.. et pourquoi tu me demandes ça ?! Ça te regarde pas. » Il n’avait pas à savoir si j’avais une copine ou non. Et cette question, bon sang, étais-je le seul à trouver cette conversation embarrassante ? J’aime pas les mecs ! Enfin, je ne crois pas. Mais bref, c’était pas le sujet. Je n’avais pas non plus envie qu’il me présente des filles. Non. Je le fixais dans les yeux, fronçant légèrement les sourcils. « C’est quoi ton problème ? Ça te dérange que j’ai pas le même air idiot que toi ? Je m'en fous que tu me prennes pour un coincé. » C'est pas comme si son avis m'intéressait après tout.


 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: conversation profonde; ft jahyeon Lun 10 Nov - 20:29




   

lee mikyung & im jahyeon
les chiens ne font pas des chats
Qu'est-ce que son portable avait de plus intéressant que moi ? Il a des amis, au moins, pour le fixer de la sorte ? à croire que sa vie se passait derrière son petit écran, là. Ouais, je rage vite pour rien, surtout quand je décide d'ennuyer mon monde, mais que mon monde m'ignore! Dans son cas, c'est ce qu'il faisait à ne décrochant pas un seul regard vers moi. Tant pis, j'allumais la télé sans trop le chercher, ne m'attendant pas à une telle chaîne. ça m'amuse sur le coup, mais je change aussitôt pour un truc plus plat et moins surprenant. Quoi que, trop tard! Jahyeon semble à moitié choqué par le bruit de l'actrice porno. Sans mentir, je trouve ça trop marrant! Rien qu'à voir sa tête de merlan frit, les yeux exorbités et la bouche entrouverte. Si je pouvais, je l'aurai prit en photo! Juste pour la publier sur twitter la seconde suivante. Restons soft, quand même. Je ne suis pas salop à ce point... Si ? Son étonnement fut de courte durée, quand il replongea dans son portable. Fichu Jahyeon, pensais-je en me rongeant à moitié la lèvre inférieure. Il ne cesse de m'ignore et j'ai horreur de cela, surtout venant de lui. Les mots se pressaient l'un après l'autre, plus sarcastique et méchant que le précédent. Sans gêne, je parlais de lui comme si je pouvais le connaître ou me douter un minimum de sa vie. C'est faux, bien évidement, mais je cherche juste les noises. Au moins, il me répondit pour une seule de mes question. « Cool, content qu'ils te plaisent. » Disais-je en hochant doucement la tête, un sourire en coin.

Mais je ne m'arrêtais pas là, malheureusement pour ses mirettes. Un monologue se fit, durant lequel je lui demandais s'il avait des amis ici, ou même trouvé un petite copine. Indiscrétion quand tu nous tiens, mais je m'en fou! En même temps, j'apprends un peu plus à son sujet à travers mes sales phrases.  Astuce de génie, non ? Ouais, je suis trop intelligent pour qu'il saisisse mon manège. « Vraiment ? Faudrait que tu me les présentes! Ils sont comment ? Pas trop ennuyeux, j'espère ? J'imagine pas les convo' avec vous, sinon. » Toujours plus dégueulasse que la fois d'avant. Mon sourire s'élargit, montrant bien que je m'amusais comme un gamin. « Juste pour savoir. » Il aime pas ça, je le sais. Parler d'amour, c'est pas très intéressant. Parler amour avec Jahyeon, c'est nul à mourir. Mais j'aime bien, de temps en temps, poser la question. Je me met à la page avec lui! Sait-on jamais qu'il veuille nous présenter sa copine. Mes parents en seraient ravis, haha. Ironie. Quoi que, non, ils sont toujours content d'un rien, eux. Là, il me fixe. Enfin! « Moi, j'ai un problème ? » Rétorquais-je avec un air faussement irrité. « J'ai pas un air idiot. » Reprenais-je avec ce même sourire scotcher au visage. « "Que je te prenne", donc tu ne l'ai pas ? » Danger. Un petit icône rouge devait s'afficher et clignoter dans sa tête. J'allais tenter un truc déplacé, à son grand malheur.

Délaissant la télécommande, je la laissais choir sur le sol en me soulevant à peine pour empiéter sur ta partie. Mon sourire venait de disparaître, laissant apparaître une mine plus sérieuse et triste à la fois. Un regard de chaton, une moue adorable, et une phrase décalée. « Tu ne me trouves pas attirant ? » Et bim! La connerie qui revient au galop! Mes lèvres à quelques centimètres des siennes, les yeux dans les yeux, puis je reprenais mon visage de diablotin. « Prouve-le moi, que tu n'es pas un coincé. » Cinglais-je en ricanant, sans retourner à ma place pour autant. Une de mes mains restait négligemment posée sur sa cuisse, mon corps trop proche du siens. Je pouvais le toucher sans problème, même entendre son rythme cardiaque de là où j'étais. Sois pas si fier, Jahyeon. Tu peux quand même me prouver un truc si petit ? Remonte dans mon estime. « Je te fous la paix si tu arrives à me convaincre. » Mais ce ne sera pas facile, bien sûr.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: conversation profonde; ft jahyeon Mar 11 Nov - 0:57






lee mikyung & im jahyeon
i'm done with your shit
Si lui voulait à tout prix se faire remarquer, moi je faisais de mon mieux pour l’ignorer. Portant toute mon attention et ma concentration sur n’importe quoi, et là, ce fut mon portable. Il a qu’à croire que je suis un sans ami aussi. En plus d’être un squatteur et un type pas marrant à ses yeux. Enfin, c’était plutôt dur de l’ignorer lui et ses conneries. En particuliers lorsque la maison était silencieuse et que le seul son que l’on pouvait entendre n’était autre qu’un gémissement provenant d’un porno. Difficile à croire que ce n'était qu'une simple coïncidence lorsqu’il s’agissait de Mikyung. Ma surprise passée, je baissais ensuite la tête pour tenter de cacher ma gêne. Il m’énervait avec ses conneries, comme si le monde était aussi sans-gêne que lui ! Non, bien sûr que non, mais lui s’en foutait et s’amusait à m’ennuyer. Il parlait, parlait tellement, mon dieu. Je ne savais pas pourquoi il tenait tant à tenir une conversation avec moi. Et honnêtement, je m’en foutais. Je me contentais de lui répondre au minimum. Puis une fois qu’il eut sa réponse, je l’ignorai aussitôt. Ouais, j’étais peut-être bien un bâtard qui n’avait rien à faire d’un enfant bien chiant.

Je redevenais silencieux, ne disant plus rien jusqu’à ce qu’il me questionne encore. Que je réponde ou non, il parlait tout seul. J’étais même certain qu’il pourrait se parler seul pendant des heures. J’avais juste envie de lui scotcher la bouche pour qu’il se taise un peu. Je savais bien garder mon calme, restant pacifique et m’énervant peu. Mais aussi, je n’avais aucune patience et lui, semblait chercher la limite de celle-ci. Il m’énervait et pourtant je lui répondais tout de même. Et c’était sans surprise qu’il se foutait de moi. Lui présenter mes amis, sérieusement ? « J’sais pas trop, ils sont pas du genre à mater du porno dès que leurs parents sortent se faire un restau’ eux. » Rien à voir avec lui quoi. Parler de mes amis ne me dérangeait pas, en revanche parler d’amour, si. Je n’avais pas l’attention de me trouver une copine et je n’évoquais jamais mes ex. Je restais toujours silencieux à ce sujet. Son « juste pour savoir » m’agaçait encore plus, il le savait très bien, il avait dû s’en rendre compte par lui-même. Et pourtant, il me questionnait tout de même à ce sujet. Que fallait-il faire pour qu’il se taise ? Je roulais des yeux en voyant son air indigné, il s’amusait à faire de la comédie maintenant ? Je soupirai en le voyant sourire. Il était exaspérant. Je détournais les yeux pour les poser sur l’écran de la télé, rien d’intéressant mais c’était déjà moins ennuyeux que Mikyung et ses questions à la con. Non, j’suis pas un coincé, avais-je envie de lui gueuler, mais « Ferme-la un peu… » fis-je en soufflant.

Je décidais de ne plus me soucier de lui, tant pis il n’avait qu’à parler seul. Il trouvera sûrement cela amusant. Ce n’est que lorsque je vis son visage proche du mien que je remarquai qu’il s’était approché de moi. Il avait un air triste, je le regardais un peu surpris. Comment pouvait-il me poser une telle question avec ce visage ?! Moi qui avais failli croire qu’en réalité, c’était un gosse inoffensif et innocent qui voulait juste un peu d'attention. Je le fixai dans les yeux, les sourcils froncés par sa connerie. Cette proximité me mettait mal à l’aise. Je posais mes mains sur ses épaules sans pour autant le repousser. Je voulais juste éviter qu’il ne s’approche encore plus. J’évitais finalement son regard, sentant mes joues chauffer. Mon cœur battait plus vite, j’ignorais si c’était sous le coup de la surprise ou peut-être même de la peur. Bien qu'en fait, je n’avais aucune raison d’avoir peur de lui. Il insistait. Mais j’avais du mal à croire qu’il me foutrait vraiment la paix comme il le disait. Mes yeux se baladaient sur ses lèvres avant de plonger à nouveau dans son regard. Ma main vint attraper son menton, caressant ses lèvres avec mon pouce. Un sourire au coin se dessina sur mes lèvres. « Tu crois quand même pas que je vais t’obéir ? » J’étais loin d’être obéissant et je ne risquais pas d’écouter Mikyung, surtout si c’est pour lui prouver quelque chose. « Tu serais pas en train de profiter de la situation, hm ? » demandais-je un sourcil haussé.




(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: conversation profonde; ft jahyeon Mer 12 Nov - 17:41




   

lee mikyung & im jahyeon
les chiens ne font pas des chats
C'était trop facile de jouer avec lui et sa patience. Il pouvait bien m'ignorer avec son téléphone portable, mais y a bien un moment où il ne pourrait plus se plonger dans son écran en faisant comme si je n'étais là. Cela, personne n'y arrive. Aucun mec normal -ou femme- parvient à faire la sourde oreille quand je commence à ouvrir la bouche. Jahyeon devrait le savoir depuis le temps. Après tout, il  n'a jamais su m'éviter bien longtemps, que mes parents soient présent ou pas. Juste une chance qu'ils soient en amoureux ce soir, histoire que je ne m'ennuie pas dans mon coin. En attendant, je pouvais embêter mon aîné avec des questions déplacées et inconcevable pour le trois quart de la population Coréenne. Bah ouais, ils ne parlent pas vulgairement ou ouvertement du sexe, eux. Comparé à moi, qui osait demander à mon camarade s'il avait une petite amie, ou même un seul ami. J'exagère, je sais. évidement qu'il doit en avoir, quelque part sur terre, peut-être même proche de chez nous. Pourtant, je me demandais sincèrement quelle tête ils pouvaient avoir, les amis de Jahyeon. Haha, petit pique.  Un rire m'échappe, montrant que cela ne me blessait pas le moins du monde. « Je n'attends pas qu'ils soient dehors pour me mater un porno. » Le coin de mes lèvres s'élargissent un peu plus, mesquin et taquin à la fois. « Dis qu'ils sont tout blanc, puisque t'y es. » Lâchais-je avec un air dépité. Sérieux, qui ne mate pas des films x en douce, de nos jours ? Même lui, il devrait s'y mettre pour se décoincer un peu. Parce qu'apparemment, il n'avait personne dans sa vie. Ne la trouvait-il pas ennuyant, sans compagnie ? Je continuai de l'embêter à ce sujet, sachant pertinemment que ça ne lui plaisait pas. Jusqu'à me ramasser un "ferme-la un peu" qui me fit rire intérieurement. Il craque, ça se sent.

Jouer ce jeu à distance n'est pas tellement amusant. Du coup, je rajoutai des difficultés à mon manège, me rapprochant de lui en prenant une mine triste. Il me rejette, je lui fais croire que cela m'atteint un minimum. Pourtant, ma question semble plus ironique que sérieux, malgré ma bouille de bébé. Il comptait faire quoi ? Juste me tenir à distance en me tenant les épaules ? ça semblait l'embarrasser d'être aussi proche de moi. Il rougissait, son coeur battant bien trop vite et ses yeux louchant sur mon visage. Je ne pouvais pas trop voir où ils s'attardaient, mais ça faisait son effet. Jahyeon craquait un peu plus, réagissant comme il  ne fait jamais. Sait-il que je gagne toujours à ce genre de petit jeu ? Derrière ce visage faussement impassible, j'en souris de toute mes dents. Sa main sous mon menton, son doigt contre mes lèvres, son regard qui ne décroche pas du miens. Il tombe doucement dans mon piège, l'abruti. Ah ouais ? Mais tu n'as pas besoin de m'obéir pour faire ce que j'ai envie, avais-je envie de dire, malgré que je garde le silence. Moi, profiter ? Mais d'où tient-il cela ? Voyons, non, pas du tout. Pour toute réponse, je fis exprès de lui lécher son doigt, avant d'attraper brusquement sa main pour la retenir aussi proche de moi. Idiot, pensais-je en souriant. Ni une ni deux, je mis son index dans ma bouche en imitant un geste vraiment, mais vraiment, malsain et déplacé. Il cherche, même s'il  ne fait pas grand chose.

Lâchant sa main pour qu'il la récupère, un fou rire me prit sans que je ne puisse m'arrêter à la seconde. Il me faisait rire, ce débile. « Quelle situation, hein ? » Demandais-je en me calmant doucement, ma langue parcourant lentement mes lèvres. Je me joue de lui, comme je me joue des gens. « Tu as dragué combien d'fille avec cette méthode de lover ? » J'enfonce un peu plus le couteau dans un sujet qu'il déteste tant, mais moi, ça m'éclate davantage. Je me laissais retomber en arrière, reprenant ma place précédente, tandis que ma main venait dégager ma tignasse brune. à ce petit jeu, je gagne à chaque fois. Il a voulu me prouver un truc que je pouvais retourner contre lui, aussi facilement que voler une sucette à un bébé. « Tu as déjà fait quelque chose avec un mec, Hyeonnie ? » Reprenais-je en penchant ma tête de côté, me retenant de rire encore. Dans la catégorie "enfoiré", j'ai nommé Mikyung! Sérieusement, je remercie mes parents pour ce beau cadeau qu'ils m'ont fait. Un gars stoïque et indifférent, du moins, juste en apparence. Parce que je l'ai vu rougir en détournant ses yeux, avant de vouloir faire le mec sûr de lui. Désolé, Jahyeon, tu n'es tellement pas crédible.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: conversation profonde; ft jahyeon Sam 15 Nov - 20:05






lee mikyung & im jahyeon
i'm done with your shit
Le gamin devenait encore plus bruyant que d'habitude en l'absence de ses parents. Je n'en pouvais déjà plus de l'entendre parler. Même lorsque je ne lui répondais pas, il ne se taisait pas. Le maigre espoir que j'avais d'être tranquille ce soir, disparu à chaque mot qu'il prononçait. Je le traitais comme un gosse et pourtant, je ne le considérais pas complètement comme tel. Il suffisait d'entendre ses propos déplacés pour se rendre compte qu'il était loin d'être innocent et, qu'au contraire, il était complètement sans gêne. Pourquoi ma mère ne m'avait-elle pas mis en garde avant de me laisser partir ? Elle aurait tout de même pu me prévenir que j'allais cohabiter avec un vrai petit démon ! Bien qu'elle-même ne devait être au courant. Elle m'avait tout de même laisser penser que Mikyung était une fille, alors je doute qu'elle connaisse bien l'enfant de ses amis. En attendant, je me retrouvais là comme un idiot à parler de porno. Comment en sommes nous arrivés là ? Il me questionnait sur mes amis et la conversation s'était ensuite dirigée vers ça. Bon d'accord, c'était moi qui avait lancé cette pique. Mais tout de même ! Avec Mikyung c'était impossible d'avoir une discussion plus ou moins normal. Du moins sans avoir à parler de copine, de conquête ou même de sexe. Ce morveux n'était jamais embarrassé, jamais mal à l'aise. Il pourrait même faire un monologue sur ce sujet. Il était le contraire de moi, le peu bavard qui s'embarrasse facilement. Loin d'être vexé, il rigolait. Peu importe ce que je pouvais lui dire, il s'amusait toujours. Je soupirais à sa réponse. « J'ai pas envie de savoir ce que tu fais dans ta chambre... » Non mais sérieusement, ça ne m'intéressait pas. Je ne voulais pas savoir s'il matait du porno lorsque ses parents étaient là ou non ! Je commençais à m'impatienter, Il m'agaçait de plus en plus. « Aish, mais tout le monde ne pense pas qu'à ça ! » Quand réalisera-t-il que tout le monde n'est pas comme lui ? Non, le monde ne contenait pas que des pervers sans gêne. Mais ça, il ne semblait pas en être conscient. Ou bien était-ce un de ses énième tours pour me faire chier.

Je ne devrais pas le sous-estimer. Je devrais même me montrer toujours méfiant avec lui. Je devrais, et pourtant je ne le faisais pas. Je me disais toujours qu'il finira par me laisser tranquille lorsqu'il sera lasser de m'ennuyer et qu'il trouvera quelque chose de plus intéressant à faire. Mais faut croire que non, ennuyer son entourage doit être un de ses passe-temps favoris. Et bien sûr, son colocataire en faisait parti. Quelle chance. Parfois, je me dis comment ses parents et lui peuvent être aussi différents. J'étais blasé par son comportement. Jusqu'à ce qu'il me surprenne en empiétant sur mon espace vital. En temps normal, je l'aurais juste repousser. Mais je me disais que j'avais là une occasion de lui fermer la bouche. Malgré ma gêne, j'essayais de me montrer plus sûr de moi. Entrant dans son jeu sans m'en rendre compte. Et sans surprise, cela ne se passait pas comme je l'avais prévu. Une fois de plus j'avais sous-estimé Mikyung. Je fus surpris lorsque je sentis sa langue sur mon doigt, je voulus retirer ma main mais il me retint avec la sienne. J'écarquillai les yeux lorsque mon index se retrouva dans sa bouche et qu'il se mit à imiter à mouvement bien trop pervers. J'en serai presque choqué s'il ne s'agissait pas de Mikyung.

« Mais t'es complètement con ! Qu'est-ce qui te prend de faire ça ?! » criais-je lorsque je pus récupérer ma main, tandis que lui n'arrêtait pas de rire. Je le fixais d'un regard noir, limite haineux. Il m'énervait tellement. « T'as sucé combien de teub pour arriver à imiter ça comme ça ? » demandais-je à mon tour énervé. Répondant du tac au tac, il m'avait bien trop cherché pour que je reste aussi silencieux que d'habitude. Pour le coup, je lui en voulais. Il se moquait de moi, je ne supportais pas ça. Mon regard, toujours aussi méchant, le fusillait lorsque je vis son sourire. Il essayait peut-être de ne pas rire, je pouvais tout de même voir son air amusé. Je soupirais bruyamment d'exaspération lorsqu'il me demandait si j'avais déjà fait quelque chose avec un mec. D'où sortent toutes ces questions ? Me pense-t-il gay ? Je dois le prendre comment ? « Qu'est-ce que tu t'imagines encore ?! » Je secouais la tête exaspéré. « Tu me fais chier Mikyung, tu me fais vraiment chier... Aish ! Sérieux, faut faire quoi pour que tu te taises ? » Mon satoori refaisant surface à la fin de cette phrase, signe de mon impatience.




(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: conversation profonde; ft jahyeon Dim 16 Nov - 22:29




   

lee mikyung & im jahyeon
les chiens ne font pas des chats
Pourquoi ne voulait-il pas savoir ce que je faisais dans ma chambre ? Croit-il sérieusement que je pensais qu'à cela à longueur de temps ? D'accord, j'aime le sexe comme j'aime le faire avec n'importe quelle fille potable et facile. C'est ainsi, je ne tiens pas à me caser avec quelqu'un dans l'immédiat. Ce n'est pas comme si ma chambre était rempli de poster avec des filles siliconées à poil, ou même des sext- quoique non, ça, ça ne passera peut-être pas. Je ne l'ai jamais fait avec un homme, pourquoi devrais-je le simuler ? Voila, je m'emporte mentalement dans mes délires, laissant jahyeon trente secondes dans son coin. La seule chose qu'il pourrait trouver dans ma piaule, c'est de l'ordre. à moins de fouiller dans mes tiroirs -fermés à clé- et qu'il tombe sur mes dessins. Sauf que, je n'espère pas que cela soit le cas. Jamais, même. Revenant à notre conversation, j'accusais presque ses amis de n'être tout blanc, comme il le prétendait. Cela l'agaçait, tandis que ça me faisait sourire. « Tu vas me dire que tu ne penses pas à ça ? » Enchaînais-je à la suite. On pouvait aller loin comme ça, le sait-il ? Plus il tenterait de se justifier ou de parlementé, plus j'en ajouterai sans trop me prendre la tête. Lui, ça l'énerve, pas moi. Comprendra-t-il cela, un jour ?

Provoquer Ja Hyeon devient une réelle passion. Il est là, confiant, sûr de lui, à l’afflux de la moindre excuse pour me vaincre. Pourtant, il n'arrive pas bien loin. Je le porte à bout, je le pousse dans ses derniers retranchements, et monsieur y plonge tête la première. Croit-il impressionné un gamin dans mon genre avec son attitude de lover à deux wons ? Un doigt qui glisse sur mes lèvres pulpeuses, et il se pense déjà en haut de podium ? Que nenni, Jahyeonnie. à peine penses-tu à ta victoire que je te fais comprendre le contraire. Ma langue rencontre ton doigt, te surprenant sûrement au passage. Fallait pas chercher à être ce que tu n'es pas. Cela, il devait le comprendre avant de croire à n'importe quoi. Sans lui laisser le temps de bouger, j'attrapais sa main, puis glissais son index dans ma bouche pour imiter une scène culte d'un bon film porno. Il cherchait à faire le malin, je jouais le même jeu. Que demander de plus, hein ? Ja Hyeon paraissait choqué, au bord de l'évanouissement, quand je relâchais enfin son poignet et lui laissais récupérer son bras. Les yeux comme des billes, sûrement dégoûté par mon geste. C'est jouissant, complètement hilarant!

Con, c'était bien le mot. Il gueulait comme un putois, alors que je souriais de toute mes dents, fier de mon effet. Quel enfoiré, devait-il penser en me maudissant à vie. M'en fou. Il peut bien me maudire sur douze génération que ça ne changerait pas ma vie. Je riais, sans gêne, à la limite de me rouler par terre comme un gamin. What ? Quelle question! J'arrêtais aussitôt de rire, gardant quand même mon sourire en coin. « Plus que tu ne le crois. » Lâchais-je sur le même rythme que lui, mentant très légèrement. Pas tellement, en fait. Mais pas au point de dire aucune, non plus. Quelle réputation portais-je, hein ? Ja Hyeon risque d'être bien dégoûté par le fils des Lee. Peut-être même reprocherait-il à ses parents de l'avoir envoyé ici, dans cet appartement, avec un mec pareil en guise de colocataire ? ça ne m'empêche pas de poursuivre ma route, posant des nouvelles questions aussi gênantes les unes que les autres. Si je le prenais pour un gay ? De nos jours, n'importe qui peut avoir ça dans le sang. « Moi ? Rien du tout ? » Fis-je avec un faux air innocent. Je cherchai juste à l'énerver d'avantage, et ça fonctionnait. Ce débile rentrait dans mon jeu, tombait dans mon piège. Ma mission prendrait bientôt fin, puisque j'avais réussis à le foutre en rogne. Pire encore, il devenait vulgaire et encore plus méchant. « à ce point-là ? » Questionnais-je autant par la parole que le regard. Son accent ressortait un peu trop... Et cela me fit faire un truc complètement stupide. Je me penchais vers lui pour prendre ses lèvres en otage, lui volant un baiser. Il ne voudrait sûrement pas réagir à cela, peut-être même me repousserait-il à la seconde où nos bouches se rencontrent, mais tant pis. Je m'écartais aussitôt, sans approfondir ce contact déjà bien déplacé. « Comme ça. » Raillais-je avant de me lever du canapé dans un bond. Bah ouais, je ne voulais pas qu'il me frappe non plus. Je prenais même de la distance, provocateur et toujours avec mon sourire sur ma face de fouine. Il n'était pas gay, je m'en doute, mais ça m'amuse de l'embêter jusqu'à le rendre dingue. Si d'ordinaire je suis mesquin à cacher ses affaires, là, je suis sournois à être trop tactile.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: conversation profonde; ft jahyeon Lun 17 Nov - 23:31






lee mikyung & im jahyeon
i'm done with your shit
Mon dieu, ne pouvait-on pas changer de sujet de conversation et parler de choses normales ? Etait-ce si dur que ça d’avoir une conversation qui ne serait ni embarrassante ni déplacée ?  Je ne savais même plus où me mettre. J’étais gêné, vraiment. Je ne comprenais pas comment il pouvait parler de cela si ouvertement. Sur le coup, je pourrais même dire que c’était un don qu’avait Mikyung. Même si à mes yeux, il ressemblait plus à un mec en manque qui ne faisait que de se vanter de ses exploits. Et puis, lui qui était toujours méfiant au point de fermer sa chambre à clé, c’était tout de même suspect. Je ne savais pas à quoi elle pouvait bien ressembler, sa chambre. Elle pouvait être fidèle à son caractère ou au contraire être l’opposée, je ne pouvais pas le savoir. Alors oui, je ne demandais pas plus de détails sur ce qu’il y faisait dedans lorsque ses parents étaient dans les parages ou non. Et voilà, à nouveau une question extrêmement gênante. Pourquoi prenais-je même le temps de discuter avec lui ? Il retournait tout contre moi. « Non, enfin bien sûr que si je… Ah ! Tais-toi, tais-toi ! » bafouillais-je. Il m’embrouillait. Comme tout homme oui j’y pensais aussi, mais pas autant que lui. Et puis partager un moment intime avec une personne pour qui je n’ai pas de sentiments ne faisait pas parti de mes principes. Non, je ne couchais pas à gauche à droite comme Mikyung – du moins, c’est ce que j’ai cru comprendre.

C’était peine perdue, il était bien trop doué à ce jeu. Cela me tapait sur les nerfs. Peut-être même que je devrais abandonner. Mais non, ma fierté ne me le permettait pas. Alors je tentais de lui clouer le bec par n’importe quel moyen. Dans l’immédiat, je m’étais contenté de rentrer dans son jeu. Moi qui pensais qu’il n’était pas sérieux et finirait par arrêter. Mais non, Mikyung était un emmerdeur professionnel. Si, quelques fois j’avais pu le trouver mignon, là ce n’était définitivement plus le cas. Il confirmait l’image du stupide pervers que j’avais de lui. Plus rien d’un gosse. Ces sourires aussi étaient différents de lorsqu’il y avait ses parents. Là, j’avais droit à un Mikyung qui ne cachait absolument pas son jeu. Je ne m’étais pas attendu à ce qu’il aille même jusqu’à imiter ce geste osé. Trop osé. J’étais abasourdi, ne pensant pas ça de lui. Con, fou, stupide, il était tout ça à la fois. Je ne le comprenais pas. Il y avait vraiment quelque chose qui ne tournait pas rond chez lui.

Si je pouvais tuer du regard, il serait déjà mort plus d’une dizaine de fois. Qu’il ne se méprenne pas à mon sujet. En apparence j’étais peut-être calme et même aimable lorsque ses parents étaient là. Peu bavard et réservé, j’étais pas le genre de mec à facilement aller vers les autres. Mais il ne fallait pas oublier que j’ai grandi dans les bas quartiers de Daegu. Le genre d’endroit qui n’avait rien de rassurant et qui était aussi peu fréquentable. Forcément que j’étais pas tout gentil et qu’au contraire, je pouvais parler mal. Même être vulgaire. En particuliers lorsqu’on abusait de ma patience comme le faisait ce petit idiot. Je pensais lui renvoyer tout ça contre lui, histoire qu’il se taise un peu mais, nouvel échec. Je décidais de ne rien répondre à ça. Je ne voulais vraiment, mais vraiment, pas en savoir plus. Pourquoi avais-je posé cette question ? J’aurai dû me taire là aussi. Ses questions et son attitude m’avaient fait arrivé à une conclusion ; il devait croire que j’étais gay. Je ne me suis jamais posé la question. Je suis toujours sorti avec des filles. Alors je n’en savais rien. Je le regardais blasé, l’air de dire ouais, ouais c’est ça, j’te crois.  À ce point-là ? Il osait sérieusement me poser cette question ? J’avais du mal à garder mon calme et mon sang-froid, mon dialecte pointait à nouveau le bon de son nez. « Oui, tu me sou- » Je ne pus terminer cette phrase que ses lèvres viennent se poser sur les miennes, m’empêchant de continuer mes plaintes. Saisi, je ne bougeais pas, j’étais bien trop surpris par ce geste. Un contact léger et doux. Presque agréable. Je… J’étais perdu. Je ne réagissais pas. Puis je le regardais confus, surpris, peut-être même choqué. Il souriait toujours, amusé, se levant et s’éloignant par la même occasion. « Raaah, Mikyung j’vais te buter ! » Je me levai à mon tour, les poings serrés sans pour autant m’approcher de lui. « Tu trouves ça drôle ? Ça t’amuse de jouer avec les gens ? » fis-je les sourcils froncés. Moi je ne trouvais pas ça drôle, il n’avait pas le droit de faire ça.  « T’es vraiment qu’un idiot ! » Qu’il s’approche même plus de moi.





(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: conversation profonde; ft jahyeon Jeu 20 Nov - 13:50




   

lee mikyung & im jahyeon
les chiens ne font pas des chats
Ja Hyeon va finir par se trahir un jour. Il répondit bêtement à mes questions, alors que je ne le force pas à le faire. Au moins, je sais qu'il n'est pas tout blanc, lui. Puisqu'il vient clairement de me prouver le contraire avec sa phrase plutôt hésitante, mais claire à la fois. Son "bien sûr que si" n'est pas passé dans l'oreille d'un sourd, et j'en souris fièrement. Voila, j'ai eu une réponse qui me plaît vraiment! Quelque chose de bien et j'en suis heureux. Sauf que je ne le montre pas tellement, histoire de ne pas faire fuir Ja Hyeon à la seconde où  il me verrait sourire comme un abruti. Encore un peu et je pourrais lui arracher plus de détail sur sa vie privée. Un bon point, quand on sait nos conversations si profondes. Ironie, bien sûr. C'est à peine si on se parle, tous les deux. Dans le fond, je voudrais bien remédier à cela, mais... Comment dire... C'est plus fort que moi ? J'aime l'embêter, lui pourrir la vie et voir ô combien c'est si simple de le désorienter. Alors discuter normalement ne fait pas vraiment parti de mes plans, la preuve: Je le provoque à chaque fois. Le coup du doigt n'était qu'un début, croyez moi. Je ne m'étais contenté que d'un simple geste imitant les préliminaires, rien de plus choquant. Mais pour lui, c'était déjà trop. à l'entendre piailler et s'indigner, je suppose que c'est la première fois qu'il ressent cela ? De la honte ? J'en sais trop rien, mais c'est marrant. à le voir ainsi, je confirme qu'il n'est pas gay ou qu'il n'a jamais rien fait avec un homme. De quoi m'éclater davantage, à son grand malheur. Soyons franc, ce mec est vachement amusant! Pour que je l'embête à ce point, c'est qu'il pique ma curiosité à vive. Qu'importe, je n'en démordrai pas avec lui. Jamais.

Son énervement se sentait à des kilomètres à la ronde. J'avais réussis la mission que je m'étais donné; énerver Ja Hyeon. Pourtant, ça allait au-delà de mes espérances! Au point que son accent ressortait un peu trop. Encore  un peu et je pourrais croire à une baffe de sa part. Je n'en serais pas tellement étonné, vu comment je le pousse à bout. Mais voila, il se contente d'ouvrir sa bouche pour râler, et moi, ça m'agace un peu. Entre ça et son dialecte, j’agissais à ma façon. Celle qu'il déteste tant. Emporté dans mon élan, je l'interrompis dans sa phrase en déposant mes lèvres contre les siennes. Un baiser. Simple et doux baiser sans équivoque, sans brusquerie. Rien qu'un baiser rapide et chaste, à peine excitant. En même temps, je ne voulais pas le pousser trop loin non plus, mais il voulait me faire taire. Voila la meilleure solution! à la fin de ce banal échange, mon sourire ne voulait plus quitter mes lèvres. Il allait craquer, pour sûr, alors je fuyais avant de me prendre une claque dans la figure. Il crie, sûrement pas content de mon geste. Personnellement, je suis bien joyeux. « Essaye toujours! » Raillais-je de là où j'étais. à dire vrai, j'étais assez proche du couloir menant aux chambres et à la salle de bain. Ma chambre n'était pas une bonne cachette, vu le temps que je mettrais à l'ouvrir... Mais la salle d'eau, par contre.

« Pas toi ? Si tu voyais ta tête de merlan frit! » J'y tenais tant à l'énerver, sérieux. Idiot ? Wow, l'insulte! ça me blesse. « Dis que tu n'as pas aimé ? » Continuais-je en ricanant. « Tu ne m'as même pas repoussé. La surprise, peut-être ? Ou peut-être que c'est la première fois qu'un mec t'embrasse ? Trop marrant! » J'en rirais presque, si je ne partais pas en courant dans le couloir pour sauter sur la porte de la salle de bain et m'y enfermer. Terminer de jouer, je tenais un minimum à ma peau. Ja Hyeon ne risquait pas de se calmer dans l'immédiat, et impossible de retourner sur le canapé. J'attendrais qu'il parte, soit dans sa chambre, soit en dehors de chez moi. Dans tout les cas, j'ai le temps pour un bain. Aucune envie de le recroiser maintenant qu'il est sur les nerfs, complètement à vif. C'est peut-être marrant, mais ça ne peut pas durer éternellement non plus. Bref, je laissais Ja Hyeon pour l'instant. Adossé contre la porte fermée à clé de la salle de bain, je glissais deux doigts contre mes lèvres. Un petit rire m'échappe. Qu'est-ce qu'il m'arrive, d'un coup ? à croire que j'ai apprécié cela, alors que c'était si rapide et si simple. Ressaisis-toi, Mi Kyung! C'est juste un petit emmerdeur qui empiète chez toi, dans ta maison, trop proche de ton jardin secret. Malheureusement, impossible de me sortir ce baiser de la tête. ça passera avec le temps, je pense. J'espère.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: conversation profonde; ft jahyeon

Revenir en haut Aller en bas
 

conversation profonde; ft jahyeon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Conversation entre américains et espagnols
» Petite conversation utopique ..
» Conversation intéressante
» Voila une conversation Norman MSN pas comme les autres!
» Conversions vue par GW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U Found Me :: Rpgistes Party :: Forever Us-